COVID-19 en 24h : retard de l'AstraZeneca, prix de l'immobilier, variant sud-africain...

 |  | 1067 mots
Lecture 7 min.
L'OMS a réitéré qu'elle ne peut pas, faute de données, faire de recommandations sur la possibilité de changer de vaccin entre deux doses.
L'OMS a réitéré qu'elle ne peut pas, faute de données, faire de recommandations sur la possibilité de changer de vaccin entre deux doses. (Crédits : Fotollia)
Alors que la France l'autorise aux moins de 25 ans vaccinés une première fois par AstraZeneca, l'Organisation Mondiale de la Santé a déclaré qu'elle ne peut toujours pas se prononcer sur le changement de vaccins entre deux doses. Des incertitudes qui s'ajoutent à l'inefficacité de certains vaccins face aux variants… Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - L'hypothèse d'un changement de vaccin entre les deux doses en suspens

L'OMS a réitéré qu'elle ne pouvait, faute de « données adéquates », faire de recommandation sur un changement de vaccin entre deux doses, comme la France compte le faire pour les moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d'AstraZeneca.

Lors du briefing régulier de l'ONU à Genève, Margaret Harris, porte-parole de l'OMS, a rappelé que c'était la position adoptée par le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination, en février, au moment de la publication de ses recommandations sur le vaccin d'AstraZeneca.

De leur côté, les moins de 55 ans vaccinés avec une première dose d'AstraZeneca auront leur deuxième avec un autre vaccin, Pfizer ou Moderna, a annoncé vendredi la Haute autorité de santé (HAS) française.

Lire aussi : Vaccins : Covidliste, ViteMaDose, deux applis pour ne plus gâcher de doses

LE CHIFFRE - 1,8 milliard de doses, et un nouveau retard de l'AstraZeneca

L'UE va lancer une négociation pour commander 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins dits de « 2e génération », efficaces contre les futurs variants du coronavirus, pour livraison à partir de cette année, a indiqué à l'AFP une source à la Commission européenne.

Le contexte est d'autant plus urgent que le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca va avoir du retard sur la moitié de ses livraisons de vaccins qui étaient prévues pour cette semaine dans l'Union européenne, a annoncé vendredi à l'AFP un porte-parole du groupe.

"Nous avons communiqué à la Commission européenne et aux Etats membres la semaine dernière qu'un des deux lots (de vaccin) pour livraison cette semaine aurait besoin d'être testé et serait livré bientôt", a expliqué ce porte-parole.

L'ue dement bloquer 3,1 millions de doses du vaccin astrazeneca destinees a l'australie

Pour accélérer, l'exécutif européen veut conclure un contrat pour l'achat ferme de 900 millions de doses, assorti d'une option pour 900 millions supplémentaires, précise cette source.

Lire aussi : L'UE se déchire sur le partage de 10 millions de doses de Pfizer/BioNTech

LA PHRASE - « Cette baisse de la production industrielle en février est une mauvaise surprise »

La production industrielle en France a chuté de 4,7% sur un mois en février, a rapporté l'Insee, semant un doute sur le rôle moteur de ce secteur pour la reprise en France.

Chute record de 78,3% du marche automobile europeen en avril

La production a surtout été tirée à la baisse par la fabrication de matériels de transports (automobile, aéronautique...) qui plonge de 11,4%, a précisé dans son communiqué l'Institut national des statistiques. La production manufacturière chute de 4,6% sur un mois et reste en retrait de 7,1% par rapport à l'avant-crise.

« Cette baisse de la production industrielle en février est une mauvaise surprise », a réagi dans une note Charlotte de Montpellier, analyste de la banque ING, rappelant que « les indicateurs de confiance avaient été très solides en février, mais aussi en mars ».

Lire aussi : L'industrie a boosté la croissance en zone euro

LE GRAPHIQUE - Les prix de l'immobilier grimpent encore malgré la crise

Les prix des logements continuent de grimper dans la zone euro malgré la crise. En un an, les prix ont grimpé en moyenne de 5,8% entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020, selon les chiffres d'Eurostat.

En France, les villes moyennes et la banlieue tirent le marché vers le haut dans un contexte de confinements successifs qui poussent les Français à privilégier une maison ou un appartement plus spacieux, estiment les professionnels. Le prix des maisons a grimpé sur un an de 4,2% tandis que celui des appartements a augmenté entre 3,3%, selon le réseau d'agences immobilières Laforêt.

