L'Ukraine veut devenir le « pays le plus numérique du monde » et éradiquer l'argent liquide

Afin de pouvoir fonctionner, même en pleine guerre, l'Ukraine met les bouchées doubles pour devenir le « pays le plus numérique du monde ». C'est l'une des pistes avancées par Mykhaïlo Fedorov, vice-premier ministre, qui s'exprimait à l'occasion d'une conférence sur la reconstruction du pays à Lugano, en Suisse, qui se poursuit aujourd'hui.
(Crédits : JULIE AKIMOVA - NEWS.PN)

Le numérique pour se relever. L'Ukraine, déjà pionnier dans ce secteur, veut faire encore dans le cadre de sa reconstruction. C'est déjà le premier pays à accepter des passeports et des cartes d'identité entièrement numériques et il dispose d'une application publique pour smartphone, Diaa, utilisées par des millions de personnes pour leurs relations avec les administrations

Comme l'a expliqué Mykhaïlo Fedorov, le vice-premier ministre, à Lugano, dans le cadre de la conférence sur la reconstruction du pays qui s'achève aujourd'hui, « les services numériques ne peuvent pas être détruits par les missiles, spécialement si les données sont stockées chez Amazon ou Microsoft dans des centres de données à l'étranger ».

A titre d'exemple, l'Ukraine veut remplacer tout ou partie de ses services d'accueil du public par des applications sur smartphone. Mieux, il s'agit de permettre à la population de pouvoir faire toutes leurs tâches administratives - enregistrement d'une propriété foncière, d'une voiture, création d'une entreprise ou déclarations aux douane - sans avoir à se déplacer. Développer l'éducation ou les services de santé en ligne font aussi partie des priorités.

Se débarrasser de l'argent liquide

Encore plus loin, sous l'impulsion de Volodymyr Zelensky, le pays veut aussi éradiquer l'argent liquide et le remplacer par de la monnaie numérique, en excluant les cryptomonnaies. Une position pour le moins surprenante, tandis que le pays, dès février, avant la guerre, avait voté une loi pour légaliser les cryptomonnaies et encourager leur adoption. Deux semaines après le déclenchement de la guerre, le gouvernement avait même ouvert un site de dons en cryptomonnaies, le vice-Premier ministre Fedorov soutenant d'ailleurs régulièrement le secteur via son compte Twitter. Fin juin, il remerciait ainsi encore la communauté crypto pour des dons en NFT. Avec son climat hivernal, le pays se positionne aussi parmi les nations leaders pour le minage informatique de ces actifs qui nécessitent une importante puissance énergétique, comme le montre la carte de l'université de Cambridge.

S'exprimant simultanément dans plusieurs villes européennes sous forme d'hologramme, le président avait déjà lancé début juin un appel direct aux principales entreprises tech mondiales « pour l'aider à bâtir un Etat numérique ».

Son vice premier ministre n'a pas mentionné à Lugano ces géants de la tech, mais plutôt émis un appel général aux financements et aux équipements.

Certains projets inquiètent les ONG

L'éducation est l'un des chantiers prioritaires : elle doit se numériser d'ici à un an, pour faire face notamment aux besoins des 4,2 millions d'enfants ukrainiens exilés par la guerre.

Néanmoins, certains projets inquiètent : L'Ukraine a ainsi déjà expérimenté un système d'intelligence artificielle capable de produire des rapports avant procès et avant condamnation, pour évaluer le risque qu'un suspect récidive. Une pratique qui, selon l'ONG Fair Trials « affaiblit les droits fondamentaux de personnes présumées innocentes ».

La reconstruction : un effort colossal qui pourrait durer des décennies

Au-delà de cet ambitieux plan numérique, la conférence de Lugano a démontré qu'il faudrait au moins un budget de 750 milliards de dollars pour reconstruire l'Ukraine. Pour Volodymyr Zelensky, cette « reconstruction » est « la tâche commune de tout le monde démocratique » et « la contribution la plus importante à la paix dans le monde ».

Pour financer en partie cette tâche, Denys Chmygal, premier ministre ukrainien, a la réponse : saisir les avoirs russes gelés dans le cadre des sanctions internationales, qu'il évalue à entre 300 et 500 milliards de dollars.

Le ministre de l'Énergie a, quant à lui, souligné que l'Ukraine était prête à vendre de l'électricité à l'Europe.

L'un des mécanismes proposés par les Ukrainiens est « l'adoption » par un pays allié d'une région spécifique en Ukraine pour être plus efficace. La Conférence doit s'achever aujourd'hui avec l'adoption des principes de Lugano destinés à guider un effort colossal qui pourrait durer plusieurs décennies, selon un diplomate suisse.

