Covid-19 : plus de 2 millions de morts dans le monde

 |  | 257 mots
Lecture 1 min.
Compte-tenu de la vitesse de propagation de l'épidémie liée à l'apparition de nouveaux variants, l'Organisation mondiale de la Santé a prévenu que le pire pourrait être à venir.
Compte-tenu de la vitesse de propagation de l'épidémie liée à l'apparition de nouveaux variants, l'Organisation mondiale de la Santé a prévenu que le pire pourrait être à venir. (Crédits : SERGIO PEREZ)
Il avait fallu neuf mois pour que ce bilan atteigne le premier million de décès mais seulement trois mois pour passer d'un à deux millions de morts, traduisant une accélération.

Le bilan de la pandémie de coronavirus dans le monde a dépassé les 2 million de morts vendredi, selon un décompte de Reuters, alors que les gouvernements sont engagés dans une course pour vacciner leurs populations et détecter l'apparition de nouveaux variants. Il avait fallu neuf mois pour que ce bilan atteigne le premier million de décès mais seulement trois mois pour passer d'un à deux millions de morts, traduisant une accélération. Compte-tenu de la vitesse de propagation de l'épidémie liée à l'apparition de nouveaux variants, l'Organisation mondiale de la Santé a prévenu que le pire pourrait être à venir.

"Nous entrons dans une deuxième année. Elle pourrait être encore plus dure compte-tenu des dynamiques de transmission et de certains éléments que nous observons", a expliqué mercredi Mike Ryan, directeur exécutif chargé de la gestion des situations d'urgence sanitaire à l'OMS.

Les Etats-Unis accusent le bilan le plus lourd avec un total de 386.000 décès. Les autres pays les plus touchés sont le Brésil, l'Inde, le Mexique et la Grande-Bretagne. En Allemagne, relativement épargnée par la première vague, le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus a grimpé à 2.019.636, soit 18.678 cas de plus que la veille, selon les données rapportées samedi par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. L'institut fait aussi état de 980 décès supplémentaires, ce qui porte le total à 45.974 morts depuis le début de l'épidémie dans le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2021 à 14:58 :
Je ne comprends pas comment on peut injecter ce vaccin à des personnes fragiles sachant qu'elles sont risquées pour les personnes fragiles selon même les dires de pfizer ?

Bon après c'est sûr que si c'est popur vaccinner que des gens en bonne santé...

Ils sont complètement demeurés là haut.
a écrit le 18/01/2021 à 8:24 :
Notre médecine actuelle est d'abord et avant tout marchande qui au lieu de chercher à véritablement nous soigner s'est cantonnée à faire durer notre vie parce que c'est plus facile tout simplement et mais aussi parce que ça leur rapporte plus.

Avec un état d'esprit comme ça il est logique que nos laboratoires pharmaceutiques échouent sans cesse et que nous ayons de plus en plus de gens de plus en plus malades de plus en plus longtemps.
a écrit le 17/01/2021 à 22:53 :
Ces augmentations considérables et simultanées des incidences journalières des contaminations et des décès après vaccination sont très inquiétantes et confirment que les autorisations de mise sur le marché des vaccins ont été prématurées. On est donc frappé par les différences évolutives de l’épidémie Covid19 entre les pays, premiers de la course à la vaccination et la France plus lente à vacciner. Depuis l’administration large du vaccin Pfizer, le nombre de contaminations et de morts quotidiennes a fortement augmenté en Israël et en Grande-Bretagne, alors que chez les irréductibles Gaulois l’épidémie est en lente décrue. Lire : Dr Gerard Delepine Le vaccin Pfizer augmente-t-il le risque de contamination et de mort par Covid19?..
a écrit le 17/01/2021 à 17:32 :
Il convient effectivement de relativiser : Les morts pour les 2 guerres mondiales et la grippe dite espagnole de 18/19 sont estimées à environ 130 millions ; oui vous avez bien lu 130 millions . Alors .....
Réponse de le 17/01/2021 à 22:19 :
Avec un monde peuplé de 4 milliards d'individus !
a écrit le 17/01/2021 à 17:30 :
En parlant de morts:

23 seniors sont décédés en Norvège après avoir été vaccinés. Si l’implication directe du sérum n’est pas établie, la vulnérabilité de cette tranche d’âge face à des effets indésirables bénins pour d’autres est réelle. Là-bas, comme en France, une enquête est systématiquement déclenchée pour lever le doute.
a écrit le 17/01/2021 à 16:29 :
C'est regrettable, ça surcharge les hôpitaux, ça donne un pouvoir inadmissible au lobby sanitaro/médical (et financier évidemment), aux "responsables" et décideurs politiques. Tout ce Barnum en passe de créer une chienlit dont les conséquences sont incalculables sur tous les plans, économique, mental, culturel. Et en plus, il n'est pas sûr que ce sera une réussite sur le plan sanitaire, puisqu'il semble acquis que les confinements vont se succéder. Durablement, c'est une atteinte aux libertés. Je ne pense pas que les populations acceptent... durablement.
Réponse de le 17/01/2021 à 19:55 :
les inutiles de la ponction publique sont les premiers responsables de cette situation puisqu'ils ont dit au tout début de ne pas aller chez son médecin traitant pour se soigner !! ce ne sont que des bandits qui en plus ne veulent rien foutre !!!!!
si on va chez son médecin on a aucun risque d'aller aux urgences surtout quand on connait leur graves incompétences !!!!!
a écrit le 17/01/2021 à 1:22 :
Pourquoi cette surenchère populiste de sentiment d'insécurité sanitaire ?
Réponse de le 17/01/2021 à 14:02 :
Pour imposer le nouvel ordre mondial, le système politique dirigé par les élites qui mettra en oeuvre le great reset.
a écrit le 17/01/2021 à 1:13 :
2 Millions sur la planète entière, peuplée de plus de 7800 millions d'individus. Soit 0.025% de la population mondiale.
Cela ne remet pas en cause son niveau de contagion élevé ainsi que sa mutation rapide. Seulement, si cette maladie est très contagieuse, elle tue essentiellement les personnes fragiles et âgées.
Cette maladie sera le prétexte parfait pour le très attendu "Reset" promis en 2018 à Davos par Christine Lagarde.
Et pour cela pas de vaccin.
a écrit le 16/01/2021 à 21:18 :
y a 3 millions de morts par palludisme tous les ans
et ca ne met pas l'economie mondiale au tas
y a un pb qque part?
Réponse de le 17/01/2021 à 1:11 :
Je.ne sais pas d'où vous tenez vis chiffres. Le paludisme a fait en 2019 400 000 morts. Le covid-19 est la maladie infeci la plus mortelle au monde devant le VIH (1M), la tuberculose (1,5M) et l'ensemble des hépatites (2M). Et tout ça avec confinement et couvre-feu. Triste record.
a écrit le 16/01/2021 à 18:13 :
Nous "n'entrons pas" dans une deuxième année : nous sommes "déjà" dans la deuxième année scolaire que la panique et l'hystérie sanitaire ont fait perdre aux jeunes. Il va falloir se réveiller très vite désormais : ceux qui ont décidément trop peur de vivre ne devront plus empêcher d'exister les autres bien longtemps...
a écrit le 16/01/2021 à 14:42 :
"plus de 2 millions de morts dans le monde"

Sur 7,7 milliards ,ça va ,il reste un peu de marge.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :