Israël : Netanyahu remporte largement les législatives

 |   |  409  mots
Benjamin Netanyahu avait revendiqué la victoire mardi soir, et ces premiers résultats semblent lui assurer un troisième mandat consécutif, son quatrième mandat en comptant celui de 1996-1999.
Benjamin Netanyahu avait revendiqué la victoire mardi soir, et ces premiers résultats semblent lui assurer un troisième mandat consécutif, son quatrième mandat en comptant celui de 1996-1999. (Crédits : © Amir Cohen / Reuters)
Le Likoud de Benjamin Netanyahu a nettement devancé lors des élections législatives de mardi en Israël sa rivale de centre-gauche de l'Union sioniste, que les derniers sondages donnaient favorite.

Pour la presse israélienne, c'est une "grande victoire". Le parti du Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu, le Likoud, était en tête des élections mercredi 18 mars au matin avec 23,73% des voix, devançant la liste de centre-gauche d'Isaac Herzog, l'Union sioniste, qui obtenait 19,06%, selon des résultats préliminaires annoncés par la Commission électorale centrale. Le taux de participation a atteint près de 72%, soit près de cinq points de plus que lors du précédent scrutin, en 2013.

Selon ces résultats, le Likoud obtient 30 sièges contre 24 à l'Union sioniste sur les 120 que compte la Knesset, un écart supérieur aux premières projections qui ne laisse guère planer de doute sur le nom du futur Premier ministre. Les sondages donnaient en effet favorite la formation de centre-gauche.

Main tendue à l'extrême droite

Devant ses partisans en liesse, le Premier ministre sortant a ensuite annoncé avoir déjà entamé des discussions avec les dirigeants des partis d'extrême droite et des formations religieuses, qu'il a invités à rejoindre "sans délai" une nouvelle coalition gouvernementale.

Benjamin Netanyahu, qui a siphonné une partie des voix de ses alliés traditionnels à la faveur d'une droitisation de son discours dans les derniers jours de campagne, où il a notamment pris l'engagement ferme de s'opposer à la création d'un État palestinien, devra aussi s'appuyer sur le centre pour gouverner.

L'extrême droite a de son côté déjà saisi la main tendue par le dirigeant du Likoud. Naftali Bennett, chef du Foyer juif, un parti ultranationaliste, a annoncé lui avoir parlé au téléphone et avoir accepté d'entamer des discussions "accélérées" en vue de former une coalition.

La liste des partis arabes arrivent troisième

L'attitude du parti centriste Kulanu, crédité d'une dizaine de sièges, sera de ce point de vue déterminante. Son chef de file, Moshe Kahlon, dissident du Likoud, est très courtisé par le Premier ministre qui lui a promis dimanche le ministère des Finances.

L'autre vainqueur du scrutin est la liste commune formée par les partis arabes, arrivée à la troisième place pour la première fois dans l'histoire d'Israël.

Benjamin Netanyahu, qui s'est engagé pendant la campagne à poursuivre le développement des colonies juives de Cisjordanie, avait d'ailleurs agité au début du scrutin la menace d'une vaste mobilisation des Arabes Israéliens, qui représentent 20% de la population.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2015 à 20:10 :
Ha les médias
ne sont pas content,ils prennent leurs désirs pour la réalité mais ce sont les électeurs qui décident le reste c'est du blabla
a écrit le 18/03/2015 à 18:57 :
Décidément Israël devient de plus en plus un pays d'extrême droite à, pratiquement, parti unique, les autres, centres et gauches n'y font plus que de la figuration. Le Bibi à même pu se permettre de jeter aux orties, le masque et la fiction des 2 États, à laquelle il faisait semblant de croire pour la galerie. Là, finie la comédie de ces 2 États, jouée ad nauseam depuis 50 ans. Reste plus aux Palestiniens qu'à compter sur l'accroissement du poids démographique israélo-arabes qui, un jour, électoralement parlant, pourrait faire pencher la balance plus en leur faveur. S'attendre à des réactions le moindrement drastiques de la part de la communauté mondiale, du genre boycott généralisé des produits israéliens, comme celui qui fit tomber le régime d'apartheid en Afrique du Sud, ne serait-ce que pour arrêter la colonisation des terres palestiniennes, autant vouloir forcer les States à rendre les territoires volés au Mexique au XXI siècle. Comme quoi,quoi qu'on en dise, même de nos jours, la loi du plus fort reste encore la meilleure. Le reste, planques bien payées pour politiciens en mal de reconversion, genre celle attribuée à un certain Tony Blaire.
a écrit le 18/03/2015 à 13:51 :
D'accord avec Nico, mais vous connaissez la puissance des Lobbies.
Cazeneuve etait présent pour la réouverture du magasin cashere, etait il présent pour la réouverture de l'imprimerie ou se sont enfermés les deux criminels ?
Il faut faire avec, on est pas tous logés à la même enseigne.
Mais bon il faut quand même rappeller que beaucoup de probleme et de tension serait soulagée si le gouvernemant Israélien rendait les terre volée conformément à une résolution de l'ONU.
Réponse de le 18/03/2015 à 15:03 :
Oui mais vous savez que les conventions de l'ONU ne servent a rien car ne sont jamais appliquées.
il faudrait que chaque citoyen qui à un minimum de conscience pour cette guerre fasse un embargot personnel sur les les produits Israéliens.
Les lignes commenceraient a bouger si Israel serait en crise économique a cause de telle sanction.
a écrit le 18/03/2015 à 9:08 :
Le fait que Benjamin Netanyahu plaide en public la "non création d'un état palestinien" en plein processus de paix devrait faire réagir la communauté international !!!! les palestiniens comme les israéliens ont le droit d'avoir un état.
L'europe et les Etat Unis devraient prononcer des sanctions économiques pour de telle déclaration.....
Réponse de le 18/03/2015 à 10:15 :
je partage votre point de vue, mais je crois malheureusement qu'il n'y aura jamais d'état palestinien. Il suffit de regarder l'implantation des colonies juives en cisjordanie pour comprendre que la création de cet état est impossible. Quant aux USA, il n'y aura jamais de sanction, car le lobby juif est trop important dans la vie politique américaine. La paix dans cette région n'est hélas pas pour demain, on ne peut que le déplorer .
Réponse de le 18/03/2015 à 14:59 :
Je le sait malheuresement, aucun gouvernement américain n'acceptera d'état palestinien comprenant les terres volées, l'europe est encore trop divisé sur le sujet....
Bref la situation va pourrir et cela va se finir par des bains de sang periodique
a écrit le 18/03/2015 à 8:54 :
Vous avez une définition du mot "largement" assez surprenante...
a écrit le 18/03/2015 à 7:59 :
Une très mauvaise nouvelle pour Barack Obama…

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :