JO Paris 2024 : dans quel ordre Paris et Los Angeles auront-ils les Jeux ?

Ce vendredi, le Comité international olympique a tranché : le 13 septembre à Lima, les villes-hôtes des Jeux olympiques et paralympiques d'été seront accordés pour 2024 et pour 2028. Ce n'est pas la première fois que le CIO procède à une double attribution. La dernière fois, c'était en 1921. Paris en avait bénéficié...
Fabien Piliu
Paris accueillera les Jeux olympiques et paralympiques en 2024, ou en 2028.
Paris accueillera les Jeux olympiques et paralympiques en 2024, ou en 2028. (Crédits : Reuters)

Le suspense est terminé. A l'initiative de son président, Thomas Bach, le Comité international olympique (CIO) a décidé vendredi le coup d'envoie de la réforme du processus d'attribution des Jeux olympiques et paralympiques d'été. Le 13 septembre à Lima, ce ne sera plus seulement la ville-hôte des Jeux en 2024 qui sera élue, mais également celle des jeux de 2028.

Vendredi, donc, la commission exécutive du CIO réunie  a adopté " à l'unanimité une recommandation " en faveur d'un double vote en septembre pour l'attribution des JO 2024 et 2028, a déclaré son président, Thomas Bach.

Avec Paris et Los Angeles, candidates pour les JO 2024, " nous avons deux grands projets, deux grandes villes ", a ajouté Thomas Bach, qui souhaite ainsi garantir aux deux villes l'obtention des Jeux, soit en 2024 soit en 2028.

Cette recommandation sera maintenant soumise à la centaine de membres du CIO convoqués en « session extraordinaire les 11 et 12 juillet à Lausanne ».

Sachant qu'il n'y a plus que deux candidates en lice pour les Jeux de 2024, Paris et Los Angeles, celles-ci repartiront du Pérou avec une médaille d'or autour du cou.

Le projet parisien est presque prêt

Mais qui ? Paris n'a pas dévié de sa ligne depuis que le sujet de cette double attribution est sur la table. La capitale française veut les jeux en 2024 car son projet est techniquement prêt. Ne lui manque qu'un complexe olympique et un village olympique. La construction de celui-ci est prévue sur l'Ile-Saint-Denis, l'une des dernières grandes dernières réserves foncières à proximité de la capitale. Si Paris n'est pas retenue pour 2024, le village olympique devra être construit plus loin, bien plus loin que les quelques kilomètres qui séparent l'Ile Saint Denis du Stade de France. Pour mémoire, si Paris avait organisé les Jeux en 2012, à la place de Londres, c'est dans le quartier des Batignolles que le village des athlètes aurait vu le jour.

Los Angeles a un double discours

Si Paris se bat pour obtenir les jeux en 2024, le cas de Los Angeles est un peu différent. La Californienne a un discours changeant. Elle semble à la fois prête à céder sa place à Paris en 2024, mais également décidée à se battre jusqu'au bout pour obtenir les jeux dans sept ans. Une attitude ambiguë - déstabilisante ? - qui tranche un peu avec les valeurs que l'olympisme souhaite incarner.

A Paris, la concentration reste de mise

La réaction de Paris est très sobre. " Le Comité Paris 2024 a pris acte de la décision du Comité exécutif du Comité International Olympique de soumettre le processus de double attribution des Jeux au vote de ses membres, lors de la session extraordinaire du CIO, à Lausanne, en juillet prochain. Le Comité Paris 2024 soutient le CIO dans sa réflexion sur une évolution des modalités d'attribution des Jeux, dans l'intérêt du mouvement olympique ". Avant de poursuivre. " Le Comité Paris 2024 est totalement concentré sur la préparation de la session extraordinaire du CIO à Lausanne, où il aura l'opportunité de présenter à l'ensemble des membres son projet de passion et de sens à l'occasion des Jeux du Centenaire à Paris. Paris 2024 porte un projet fédérateur, qui rassemble la société française dans toute sa diversité et l'ensemble des membres fondateurs. Le projet Paris 2024, c'est la promesse d'une célébration unique du sport et d'un héritage fort au bénéfice des populations. Le Comité Paris 2024 va poursuivre son travail pour convaincre les membres du CIO, avec la volonté de proposer des Jeux Olympiques et Paralympiques qui marqueront l'histoire du sport à Paris en 2024 ".

