JO Paris 2024 : les jeux sont faits ?

 |   |  732  mots
Paris est-elle d'ores et déjà assurée d'organiser les Jeux olympiques et paralympiques en 2024 ? C'est ce qu'affirme le Wall street journal.
Paris est-elle d'ores et déjà assurée d'organiser les Jeux olympiques et paralympiques en 2024 ? C'est ce qu'affirme le Wall street journal. (Crédits : Regis Duvignau)
Selon le Wall Street Journal, le Comité international olympique (CIO) aurait trouvé un accord avec Los Angeles pour que la Cité des Anges cède la place à Paris en 2024 pour l'organisation des Jeux d'été. La Californienne se verrait assurée d'être désignée pour 2028.

Le 13 septembre à Lima, le Comité international olympique (CIO) désignera la ville-hôte des Jeux olympiques et paralympiques d'été en 2024. Deux candidates sont encore en lice : Paris et Los Angeles, Budapest, Rome, Hambourg et Boston ayant jeté l'éponge. Les deux villes ont déjà accueilli la flamme olympique. Ce fut le cas en 1932 et en 1984 à Los Angeles, où Carl Lewis rafla quatre médailles d'or en athlétisme, répétant l'exploit de Jesse Owens en 1936. Pour Paris, il faut remonter plus loin : 1924.

Avant l'échéance péruvienne, les comités d'organisations des deux villes passeront un nouvel oral à Lausanne, les 11 et 12 juillet.

Un accord entre Paris, Los Angeles et le CIO ?

Selon les informations du Wall Street Journal (WSJ), l'enjeu de cette dernière épreuve orale pourrait bien limité. En effet, dans un article publié mercredi, le quotidien financier affirme qu'un accord serait en passe d'être conclu entre Paris, Los Angeles et le CIO. Selon les termes de cet accord non-écrit, la capitale française serait désignée pour les JO 2024. La mégalopole californienne obtiendrait les Jeux quatre ans plus tard, en 2028.

D'après le WSJ, Thomas Bach, le président du CIO aurait récemment convaincu Larry Probst, le président du Comité olympique américain et Eric Garcetti, le maire de Los Angeles d'accepter ce calendrier. Calendrier qui pourrait être décidé le 9 juillet, une fois que la commission exécutive du CIO aura tranché sur cette question de la double attribution des Jeux. Ce sujet est en discussion depuis de nombreuses semaines.

Ce ne serait pas la première fois que le CIO accorde l'organisation des Jeux selon un calendrier pluriannuel. Ce fut le cas le 21 juin 1921 à Lausanne lorsqu'il attribua les Jeux olympiques de 1924 à Paris, ceux de 1928 à Amsterdam et, de façon non officielle, ceux de 1932 à Los Angeles. Cette décision fut le fruit de tractations entre Pierre de Coubertin et les autres membres du CIO. Souhaitant que les Jeux soient organisés à Paris en 1924, le baron, qui fut à l'initiative de la renaissance de cette manifestation interdite depuis 393 par l'empereur romain Théodose Ier qui les jugeait trop païens, obtint de cette manière qu'Amsterdam et Los Angeles passent leur tour.

Outre cette assurance d'obtenir les Jeux en 2028, Los Angeles pourrait, toujours selon le WSJ, obtenir des compensations financières de la part du CIO. Elles pourraient prendre la forme d'un financement des programmes sportifs pour la jeunesse.

Si le secret existe, il est bien gardé

Pour l'instant, pour ne pas trahir le secret de cet accord - si accord il y a -, le comité de candidature de LA maintient sa position.

" Alors que le CIO continue d'examiner les candidatures, nous restons concentrés sur les Jeux de 2024, est-il précisé. Nous sommes honorés que Los Angeles soit candidate aux JO de 2024 à un moment si important pour le mouvement olympique et paralympique. Et nous attendons avec impatience de collaborer avec le CIO dans les mois à venir ", explique-t-il dans un communiqué de presse.

Au sein du Comité parisien, l'information du WSJ n'est pas commentée. Etre donné favori n'a pas toujours souri à Paris. En 2005, bien que donnée gagnante, elle s'était faite coiffée au poteau par Londres pour l'organisation des Jeux de 2012.

