Inflation nulle au Japon : vers un retour de la déflation ?

 |   |  382  mots
Autre indicateur inquiétant pour le Japon:  la consommation des ménages a reculé de 2,9% sur un an,. il s'agit de son septième mois de baisse.
Autre indicateur inquiétant pour le Japon: la consommation des ménages a reculé de 2,9% sur un an,. il s'agit de son septième mois de baisse. (Crédits : YUYA SHINO)
L'inflation de base au Japon est retombée à zéro en février, son premier mois sans hausse depuis mai 2013. Ce coup d'arrêt plaide en faveur de nouvelles mesures de soutien monétaire de la part de la Banque du Japon) au cours des prochains mois, pour éviter un retour à la déflation.

Le Japon n'est peut-être pas sorti totalement du spectre de la déflation. L'indice d'inflation de base, qui inclut les prix du pétrole mais exclut les prix des produits alimentaires frais, est en hausse de 2% en rythme annuel.

Mais en excluant l'impact du relèvement de la TVA intervenu l'an dernier, il reste inchangé par rapport à février 2014, s'éloignant donc de l'objectif prioritaire de la BoJ, à savoir une hausse de 2% par an des prix à la consommation.

Il s'agit donc le premier mois sans hausse depuis mai 2013.

"L'inflation de base pourrait reculer de jusqu'à 0,5% avant de toucher son point bas autour de juillet et de remonter en fin d'année", estime Junko Nishioka, chef économiste de Sumitomo Mitsui Banking.

Une absence de remontée des prix pousserait la BoJ à agir

La banque centrale japonaise avait prévenu que la chute des cours du pétrole devrait peser sur l'inflation durant la majeure partie de cette année. Les derniers chiffres fournissent des arguments aux partisans d'un accroissement de son soutien à l'activité et au crédit.

Harada Yutaka, entré récemment au comité de politique monétaire de la BoJ et partisan d'une stratégie offensive d'assouplissement, a déclaré jeudi que le calendrier prévisionnel d'une remontée de l'inflation à 2% d'ici deux ans n'était pas rigide, ce qui sous-entend qu'il est peu probable que la BoJ prenne prochainement de nouvelles initiatives.

Reste qu'une absence persistante de signes de remontée des prix pourrait l'obliger à agir pour éviter un retour à la déflation, la principale plaie de l'économie japonaise pendant près de 20 ans. La plupart des observateurs estiment que de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif pourraient être annoncées au second semestre, complétant celles d'octobre dernier.

La consommation des ménages inquiète

D'autres indicateurs économiques publiés vendredi 27 mars n'offrent guère de motifs de soulagement, la consommation des ménages ayant reculé de 2,9% sur un an, son septième mois de baisse.

Seule modeste consolation: le marché du travail reste dynamique, le ratio entre offres et demandes d'emploi s'inscrivant à son plus haut niveau depuis 20 ans et le taux de chômage reculant à 3,5%, un niveau que nombre d'économistes jugent correspondre à une situation de plein emploi.

    Lire aussi >> Japon: une reprise timide qui déçoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2015 à 16:45 :
mes études en sciences éco sont loin...l'inflation la déflation étaient aussi dénigrées l'un que l'autre ... pendant longtemps l'inflation a permis un - d'euthanasier les rentiers (sauvy) de rembourser en monnaie de singe ses dettes et l'état en a profité plein pot;...et tout ceci a mis fin a la vertu de l'économie...aux pouvoirs des banques de jouer;..oui j'en ai profité pour acheter mon appartement... oui le temps était bien ou on avait des augmentations de 10 a 18 % par an;;;; mais en fait c'était du vent.... on vient nous dire que la stabilité que tous les éconimistes revaient d'avoir c'st du pipeau... a oui il faut rembourser les 96 % de dettes par rapport au PIB;;; la cela ne va plus;... la stabilité n'est plus recherché on veut du déséquilibre ce qui permet d'excroquer les contribuables sur de fausses actualisations ou l'oubli des variations de prix... sur les plus values virtuelles........on casse le reve des gouvernements de ne pas rembourser grace à l'inflation et on a inventer les prets a intéret négafifs
a écrit le 27/03/2015 à 14:05 :
Retour de la défllation.
C'est d'ailleurs l'excellente politique qu'ont choisie nos élites, en essayant en plus de détruire la monnaie par l'inflation.
Malheureusement, ça ne marchera pas plus qu'au Japon, et nous allos tout droit vers 20 ans de croissance zéro.
Pour avoir de la croissance, faudrait faire des réformes, mais là, ya plus personne!
a écrit le 27/03/2015 à 13:46 :
Le bilan de la BOJ atteint quel montant avec ses rachats d'actifs récent?
a écrit le 27/03/2015 à 13:36 :
L'important, c'est pas l'inflation : l'important, c'est la qualité de la vie, qui se mesure avec d'autres indicateurs, beaucoup plus pertinents.

Exemple avec l'IDH:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9veloppement_humain

Les Japonais vivent-ils mieux aujourd'hui qu'au début des années 90, explosion de la bulle financière?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :