Crise alimentaire : Poutine veut troquer l'exportation de céréales russes contre la fin des sanctions occidentales

Selon Vladimir Poutine, qui s'est entretenu par téléphone avec le Premier ministre italien Mario Draghi, les ports ukrainiens, dans lesquels patientent des millions de tonnes de denrées, sont bloqués par les sanctions prises par les occidentaux contre la Russie. Si elles étaient levée, Moscou serait "prêt à à apporter une contribution significative pour surmonter la crise alimentaire", a assuré le président russe, suscitant une levée de bouclier du côté de l'Ukraine et des Etats-Unis. Pour aider Kiev à exporter ses céréales qui s'accumulent en Ukraine à cause du blocus maritime imposé par la Russie, l'Allemagne a mis sur pied un "pont ferroviaire" avec l'Ukraine.

6 mn

Vladimir Poutine conditionne le déblocage des ports ukrainiens à la levée des sanctions occidentales prises contre la Russie.
Vladimir Poutine conditionne le déblocage des ports ukrainiens à la levée des sanctions occidentales prises contre la Russie. (Crédits : SPUTNIK)

"C'est un chantage manifeste", s'était indigné le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba, mercredi, réagissant ainsi aux propos de la Russie sur les risques d'une crise alimentaire mondiale. L'Ukraine, gros exportateur de céréales, notamment de maïs et de blé, voit sa production bloquée du fait des combats. Depuis l'invasion du pays, des millions de tonnes de céréales patientent en effet dans les ports de la mer Noire, bloqués par l'armée russe, ce que condamnent les occidentaux et Kiev. Mais de son côté, Moscou assure que ces blocages sont la conséquence des sanctions prises à son égard par l'Union européenne et les Etats-Unis. Cinq paquets de mesures répressives ont en effet déjà été adoptées par les Vingt-Sept qui tentent désormais de se mettre d'accord sur un embargo sur le pétrole russe.

Selon Vladimir Poutine, "les difficultés apparues sont liées, entre autres, à des perturbations dans le fonctionnement des chaînes de production et de logistique, ainsi qu'à la politique financière des pays occidentaux pendant la pandémie de coronavirus". "La situation s'est aggravée en raison des restrictions anti-russes imposées par les Etats-Unis et l'Union européenne", a ajouté le président russe qui s'est entretenu, jeudi, avec le Premier ministre italien, Mario Draghi.

Les deux dirigeants se sont appelés, à l'initiative du chef de gouvernement italien. Une conversation durant laquelle la Russie s'est dit "prête à apporter une contribution significative pour surmonter la crise alimentaire grâce à l'exportation de céréales et d'engrais, sous réserve de la levée par l'Occident des restrictions à motivation politique", selon un communiqué du Kremlin. La Russie, autre puissance céréalière - avec l'Ukraine, les deux pays produisent un tiers du blé mondial - ne peut vendre sa production et ses engrais à cause de ces sanctions qui touchent les secteurs financiers et logistiques.

Ce n'est pas la première fois que Moscou conditionne la reprise du transit de céréales à la levée des sanctions qui visent la Russie. Les pays occidentaux "doivent annuler ces décisions illégales qui font obstacle au fret des navires, qui font obstacle à l'exportation des céréales", a ainsi expliqué le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, jeudi. La veille, un haut diplomate russe, Andreï Roudenko, avait lui aussi affirmé que la résolution de la crise passait par la levée des sanctions contre Moscou et "le déminage par Kiev" des ports de la mer Noire. Selon lui, Moscou est prêt ensuite à assurer des "couloirs humanitaires" pour que les navires puissent exporter.

Un "chantage russe"

Des propos qui ont fait vivement réagir du côté ukrainien qui a dénoncé un "chantage russe". "On ne peut pas trouver un meilleur exemple de chantage dans les relations internationales. Si quelqu'un l'accepte, alors cette personne a un problème", a fustigé Dmytro Kouleba au Forum économique mondial à Davos en Suisse.

À Washington, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a accusé la Russie de "se servir de l'alimentation comme d'une arme". "Et nous sommes évidemment en discussions avec (...) nos partenaires et alliés internationaux sur la façon de répondre au mieux à tout ceci.", a-t-il assuré. Des accusation qui ne sont "pas fondée", a répliqué Vladimir Poutine.

Au Royaume-Uni, le ministre britannique de la Défense a appelé mercredi la Russie à "arrêter de voler" les céréales produites par l'Ukraine et à laisser ce pays les exporter, tout en écartant une levée des sanctions demandée par Moscou pour éviter une crise alimentaire mondiale.

