L'Ukraine doit renforcer sa lutte contre la corruption pour adhérer à l'UE, prévient la Commission

Alors que les Vingt-Sept ont entériné la candidature officielle de l'Ukraine à l'Union européenne le 23 juin dernier, Kiev doit maintenant développer les mesures déjà prises pour lutter contre la corruption, a signalé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Une fois ces objectifs atteints, les négociations pourront s'ouvrir entre les Etats membres pour décider de l'adhésion ou non du pays à l'UE.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, attend désormais de l'Ukraine qu'elle accélère ses mesures prises pour lutter contre la corruption.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, attend désormais de l'Ukraine qu'elle accélère ses mesures prises pour lutter contre la corruption. (Crédits : KACPER PEMPEL)

Si ce fut une étape des plus importantes, il n'en demeure pas moins que la route reste « longue » avant une possible adhésion à l'Union européenne (UE). C'est ce que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a rappelé à l'Ukraine, ce vendredi.

Le 23 juin, les Vingt-Sept ont accordé le statut de candidat à l'UE de l'Ukraine et de la Moldavie selon une procédure qui a été considérablement accélérée. Kiev n'a déposé sa candidature que le 28 février, quelques jours après l'invasion de la Russie. Or, il faut normalement plusieurs années pour que la candidature officielle soit entérinée.

Des réformes contre la corruption

Malgré cette faveur de l'UE, l'Ukraine devra désormais se montrer patiente comme l'expliquait en mai dernier Emmanuel Macron, soulignant que cela pourrait prendre « des décennies ». Plusieurs représentants des Etats membre ont également averti que les Ukrainiens ne devaient « pas se faire d'illusions » sur une adhésion rapide à l'UE.

La Commission devra d'ailleurs dresser un premier bilan à la fin de l'année sur les réformes demandées à l'Ukraine et à la Moldavie concernant l'indépendance de la justice mais aussi la lutte contre la corruption. La présidente de l'institution européenne a d'ailleurs insisté sur ce dernier point, ce vendredi, appelant Kiev à accélérer ses réformes en ce sens. Si Ursula von der Leyen a salué celles déjà menées et les institutions mises en place pour créer « une machine anti-corruption impressionnante », elle a ajouté que « désormais ces institutions ont besoin de moyens d'action et des bonnes personnes aux postes de responsabilités », dans un discours en visioconférence devant les députés ukrainiens. « Il convient que le nouveau chef du parquet spécialisé dans la lutte contre la corruption et le nouveau directeur du Bureau national ukrainien de lutte contre la corruption soient nommés dès que possible », a notamment déclaré la cheffe de l'exécutif européen.

Concernant le projet de réforme de la Cour constitutionnelle, elle a jugé « nécessaire de prévoir, par la voie législative, une procédure de sélection des juges ». Elle a salué l'adoption par l'Ukraine d'une loi visant à défaire « l'influence excessive des oligarques sur l'économie », mais a demandé à ce que le pays assure désormais sa « mise en oeuvre d'une manière juridiquement solide ».

Ursula von der Leyen a aussi réclamé l'adoption d'une « loi sur les médias, qui rende la législation ukrainienne conforme aux normes de l'Union européenne et dote l'autorité indépendante de régulation des médias des moyens nécessaires ».

Négociations officielles

Une fois ces évolutions mises en place par le pays, les négociations officielles pourront ensuite s'ouvrir avec pour objectif une décision qui devra faire l'objet d'une unanimité des Etats membres. Mais l'ouverture de ces négociations peut prendre beaucoup de temps. En effet, cela n'est toujours pas le cas pour la Macédoine du Nord et l'Albanie, deux pays qui ont pourtant obtenu leur statut de candidates en 2005 et 2014. « Le chemin à parcourir sera long, mais l'Europe sera à vos côtés à chaque étape, quel que soit le temps que cela prendra, depuis ces jours sombres de la guerre jusqu'au moment où vous franchirez le seuil de notre Union européenne », a, néanmoins, promis Ursula von der Leyen.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 04/07/2022 à 13:07
Signaler
Qui va contrôler l'action "auto anticorruption" de l'Ukraine ? Les corrompus de haut-vol de l'UE ? Cela voudrait dire que l'adhésion de l'Ukraine à l'UE aura lieu très, très vite.

à écrit le 04/07/2022 à 10:36
Signaler
Si j'ai bien compris, il faudrait que l'Ukraine fasse des efforts pour se mettre au niveau de la corruption européenne. Cela ne devrait pas être difficile...

à écrit le 02/07/2022 à 8:33
Signaler
document officiel : zelensky a une villa en Toscane d une valeur de 4 M€ alors que Macron a un patrimoine de 440000€. voir Corriere della Sera et la republica Zelinski est cité dans les panama papiers pour un détournement de 40 millions de dollars ma...

à écrit le 01/07/2022 à 20:10
Signaler
Ces vertueux allemands aux moteurs truqués (cf. Volkswagen), comptes truqués (cf. Wirecard), etc osent imposer à l'Ukraine de lutter contre la corruption pour être convié au banquet des européons... Clairement c'est l'aveugle qui souhaite guider...

à écrit le 01/07/2022 à 19:26
Signaler
La blague .. Ursula et ces copains des gouvernement européens peuvent ils nous dire combien de millions $ ou dizaines de millions $ ont ils reçus, sur des paradis fiscaux, de l'ami Pfizer ?? On se souvient qu'Ursula s'est même déplacé à New York et...

à écrit le 01/07/2022 à 16:54
Signaler
Bonjour, La corruption un Meaux des pays de système centralisée qui s'ouvrent vers les économies de marché.... Souvent cela a des racines profondes, et les politiques sont souvent impliqué... Pour cela ils faut un contrôle strict du haut en bas ,av...

à écrit le 01/07/2022 à 15:35
Signaler
En fait, elle essaie surtout de cacher sa faute d'avoir fait reconnaître "candidate" l'Ukraine en sachant pertinemment que cette candidature ne correspondait absolument pas aux critères de l'adhésion à l'Union Européenne. Quelle triste personne...

à écrit le 01/07/2022 à 14:48
Signaler
en France on est quand meme pas tres bien placé pour faire les malins: avec les balkany, 2 ex president qui devraient etre en prison (Chirac et Sarkozy) et un membre du consiel constitutionnel qui est un repris de justice (juppe)

à écrit le 01/07/2022 à 13:44
Signaler
Contre l’entrée de l’Ukraine dans l’Union Européenne!

à écrit le 01/07/2022 à 13:11
Signaler
Ursula, et tes sms à bourla? En plus c'est de la récidive

à écrit le 01/07/2022 à 11:11
Signaler
Enfin une contrainte indispensable imposée à celui qui fait la morale au monde entier ! Bravo.

le 01/07/2022 à 13:18
Signaler
il faut commencer par eliminer du pouvoir ceux qui ont favoriser le paradis fiscale et les fraudes qui encourage le pouvoir en place soutenue par l'occident dont les dirigeants ont beaucoup de chose a cacher ou vas l'argent des ventes d'armes ne c...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.