Israël : Netanyahu au cœur d'une enquête pour fraude et corruption

Une enquête secrète menée par la police israélienne devrait déboucher sur l'ouverture d'une enquête judiciaire, indiquent des médias locaux. Le Premier ministre israélien aurait reçu une importante somme et des entreprises privées auraient financé ses voyages à l'étranger quand il était ministre des Finances.
Laszlo Perelstein

2 mn

Autorisée en juin par le chef de la police israélienne Roni Alshich, l'enquête secrète se serait notamment penchée sur des allégations selon lesquelles Benjamin Netanyahu aurait accepté un million d'euros en 2009 de la part d'un Français accusé de fraude à la taxe carbone, Arnaud Mimran.
Autorisée en juin par le chef de la police israélienne Roni Alshich, l'enquête secrète se serait notamment penchée sur des allégations selon lesquelles Benjamin Netanyahu aurait accepté un million d'euros en 2009 de la part d'un Français accusé de fraude à la taxe carbone, Arnaud Mimran. (Crédits : © POOL New / Reuters)

Benjamin Netanyahu va-t-il prochainement avoir des démêlés avec la justice ? Enquêtant secrètement depuis près de neuf mois sur le Premier ministre israélien, la police a reçu en début de semaine de nouveaux documents qui l'ont poussée à demander l'ouverture d'une enquête judiciaire, notamment pour corruption et fraude aggravée auprès du procureur général d'Israël Avichai Mandelblit, rapportent les médias israéliens.

Autorisée en juin par le chef de la police israélienne Roni Alshich, l'enquête secrète se serait notamment penchée sur des allégations selon lesquelles Benjamin Netanyahu aurait accepté un million d'euros en 2009 de la part d'un Français accusé de fraude à la taxe carbone, Arnaud Mimran. Ce dernier a depuis été condamné à verser 283 millions d'euros de dommages et intérêts à l'Etat français, en plus d'une peine de prison. Si le Premier ministre a démenti les faits, il a toutefois reconnu avoir touché 40.000 dollars d'Arnaud Mimran en 2001.

Outre ces allégations, Benjamin Netanyahu aurait également à se reprocher des faits remontant à 2003-2005, quand il était alors ministre des Finances. Un rapport critique paru en mai soulignait qu'une partie de ses voyages à l'étranger, notamment en présence de sa famille, n'avait pas été financée par l'État mais par des entreprises et groupes privés, comme le rappelle Times of Israel.

     | Lire Escroquerie à la taxe carbone : deux accusés condamnés à huit ans de prison

"C'est absurde", a réagi un porte-parole du Premier ministre au quotidien Haaretz (lien abonnés). Et d'ajouter :

Depuis la victoire de Netanyahu aux dernières élections et même avant, des éléments hostiles ont utilisés des efforts héroïques pour tenter d'aboutir à sa chute, avec de fausses accusations contre lui et sa famille. Cette [dernière attente] est absolument fausse. Il n'y avait rien et il n'y aura rien."

Laszlo Perelstein

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 28/12/2016 à 11:43
Signaler
J'espère qu'il sera condamné à 1000 heures de TIG à travailler dans l’humanitaire dans les camps palestiniens au Liban. Il n'est pas interdit de rêver encore.

à écrit le 28/12/2016 à 5:06
Signaler
Il faut admettre qu'en Israel, la qualite de sa justice est au top. Jamais un process semblable ne serait envisageable en France. Trop de corruption a tous les etages. Longue vie a ce petit pays.

à écrit le 27/12/2016 à 20:57
Signaler
Des commentaires statistiques sans aucune explication sur les raisons profondes qui nous ont amenés au stade où nous en sommes. "Il faut que la croissance reparte..." . Comment Madame ? Pas un mot ! En accordant encore des cadeaux aux grandes entrep...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.