"J'appelle la Russie à faire ce qui est juste dans un esprit d'humanité et à laisser sortir les céréales d'Ukraine", a déclaré Ben Wallace lors d'une conférence de presse à Madrid avec son homologue espagnole, Margarita Robles.

"Ne parlons pas de sanctions, parlons de faire ce qui juste pour les nations du monde entier", avait-il ajouté.

"Une collaboration entre la Russie et l'Ukraine" possible

Si la position russe a suscité une levée de boucliers chez les pays occidentaux, Mario Draghi s'est, lui, montré plus favorable à l'idée d'une "collaboration entre la Russie et l'Ukraine". Le chef du gouvernement italien a ainsi déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue de son échange avec Vladimir Poutine que "le but de cet appel téléphonique était de demander si quelque chose pouvait être fait pour débloquer le blé qui est aujourd'hui dans les dépôts en Ukraine". Il a suggéré une "collaboration entre Russie et Ukraine sur le déblocage des ports de la mer Noire" où se trouve ce blé, qui risque de pourrir, "d'une part pour déminer ces ports et d'autre part pour garantir qu'il n'y ait pas d'accrochages pendant le déminage". Mario Draghi a, en outre, indiqué qu'il y avait, du côté russe, "une disponibilité à poursuivre dans cette direction", et qu'il appellerait le président ukrainien Volodymyr Zelensky "pour voir s'il existe une volonté similaire". "Lorsqu'on me demande si j'ai vu des lueurs d'espoir pour la paix, la réponse est non", a cependant conclu le Premier ministre italien.

L'Allemagne met en place un "pont ferroviaire"

Pour aider Kiev à exporter ses céréales qui s'accumulent en Ukraine à cause du blocus maritime imposé par la Russie, l'Allemagne a mis sur pied un "pont ferroviaire" avec l'Ukraine.

"Nous pensons qu'il y a environ 22 millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine, en attente d'être expédiées", a déclaré le général Cavoli à des élus du Congrès.

Le port roumain de Constanta participe à l'effort mais ses capacités sont limitées à 90.000 tonnes par jour, a expliqué le général, dont la nomination à la tête des forces américaines, et donc des forces de l'Otan, doit encore être confirmée par le Congrès.

"Mais la Deutsche Bahn a récemment répondu à l'appel", a-t-il ajouté. "Ils ont mis sur pied ce qu'ils appellent le pont ferroviaire de Berlin, sur le modèle du pont aérien de Berlin, pour réserver des trains au transport du blé ukrainien vers l'Europe de l'Ouest".

La compagnie ferroviaire allemande "est en train d'extraire d'Ukraine des quantités massives de céréales en ce moment, via la Pologne en direction des ports du nord de l'Allemagne pour leur exportation", a-t-il précisé. "La Pologne a établi un nouveau régime frontalier avec l'Allemagne pour faciliter" cette opération, a-t-il précisé.

La production qui transite vers Constanta est expédiée par voie maritime en mer Noire, "mais pas dans la partie de la mer Noire sous blocus" russe, a-t-il précisé.

"Je pense qu'il va falloir combiner les modes de transport" pour continuer à faciliter les exportations de céréales ukrainiennes, a-t-il conclu.

(avec AFP)

   

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 29/05/2022 à 9:05
Signaler
Oui mais le camp du bien est prêt à tous nos sacrifices afin de battre le camp du mal.

à écrit le 28/05/2022 à 21:58
Signaler
Même ici il y a des commentaires pro-poutiniens. Certains sont prêts à lui défendre peu importe ses crimes. Je pense que même s'il commence à manger les enfants vivants devant les caméras, ces gens vont toujours lui défendre en accusant l'Occident. ...

à écrit le 27/05/2022 à 23:09
Signaler
Un tanker russe a été saisi par la Grèce en méditerranée... ce pétrolier transportait en toute légalité du pétrole iranien.. la Grèce envoie le tout aux usa.. delà on peut déjà franchement s'interroger.. en toute bonne logique et en bon droit de répo...

à écrit le 27/05/2022 à 22:52
Signaler
En lisant calmement on comprend que la position de Poutine est la plus claire et objective. Il a parfaitement raison. Par ailleurs et comme cela est légèrement rappelé, si les ports sont minés ( comme tout les ponts détruits ) c'est bien par les ukra...