Made with Flourish

Lire aussi : Immobilier: les villes moyennes ont la cote au premier trimestre, Paris en légère baisse

EN RÉGIONS - Le vaccin AstraZeneca déconseillé dans plusieurs départements

Le vaccin d'AstraZeneca ne doit pas être utilisé en Moselle, en Guyane, à Mayotte et à La Réunion, car il est trop peu efficace contre le variant sud-africain, qui y circule beaucoup, a estimé vendredi la Haute autorité de santé (HAS).

En Moselle, la HAS recommande de « continuer à privilégier l'accès aux vaccins » de Pfizer/BioNTech et Moderna, ainsi qu'au vaccin de Johnson & Johnson (Janssen), le quatrième à avoir été autorisé en Europe, « dès lors qu'il sera disponible ».

« Pour tous ces vaccins, la HAS recommande la mise en place, dans ce département, d'un accès aux professionnels autorisés à la vaccination en ville », ajoute-t-elle dans son avis.

Lire aussi : La France peut-elle se passer du vaccin AstraZeneca ?

À L'ÉTRANGER - L'Espagne révise à la baisse sa prévision de croissance pour 2021

Le gouvernement espagnol a revu à la baisse sa prévision de croissance du Produit intérieur brut (PIB) pour 2021, à 6,5% sur un an contre 7,2% prévus auparavant, en raison d'un premier trimestre plombé par une troisième vague de la pandémie.

Coronavirus: les habitants de barcelone pries de rester chez eux

« La reprise (...) a ralenti au premier trimestre davantage que ce que nous avions prévu en octobre », a résumé la ministre de l'Economie Nadia Calviño lors d'une conférence de presse.

L'économie espagnole a souffert en janvier et février des nouvelles restrictions imposées pour lutter contre la troisième vague, et a également été affectée par la tempête de neige Filomena, qui a paralysé Madrid et une grande partie du pays pendant dix jours début janvier.

Lire aussi : L'économie française frappée par une récession historique en 2020, à -8,3%

Des appels à plus de restrictions en Allemagne

Gouvernement et autorités sanitaires en Allemagne ont plaidé pour un nouveau tour de vis dans tout le pays, afin de « briser » la troisième vague d'infections et juguler une situation alarmante.

« Il faut un verrouillage pour briser la vague actuelle », a prévenu lors d'une conférence de presse le ministre de la Santé, Jens Spahn.

Les lieux culturels, bars, restaurants, commerces non essentiels et clubs sportifs sont à l'arrêt depuis des mois en Allemagne. Les possibilités de réunions privées sont très réduites.

Lire aussi : Merkel veut pouvoir imposer un confinement strict à toute l'Allemagne si besoin

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2021 à 12:03 :
Comment justifier le remplacement du vaccin à adénovirus recombinant Astra Zeneca ( qui 'semblerait' avoir moindre ou peu d'efficacité sur tel ou tel variant ) par celui non encore injecté en masse de Johnson & Johnson qui appartient lui aussi à la classe des adénomes recombinant et dont quelques décès aux usa commence à poser questionnement ?

Par ailleurs si le variant sud africain semble être en grande circulation en Moselle et donc exclure Astra Zeneca de cette seule région métropolitaine, sans être spécialiste de la chose, au seul vu de ce qu'il se produit depuis 1 an maintenant ( Creil, Contamines-Montjoie ), n'est-ce pas encore un coup d'épée dans l'eau ?

Hum ?
a écrit le 10/04/2021 à 11:43 :
Le gros bordel ou bienvenu en UERSS, empire prévu pour durer mille ans mais ce serait étonnant.
a écrit le 10/04/2021 à 8:28 :
Le pic attendu pour le 20 sera surtout le pic positif pour la bourse , comme d’habitude.
a écrit le 10/04/2021 à 8:21 :
Les propriétaires des laboratoires de vaccins se sont fait vaccinés avec quel vaccin ?
Mais sans triche , la réponse .
Le jour ou les infirmières et les infirmiers témoigneront, ça va faire mal, surtout pour les menteurs et les show mans.
Réponse de le 11/04/2021 à 11:12 :
Il y a plus d'humain dans ces labos seulement des machines automatisé. Les quelques personnes peut être avec le SP (sérum physiologique ;)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :