JO Paris 2024 : comme un avant-goût des Jeux à Charléty

Les 30 et 31 mai se sont déroulés au stade Charléty à Paris la première étape française du " World Para Athletics Grand Prix ". Ce fut l'occasion pour la capitale de faire la démonstration de sa capacité à accueillir les Jeux paralympiques en 2024.
Fabien Piliu
Les 30 et 31 mai, Paris a accueilli la première étape française du  World Para Athletics Grand Prix .
Les 30 et 31 mai, Paris a accueilli la première étape française du " World Para Athletics Grand Prix ". (Crédits : reuters.com)

En attendant la désignation le 13 septembre à Lima de la ville-hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, Paris multiplie les initiatives

Les 30 et 31 mai, moins d'un an après les Jeux Paralympiques de Rio, elle a accueilli la première étape française du "World Para Athletics Grand Prix".  Au total, ce sont 456 athlètes représentant 32 nations qui se sont affrontés au Stade Charléty, dans le treizième arrondissement de la capitale.

Organisé par la Fédération Française Handisport, l'Handisport Open de Paris a intégré cette année le circuit du Comité Paralympique International - l'International Paralympic Committee -, devenant de fait l'une des neuf étapes du "World Para Athletics Grand Prix", le circuit officiel de compétitions de para-athlétisme. Ce meeting est donc devenu une étape clé pour les qualifications aux championnats du monde de para-athlétisme de Londres qui se tiendra du 14 au 23 juillet.

Au cours de cette compétition, les athlètes se sont départagés dans 14 disciplines. Au total, près de 10 000 spectateurs ont assisté à ces épreuves.

Prendre date avant Lima

"C'est pour nous une formidable occasion de célébrer le handisport au cœur de la ville et d'incarner dès aujourd'hui la promesse de Paris 2024 : donner aux Jeux Paralympiques et à ses athlètes une scène à la hauteur de l'événement et partager avec le monde les valeurs du sport pour tous", expliquait Tony Estanguet, le co-président du Comité de candidature Paris 2024, juste avant le meeting.

Pour le comité de candidature de Paris 2024, cette étape parisienne fut particulièrement importante, les athlètes olympiques et paralympiques ayant depuis deux ans développés un projet qui répond aux enjeux de tous les athlètes et pour tous les sports.

Un projet porté par tous et pour tous

Symbole de l'unicité de ce projet, Cyril Moré, quadruple champion paralympique en épée, est membre du Conseil d'Administration de Paris 2024 ; Marie-Amélie Le Fur, triple championne paralympique, est co-présidente du comité des athlètes aux côtés de Teddy Riner, le double champion olympique de judo.

Au sein du comité, Michaël Jérémiasz, champion paralympique de tennis en fauteuil et porte-drapeau à Rio, Marie Bochet, quadruple championne paralympique en ski, ou encore David Smétanine, double champion paralympique en natation, ont collaboré à toutes les étapes de la candidature. Ils ont notamment travaillé sur trois thématiques : l'amélioration des conditions d'accès et de la pratique pour tous ; le développement de l'accessibilité des équipements ; le changement de perception sur le handicap dans la société

"La présence de Paris 2024 lors de cette édition de l'Handisport Open de Paris 2017 vise également à rappeler la place centrale que tient la réflexion sur l'inclusion pour la candidature française. L'éducation par le sport est en effet l'un des axes majeurs de l'héritage que Paris 2024 entend développer avec le désir de mieux sensibiliser la 'Génération 2024' à ces questions. Notamment le changement de regard sur le handicap et la meilleure accessibilité de tous pour tous les sports", indique le Comité de candidature.

Des conditions idéales

Si Paris remporte la mise face à Los Angeles, son ultime concurrente, les épreuves des Jeux Paralympiques auront Paris pour écrin, comme pour les valides. Ainsi, le football à 5 aura lieu sur le Champ de Mars, le para-triathlon sera organisé devant la Tour Eiffel tandis que l'esplanade des Invalides accueillera le tir à l'arc. Plus au nord, à proximité du Stade de France, la Grande Halle de La Villette ouvrira ses portes à la para-haltérophilie. Paris 2024 proposera enfin des conditions idéales pour les athlètes paralympiques. Ainsi, ils bénéficieront d'un village 100% accessible, et 90% d'entre eux seront logés à moins de 30 minutes de leur site de compétition.

"L'Handisport Open de Paris et Paris 2024 mettent en valeur les performances des athlètes paralympiques tout en sensibilisant le public pour faire évoluer la perception du handicap. Les mentalités sont en train de changer et nous voulons que ces grandes compétitions, tout comme les Jeux, soient des catalyseurs pour faire bouger les lignes dans la société française et au-delà", avance Marie-Amélie Le Fur, la co-présidente du Comité des athlètes Paris 2024.

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 03/06/2017 à 18:56
Signaler
Ah Charlety l'ancien, antre de mes jeunes années Puciste Puis vint la saga de sa reconstruction, les différents projets, les coups bas des équipes d'architectes, la mairie de Paris version le premier des corréziens ou l'inverse je ne sais plus. Com...

à écrit le 03/06/2017 à 17:43
Signaler
pas sur que les français et surtout les parisiens partagent le même enthousiasme que certains milieux qui vont béneficer de ces jeux , pas beaucoup de sondages sur le sujet

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.