à écrit le 27/05/2022 à 14:36
Signaler
Quelle manipulation médiatique occidentale, encore une fois ! Aujourd’hui le blocus d’Odessa par la flotte russe protège les Ukrainiens d’un Holodomor 2.0 (je renvois ceux qui ignorent l’Holodomor a la famine des années orchestrées par Staline et le...

le 27/05/2022 à 16:07
Signaler
Arrêtes ton char (russe)

à écrit le 27/05/2022 à 14:21
Signaler
Bonjour, si je comprends bien les "indignés": - sanctionner la Russie, qui réagit militairement pour protéger les populations russophones du Donbass bombardées depuis 2014 par l'armée... ukrainienne, c'est tout à fait normal! - protester quand la ...

le 27/05/2022 à 16:18
Signaler
Oui depuis mars 2014, ce sont juste les ukrainiens qui bombardent (leurs civils), et l'artillerie russe qui envahit l'Ukraine, comme c'est bizarre. Les MLRS russes (Katiouchas, Orgues de Staline) et les lance-flammes russes TOS-1 (220 mm) balancent...

à écrit le 27/05/2022 à 13:57
Signaler
Ce Poutine est un MONSTRE. Mr le Président de la France et de la communauté Européenne n'est pas en guerre? Qu'est-ce à dire? Il faut comprendre quoi?

à écrit le 27/05/2022 à 12:58
Signaler
Comment peut on encore croire ce que dit Poutine , aprés tous les accords précédents violés et les mensonges a répétition. C'est surtout l'ambition des grands chefs militaires russes qui raye le parquet , en envoyant les jeunes au casse pipe , et mai...

à écrit le 27/05/2022 à 12:55
Signaler
Les USA et l'UE sont complètement indifférents aux problèmes que peuvent connaître les pays pauvres : ils ne s'intéressent qu'à ce qui peut nuire à la Russie et à la Chine.

à écrit le 27/05/2022 à 11:44
Signaler
Le vrai visage du régime de Poutine : J ´envahi j ´annexe , je vole ou détourne à mon profit les richesses produites , je deporte la population , j assassine les opposants, je fais explosé en vol un avion civil par un de mes missiles… et il y a enco...

le 27/05/2022 à 12:58
Signaler
Le blocus de l'Irak dans les années 90 , décidé et mis en place par les americains, a tué 500.000 enfants irakiens, mais comme l a dit publiquement Madeleine Albright la sanguinaire, sur CNN : "ca en vallait le coup" Rappelez moi quand les russes ...

le 27/05/2022 à 14:36
Signaler
Irak : 25 ans de guerre, d'occupation, de mort et de destruction ,d'après les chiffres du ministère irakien de Santé publique (chiffre pour fin 2002), 1 806 915 victimes civiles, dont 750 000 enfants de moins de 5 ans, sont mortes à cause de l'étrang...

à écrit le 27/05/2022 à 10:54
Signaler
Ded Moroz (en russe Дед Мороз, signifiant « Grand-père Gel ») est l'équivalent slave du « bonhomme Janvier » occidental. Ded Moroz apporte des cadeaux aux enfants, mais le soir du nouvel an et non à Noël ; au contraire du père Noël, il les apporte au...

à écrit le 27/05/2022 à 10:22
Signaler
on note que finalement les sanctions inutiles des occidentaux envers la Russie se retournent contre le monde entier et que Poutine a plus de joker dans son jeu que les autres minables petits joueurs

à écrit le 27/05/2022 à 10:21
Signaler
on note que finalement les sanctions inutiles des occidentaux envers la Russie se retournent contre le monde entier et que Poutine a plus de joker dans son jeu que les autres minables petits joueurs

le 27/05/2022 à 11:33
Signaler
Les sanctions inutiles? Qu en savez vous ? J ai de la famille en Russie qui me dit le contraire : rayons vides ou hyper inflation a 2 chiffres sur les huiles œufs lait farine , impossible d acheté un tel un pc ou une télé et chappe de plomb politiqu...

le 27/05/2022 à 11:34
Signaler
Les sanctions inutiles? Qu en savez vous ? J ai de la famille en Russie qui me dit le contraire : rayons vides ou hyper inflation a 2 chiffres sur les huiles œufs lait farine , impossible d acheté un tel un pc ou une télé et chappe de plomb politiqu...

à écrit le 27/05/2022 à 9:28
Signaler
Bien sur, les sanctions ne sont pas un chantage, c'est bien connu; c'est seulement la demande de les lever qui en est un! Propagande assez simpliste, non?

à écrit le 27/05/2022 à 8:55
Signaler
"veut troquer l'exportation de céréales russes contre la fin " j'ai cru entendre que la Russie exportait ses céréales comme avant, sans difficulté (pas de sanction sur la banque qui sert à ce commerce, je crois), là il s'agit des céréales ukrainienne...

à écrit le 27/05/2022 à 8:55
Signaler
Bienvenue dans le meilleur des mondes au 21 eme $iecle ! . AFF ISS pe Corsica * .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.