L'armée russe contrôle désormais plus de 20 % du sol ukrainien et Vladimir Poutine vient d'ordonner de continuer la guerre. Au lendemain de la prise de Lyssytchansk, le président russe a donné l'ordre aux troupes russes de « mener à bien leur mission» en application des « plans déjà approuvés ». Son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky a de son côté expliqué que repousser l'envahisseur demanderait du « temps et des efforts surhumains. »

« Nous devons briser » l'ennemi, a lancé le président ukrainien dans son allocution quotidienne lundi soir, « c'est une mission difficile, qui nécessite du temps et des efforts surhumains. Mais nous n'avons pas d'autre choix ».

 (Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 05/07/2022 à 20:06
Signaler
Bonjour, Personnellement je refuse la disparition de l'argent liquide... S'est le seul argents que tu peux en faire se que tu en veux ... Certe cela arrangerait bien les banques et le trésor publique.... Mais imaginons que tout le système s'effon...

à écrit le 05/07/2022 à 17:23
Signaler
Comme ça, leurs oligarques et autres trafiquants de tout poil pourront utiliser les dollars, les bitcoins, les euros et pourront ponctionner dans les comptes en banques du bas peuple au gré de leurs envies. L'aveuglement des "donateurs" est total et ...

à écrit le 05/07/2022 à 12:16
Signaler
En général on "éradique" quelque chose de mauvais. Terme employé à mauvais escient donc, sauf à vouloir nous manipuler en nous faisant croire que l'argent liquide est un fléau...

à écrit le 05/07/2022 à 10:39
Signaler
Eradiquons la corruption au niveau de Zelenski avec ses panamas papers et sa villa en toscane. Et les oligarques ukraines qui vont prendre leur commission au passage....

le 05/07/2022 à 13:24
Signaler
En Ukraine, c’est le site d’investigation de Slidstvo.info qui, en participant au Consortium international des journalistes d’investigation (Icij), a sorti plusieurs documents impliquant le président Zelensky dans des tractations commerciales secrète...

le 05/07/2022 à 14:16
Signaler
@lachose : et les medias occidentaux evitent soigneusement de parler de Ihor Kolomoyskyi, oligarique le plus riche d'Ukraine, mentor de zelensky. L'avocat personnel de Ihor Kolomoyskyi a ainsi ete nommé directeur de cabinet de zelensky. Ihor Kolomoy...

à écrit le 05/07/2022 à 9:23
Signaler
On en apprend de belles ! On se demandait comment les USA comptaient être remboursés des milliards qu'ils investissent en equipement militaire pour l'Ukraine. Il y aurait des réserves importantes de gaz et hydrocarbures dans la région côtière d'Ode...

à écrit le 05/07/2022 à 9:09
Signaler
Quand est ce que les diplomates si il en reste, se mettent au boulot pour stopper cette guerre.. Quant à l'Ukraine ce n'est pas la France. Nous sommes dans la mouise et ce n'est pas la peine d'en rajouter..

à écrit le 05/07/2022 à 8:43
Signaler
C"est vrai qu'Il est plus facile de construire un monde virtuel et de se mettre a rêver!

le 05/07/2022 à 9:17
Signaler
C est stratégique au cas où les russes continueraient leurs agressions et ça couperait et les vivres aux oligarques pro russes du donbass…

à écrit le 05/07/2022 à 8:34
Signaler
Les chiffres de la reconstruction sont évidemment contestables, ne serait-ce que parce que le périmètre de cette reconstruction n’est pas réaliste. L’Ukraine ne va évidemment pas financer tout l’est qui va basculer en Russie! (il faut savoir perdre u...

le 05/07/2022 à 10:21
Signaler
c est vrai qu en matiere de perdre des guerre en france on est champion (on a rien gagne depuis 1918). D ailleurs si on fait l nalogie avec 14-18, les ukrainiens sont loin d etre les perdants: en 14 la france avait faili se faire enfoncer, quasi tout...

à écrit le 05/07/2022 à 8:17
Signaler
je suis pas sur qu heberger chez MS ou Amzon ses donnees soit une bonne idee. les USA pourront se servir a volonté. Mais dans le cas ukrainien c est actuellement le cadet de leur souci : il faut mieux se faire espionner par les USA que se faire pilon...

à écrit le 05/07/2022 à 8:06
Signaler
Ah ils récitent la messe européiste avant même d'y entrer ! Le numérique n'est pas la recette miracle contre l'argent mafieux, un quart des mouvements financiers est directement lié aux milieux du crime sans que nous puissions les distinguer exposant...

le 05/07/2022 à 9:23
Signaler
Parce que vous croyez qu en russe c est pas toute l économie que est sous la coupe mafieuse de Poutine et de ses oligarques ? C est bien pour cela que Poutine fait la guerre à zelensky pour éviter que ces affiliés ukrainiens de Poutine réfugiés dans ...

le 05/07/2022 à 12:12
Signaler
"Parce que vous croyez qu en russe c est pas toute l économie que est sous la coupe mafieuse de Poutine et de ses oligarques ? " Ben non je ne pense pas ça d'ailleurs je ne dis pas ça. Dans n'importe que lsystème oligarchique il est obligé que les dé...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.