Etats-Unis : les partenaires commerciaux n'ont pas manipulé leur monnaie sur l'année écoulée, selon Washington

Les Etats-Unis n'ont pas relevé de manipulation de devise chez leurs principaux partenaires commerciaux, d'après un rapport publié mardi par le département du Trésor qui appelle néanmoins la Chine a plus de transparence.
« La plupart des interventions de change des partenaires commerciaux des Etats-Unis au cours de la période du rapport ont pris la forme de ventes de dollars, actions qui ont servi à renforcer leurs monnaies », a observé la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, citée dans le communiqué.
« La plupart des interventions de change des partenaires commerciaux des Etats-Unis au cours de la période du rapport ont pris la forme de ventes de dollars, actions qui ont servi à renforcer leurs monnaies », a observé la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, citée dans le communiqué. (Crédits : SARAH SILBIGER)

Washington scrute les pratiques monétaires de ses partenaires mais ne trouve rien à redire pour l'instant. Les Etats-Unis n'ont pas relevé de manipulation de devise chez leurs principaux partenaires commerciaux, d'après un rapport publié mardi par le département du Trésor.

Lire aussiYellen note des « progrès » dans la relation entre les Etats-Unis et la Chine

« Le Trésor a constaté qu'aucun partenaire commercial majeur (des Etats-Unis) ne satisfaisait aux trois critères » qui caractérisent une manipulation de la devise en vue d'obtenir un avantage commercial indu, a conclu le ministère de l'Economie et des Finances dans un communiqué de presse.

Chine, Allemagne, Malaisie, Singapour et Taïwan sous surveillance

La Suisse et la Corée du Nord ont par ailleurs été retirées de la liste « des principaux partenaires commerciaux qui méritent une attention particulière pour leurs pratiques monétaires et leurs politiques macroéconomiques », ajoute le Trésor. Le Vietnam fait son entrée sur cette « liste de surveillance », sur laquelle on retrouve la Chine, l'Allemagne, la Malaisie, Singapour, et Taiwan.

Mais le Trésor, de nouveau, exhorte la Chine à faire preuve de plus de transparence, déplorant son « incapacité (...) à publier ses interventions en matière de change et le manque plus large de transparence autour des principales caractéristiques de son mécanisme de taux de change ». Cela fait « de la Chine une exception parmi les grandes économies et justifie une surveillance étroite de la part du Trésor », insiste Washington.

Ce rapport semi-annuel a été adressé au Congrès. Le Trésor y a analysé les politiques des principaux partenaires commerciaux de Washington, qui représentent environ 78% du commerce extérieur de biens et de services des Etats-Unis, de juillet 2022 à juin 2023.

Vigilance accrue alors que le déficit commercial se creuse

« La plupart des interventions de change des partenaires commerciaux des Etats-Unis au cours de la période du rapport ont pris la forme de ventes de dollars, actions qui ont servi à renforcer leurs monnaies », a observé la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, citée dans le communiqué.

« Le Trésor reste vigilant quant aux pratiques monétaires des pays et l'administration Biden s'oppose fermement aux tentatives des partenaires commerciaux des Etats-Unis de manipuler artificiellement les valeurs monétaires afin d'obtenir un avantage injuste par rapport aux travailleurs américains », a-t-elle pointé.

Pour caractériser la manipulation, le Trésor scrute les pays dont la balance commerciale est largement excédentaire et actifs sur le marché des changes pour empêcher leurs monnaies de s'apprécier, ce qui rendrait leurs exportations moins compétitives. La taille de l'excédent de leur compte courant est également observée.

Le déficit commercial des Etats-Unis se creuse en septembre

Le déficit commercial des Etats-Unis est reparti à la hausse au mois de septembre, à cause d'une hausse du déficit des échanges de biens et d'une baisse de l'excédent lié aux services, d'après les données publiées mardi par le département du Commerce.

Le déficit des biens et services avec le reste du monde est remonté à 61,5 milliards de dollars, soit une hausse de 4,9% par rapport au mois précédent, après plusieurs mois de réduction du déficit. Sur un an, le déficit commercial américain est ainsi en recul de 20%, grâce à la fois à une hausse des exportations et une baisse des importations.

Le déficit pour septembre est toutefois plus important que ne l'avaient prévu les analystes, qui misaient plutôt sur une déficit de 60,1 milliards de dollars, une hausse plus modeste donc, selon le consensus publié par briefing.com. Il est cependant en phase avec les récentes estimations de la croissance américaine au troisième trimestre, qui s'est encore accéléré pour dépasser les 4,5% en rythme annuel.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 08/11/2023 à 10:04
Signaler
Ben ça, c'est le top de l'hypocrisie Ben ça, c'est le top du protectionnisme, " American First" Nous y venons tout doucement en Europe, il aurait fallu, il y a quelques années remplacer quelques pré-retraités énarques pantouflards en louves aux den...

à écrit le 08/11/2023 à 8:55
Signaler
Comprendre: Certains pays ont manipulé leur monnaie, Chine en tête. Conséquence: les sanctions ne vont pas tarder à tomber.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.