Une pierre deux coups pour le CIO

Une chose est certaine, Paris n'a jamais eu l'intention de transiger, martelant son souhait d'organiser les Jeux en 2024, à la différence de Los Angeles. Son argument massue ? En 2028, Paris n'aurait plus la possibilité de construire son village olympique à Saint Denis, la friche actuellement étant promise aux promoteurs. Pour Los Angeles, qui compte installer un village olympique à moindre coût sur le campus de UCLA, l'urgence est donc moindre. En revanche, en décalant de quatre ans la tenue des jeux, la Californienne a davantage de temps pour construire un réseau urbain de transport collectif digne de ce nom et de moderniser ses infrastructures, notamment son aéroport.

Si ce scénario se réalise, le CIO fait d'une pierre deux coups. D'une part, son choix ne fait aucun perdant, ce qui élimine le sentiment de frustration. D'autre part, avec Paris et Los Angeles comme futures hôtes des Jeux, il conserve intact le prestige du rêve olympique. Ce n'aurait pas été tout à fait le cas si Budapest, Hambourg ou même Boston avait remporté la mise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/06/2017 à 11:53 :
Les contribuables français paieront l'addition et les multinationales encaisseront les bénéfices. Ce projet aurait dû faire l'objet d'un référendum comme cela a été le cas dans d'autres villes candidates ailleurs dans le monde, mais la France n'est plus vraiment une démocratie...
a écrit le 02/06/2017 à 8:37 :
Une excellente nouvelle, qui devrait dynamiser l’économie.
Par contre il faudra se montrer écologiquement irréprochable et en profiter pour décarboner Paris et l’Ile de France.
Réponse de le 02/06/2017 à 9:46 :
@Velka..: 1) Les Jeux sont toujours déficitaires, c'est le Comité olympique qui en profite, pas les locaux. 2) Pour être écologiquement irréprochable, on fait comment ? Doit-on demander aux étrangers de venir à la nage et une fois sur place de se déplacer à pied ? D'autre part, au lieu d'aller dans les hôtels, ils devront vivre sous la tente, sans eau ou électricité pour ne pas trop augmenter leur empreinte écologique, n'est-ce pas :-)
a écrit le 01/06/2017 à 21:48 :
En imaginant que l'Europe devienne une dictature de bruleurs de livres, ne devrait-on proposer une société du respect des qualifications s'il faut des réseaux pour trouver des emplois, existe t il des systèmes parallèles et des faux experts en économie si on publie que l'Europe ferait moins de consommation qu'outre atlantique ?
Existe t il une explication à des happiness index en Europe moins bons qu'aux USA?
a écrit le 01/06/2017 à 19:15 :
la france qui ne peut plus payer sa santé , ses retraites et qui s'apprète à amputer ses citoyens de 1,7% de pouvoir d'achat par le biais de la hausse de csg trouve les milliards des JO dans la poche du contribuable ; honte aux élus qui portent ce projet
a écrit le 01/06/2017 à 19:00 :
mais qu'avons nous fait, pour que toutes ces plaies s'abattent sur nous......
a écrit le 01/06/2017 à 18:25 :
Demandez aux grenoblois ce que leur a coûté en impôts pendant des années les Jeux olympiques de 1968! De plus Trump a déclaré que la France est un pays insecuritaire.
Réponse de le 01/06/2017 à 21:11 :
Parce que vous croyez tout ce que Trump dit ?...
Réponse de le 02/06/2017 à 8:13 :
Albertville 92 a aussi coute une fortune aux contribuables !
Mais ca a permit a Barnier de se faire connaitre et de faire la belle carrier qu on sait. Donc Hidalgo va peut etre finir a l UE (je sais qu elle reve de finir a l elysee mais ca semble mal barre...)
a écrit le 01/06/2017 à 17:35 :
20 ans de dettes ,comme a montreal ...!!
a écrit le 01/06/2017 à 16:21 :
J'espère que Hidalgo et consorts paieront le dépassement de budget avec leurs deniers ?
Les fantaisies de ces gens ne doivent rien coûter aux Français.
a écrit le 01/06/2017 à 16:02 :
pas de bol, le contribuable francais va devoir passer a la caisse :-(
Esperons que ca ne fera comme comme les JO d athenes : faillite de la france quelques annees plus tard
a écrit le 01/06/2017 à 15:54 :
Mauvaise nouvelle pour le contribuable français si c'est vrai :-)
a écrit le 01/06/2017 à 15:42 :
Purée je me parerai en Corée du Nord avec mon camarade Kim Jong Un ou à Marseille avec Méluche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :