L'administration Trump étrille l'OMC, et promet une approche "plus agressive"

 |  | 221 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : POOL)
L'administration Trump juge l'Organisation mondiale du commerce (OMC) incapable d'empêcher les pratiques commerciales déloyales et défendre le cap "America First".

Donald Trump promet une approche "plus agressive" pour défendre les intérêts américains, qui pourrait passer par des représailles douanières, selon un document officiel publié mercredi.

"Le statu quo est intenable. Pendant trop longtemps, les Américains ont perdu des parts de marché au profit d'autres pays, en partie parce que nos entreprises et nos travailleurs n'ont pas eu de réelle possibilité de se mesurer à la concurrence étrangère", assure l'équivalent du ministère du Commerce extérieur américain (USTR) dans son plan d'action annuel remis au Congrès.

Elu sur la promesse de ramener des emplois sur le sol américain, Donald Trump a plusieurs fois pris pour cible la politique commerciale de la Chine tout en critiquant l'OMC, l'instance multilatérale chargée de régler les différends entre pays.

Selon l'USTR, les règles de l'OMC reposent sur "l'idée implicite" que les pays appliquent les principes de l'économie de marché alors que "plusieurs acteurs importants" les ignorent et dissimulent leurs entorses au libre-échange derrière des systèmes "pas suffisamment transparents".

"L'inhabilité du système à faire en sorte que ces pays rendent des comptes conduit à une perte de confiance dans le système", indique l'USTR, amorçant une prise de distance par rapport à l'OMC.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :