L'Allemagne débloque 3 milliards d'euros pour transformer elle-même son GNL dès cet hiver

L'Allemagne investit 3 milliards d'euros pour louer trois ou quatre terminaux flottants d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL). Ces imposants navires doivent permettre à l'Allemagne d'augmenter ses capacités d'importation de GNL, et d'ainsi réduire au plus vite sa dépendance au gaz russe, en attendant la construction de son premier terminal terrestre.
(Crédits : Stringer Egypt)

Alors que la guerre s'enlise, l'Allemagne, dont l'industrie est très dépendante au gaz russe, accélère pour trouver d'autres sources d'approvisionnement. Début mars, elle avait annoncé la construction d'un premier terminal terrestre de gaz méthanier. Problème : ce type de chantier peut durer plusieurs années.

En attendant qu'il émerge de terre, le ministère des Finances allemand a donc débloqué vendredi 15 avril une enveloppe de près de 3 milliards d'euros dans le but de louer trois, voir quatre terminaux flottants d'importation de gaz naturel liquéfié. Ces immenses navires méthaniers joueront le même rôle que le terminal terrestre, en transformant le gaz liquéfié importé par bateau. Sans eux, l'Allemagne doit actuellement recourir aux terminaux terrestre installés dans d'autres pays de l'UE, ce qui limite ses capacités d'importation.

Lire aussi 5 mnGNL : le business de la construction des méthaniers en plein boom

Des navires méthaniers très demandés

"La dépendance vis-à-vis des importations russes d'énergie doit être réduite rapidement et durablement. Les terminaux méthaniers flottants y apportent une contribution importante en faveur de laquelle nous devons débloquer des fonds", a tweeté le ministre des Finances Christian Lindner.

L'Europe, et particulièrement l'Allemagne, compte sur le GNL pour réduire sa dépendance à la Russie. Au total, une vingtaine de pays exportent ce gaz liquéfié qui se transporte par bateau et dont les trois plus gros fournisseurs sont l'Australie, le Qatar et les États-Unis. Liquéfié pour prendre moins de place, le GNL est regazéifié à l'arrivée pour être distribué.

Selon plusieurs médias allemands, les navires méthaniers devraient être positionnés dans des ports de la mer du Nord ou de la Baltique, et une partie de ces installations pourraient être en service dès l'hiver prochain. En revanche, le ministère ne précise pas si la disponibilité de terminaux flottants est garantie alors que ces navires sont très demandés actuellement par tous les pays qui doivent réduire leur dépendance au gaz russe. L'Allemagne importait en moyenne ces dernières années 55% de son gaz depuis la Russie via des pipelines terrestres. Cette part a été réduite à 40% à la fin du première trimestre 2022, au profit d'importations plus importantes des Pays-Bas, de Norvège et de GNL, selon le ministère de l'Économie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 18/04/2022 à 3:20
Signaler
La vassalité coûte trop chère pour l'Allemagne toujours sous occupation depuis 1945. Sarkozy se proclamant républicain, signe l'entrée de la France dans L'OTAN et enterre le Gaullisme. Par conséquent, il a noyé l'empire français. Et la France s'enga...

le 18/04/2022 à 11:32
Signaler
Les trolls russes sont comme des peroquets tellement previsibles. Et vous tournez toujours autour des memes termes et repetez TOUJOURS les memes mots. Enfantin a la longue.

à écrit le 17/04/2022 à 22:23
Signaler
Bonjour, l'Allemagne avez mis tout ses œufs dans le même panier...le gazoduc nord stream 2. Dommage le piège Ukrainiens ses refermer sur eux... Merci au américains... Jolie manœuvre. Maintenance, la grande Allemagne est fort désappointé.... Domm...

le 22/04/2022 à 16:05
Signaler
la consommation de gaz en Allemagne a chute de moitie entre l annee 2000 et 2022. Ca aurait pu etre pire a gerer.....

à écrit le 17/04/2022 à 22:19
Signaler
Merci Gazprom et Green peace.

à écrit le 17/04/2022 à 19:57
Signaler
C'est certain que les américains vont prendre au moins la moitié de cette somme faramineuse

à écrit le 17/04/2022 à 17:56
Signaler
La politique aveugle ceux qui la domine .... jusqu'à un certain niveau pas toujours à la côte de flottaison...?

à écrit le 17/04/2022 à 17:46
Signaler
C'est cool de prôner l'écologie et de développer la livraison de gaz par méthanier ? cela montre bien, que l'écologie n'est que marketing pour tous nos politiciens ! Une grande mascarade, on a beau le savoir, ca pique toujours un peu !!

à écrit le 17/04/2022 à 13:26
Signaler
L'idiocratie n'est pas bornée (au sens math).

à écrit le 17/04/2022 à 9:21
Signaler
Excellentes affaires en perspectives pour Cosco, premier et seul constructeur mondial de ce type de navire. Daeminguk.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.