Un précédent, en 1921

Ce n'est pas la première fois que le CIO procède à une double attribution. Ce fut en effet le cas le 21 juin 1921 à Lausanne lorsque le CIO attribua l'organisation des Jeux olympiques de 1924 à Paris, ceux de 1928 à Amsterdam et, de façon non officielle, ceux de Pierre de Coubertin. Souhaitant que les Jeux soient organisés à Paris en 1924, le baron, qui fut à l'initiative de la renaissance de cette manifestation interdite depuis 393 par l'empereur romain Théodose Ier qui les jugeait trop païens, obtint de cette manière qu'Amsterdam et Los Angeles passent leur tour.

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 11/06/2017 à 13:32
Signaler
Los Angeles et Paris vont gagner. Voilà un vrai pronostic. Quant à l'ordre d'arrivée, c'est un autre sport

à écrit le 11/06/2017 à 12:43
Signaler
Un peu d'audace : utiliser le financement participatif non déductible de l'IR pour payer les JO à la place de l'impôt. Pas d'argent, pas de JO, c'est aussi simple que ça.

à écrit le 11/06/2017 à 11:52
Signaler
Les jeux olympiques à Paris sont devenus une sorte de vache sacrée qu'aucun politique de droite, de gauche, des extrêmes n'ose plus contester sous peine de parjure. Fillon, Mélenchon, Le Pen qui avaient critiqué cette candidature, s'y sont finalement...

à écrit le 11/06/2017 à 9:08
Signaler
Je ne souhaite pas les JO à Paris car malgré les dires des organisateurs ils ne seront pas financièrement équilibrés. L'histoire montre que les jeux sont un gouffre et parfois au delà, voir les conséquences en Grèce que les grecs continuent indirect...

à écrit le 10/06/2017 à 19:10
Signaler
pour annuler il reste à bien voter aux prochaines municipales à paris ; ces jo pourraient faire un excellent thème de campagne , les contribuables ne seront pas insensibles

à écrit le 10/06/2017 à 18:29
Signaler
Les JO n'ont plus rien de sportif. Ce ne sont que magouilles au profit de profiteurs et grosses manip de fric.

à écrit le 10/06/2017 à 18:05
Signaler
Pour ma part, habitant Paris et accessoirement contribuable vers l'état, la région, le grand Paris, le département, la ville, le stiff et payant toutes les tva afférentes, et plus les autre si affinité, j' hésite pour designer le premi...

à écrit le 10/06/2017 à 14:22
Signaler
LA encore la moralisation devrait passer .CHANGER LA DONNE en derniere minute c'est une honte Les candidats potentiels pour 2028 font comment ? A LEUR place de refuserais de participer en 2024 et 2028

le 10/06/2017 à 14:51
Signaler
Les candidats ne se bousculent plus pour organiser les jeux, compte tenu de leurs coûts prohibitifs pour un événement qui dure 12 jours. Pour les jeux de 2024, sachez que six villes se sont tour à tour désistées et que pour 2028, il n'y en a aucune q...

à écrit le 10/06/2017 à 12:25
Signaler
Souhaitons que les jeux soient attribués à Paris pour 2028. Il sera toujours temps d'annuler d'ici là, compte tenu de la situation économique et budgétaire dans laquelle le pays se trouvera après dix ans de socialisme (y compris le mandat de Macron).

le 10/06/2017 à 17:34
Signaler
(y compris le mandat de Macron). Toujours rien compris au film ,ce gouvernement est pleinement à droite, un premier ministre de droite, au budget de droite ,à l'économie de droite et un une loi travail qui était dans le programme de Fillon.Et les...

à écrit le 10/06/2017 à 1:39
Signaler
Des JO et des personnes...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.