Des bitcoins vers la banque centrale : un site du gouvernement ukrainien propose des dons en cryptomonnaies

Face aux conséquences de l'invasion russe, le gouvernement ukrainien a lancé le site "Aid for Ukraine", en partenariat avec les plateformes de cryptomonnaies FTX et Everstake afin d'acheminer vers la banque centrale les bitcoins et autres crypto-actifs levés pour soutenir le pays. La plateforme cherche à générer 200 millions de dollars de dons.
(Crédits : Murad Sezer)

Alors que les cryptomonnaies, et en particulier le bitcoin, sont dans le viseur des Occidentaux pour imposer des sanctions à la Russie et aux riches soutiens de Vladimir Poutine, c'est une initiative inverse qui se met en place pour aider l'Ukraine envahie depuis près de trois semaines par l'armée russe. Pour faciliter l'envoi de dons en cryptomonnaies, le gouvernement ukrainien a lancé lundi un site en partenariat avec deux plateformes spécialisées dans l'échange de ces actifs développés sur le principe décentralisé et sans intermédiaires de la blockchain.

Initiative inédite, ces fonds seront acheminés des plateformes vers la banque centrale ukrainienne. « Aider l'Ukraine avec la crypto, ne nous laissez pas seul avec l'ennemi », peut-on lire sur la page d'accueil du site.

La première est la décacorne américaine FTX. A 32 ans, son fondateur et jeune milliardaire, Sam Bankman-Fried, est déjà une personnalité engagée, à l'instar de l'autre soutien des cryptomonnaies Elon Musk qui a défendu l'Ukraine. L'entrepreneur, qui s'est lancé à Hong Kong, estime avoir déjà donné entre 50 et 100 millions de dollars à des causes comme la lutte pour le bien-être animal (il est lui-même vegan), contre les maladies tropicales négligées ou contre le réchauffement climatique.

Lire aussi 6 mnSanctions contre la Russie : les plateformes d'échange de cryptomonnaies sous pression

La hryvnia ukrainienne dévisse

L'autre partenaire est local. Il s'agit de la société Everstake, basée à Kiev qui repose sur la blockchain en open source EOS dont le principe est de développer des applications décentralisées et automatisées à l'aide de "smart contracts" (contrats intelligents). Comme ses concurrents, son protocole informatique permet l'envoi instantané de fonds et sans frais de commissions que pratiquent traditionnellement les banques.

Aussi, sur le site de cette initiative intitulée "Aid for Ukraine", les internautes peuvent à l'heure actuelle faire des dons dans 10 cryptomonnaies, dont le bitcoin mais aussi l'ether, le tether ou le dogecoin. L'initiative entre une banque centrale et des actifs numériques est inédite.

Le contraste entre le marché des cryptomonnaies, au nombre de 12.000 (selon CoinGecko), sa valorisation à plus de 1,5 trillion de dollars, selon Coinmarketcap, et les devises d'Etat impliquées dans le conflit russo-ukrainien est marquant. Sous la menace de l'invasion russe, la hryvnia, la monnaie nationale ukrainienne, était déjà plombée par les fuites de capitaux retirés par des investisseurs inquiets. Dans le même temps, la Russie, qui se prépare à un défaut de paiement en raison du gel des avoirs détenus par sa banque centrale, a vu le rouble s'effondrer.

"Les cryptomonnaies jouent un rôle significatif dans la défense de l'Ukraine", a déclaré Oleksandre Borniakov, le vice-ministre ukrainien de la Transformation Numérique, cité dans un communiqué.

"Les actifs en cryptomonnaies se sont révélés être d'une aide extrêmement précieuse pour faciliter les flux de financement vers les citoyens et les soldats ukrainiens et pour sensibiliser et susciter l'intérêt de l'opinion publique mondiale", a-t-il ajouté.

La bataille des plateformes

Grâce à Everstake, l'un des principaux acteurs de l'industrie des cryptoactifs en Ukraine, les donateurs qui le souhaitent peuvent faire des donations dans d'autres cryptomonnaies que celles listées sur le site. L'ajout de jetons non-fongibles (NFT), ces certificats d'authenticité d'un objet numérique, est également prévu.

Lire aussi 10 mnA quoi sert un NFT ? Le marché des jetons numériques uniques en six questions

De son côté la plateforme d'échange FTX, basée aux Bahamas, s'engage à convertir les fonds en dollars et à les acheminer vers la Banque nationale d'Ukraine.

La plateforme ukrainienne d'échange de cryptomonnaies Kuna fait également partie de l'initiative.

D'ailleurs, sur le marché des plateformes d'échanges, la compétition fait rage. Fondée à Hong Kong, la plateforme chinoise Binance revendique aujourd'hui le leadership. Celle-ci est aussi sous la pression pour bloquer les comptes en cryptomonnaies détenus par de riches Russes. Elle a face a elle l'autre géant américain Coinbase, qui a, elle, annoncé avoir débranché 25.000 portefeuilles russes, selon Fortune.

De son côté, le site de "Aid for Ukraine" indiquait, vers 23H30 GMT lundi, qu'un peu plus de 49 millions de dollars avaient été levés depuis le début du conflit et affiche un objectif de 200 millions de dollars.

Actif particulièrement volatile, le jeton de bitcoin reste toutefois le mieux valorisé, à plus de 38.300 dollars mardi 15 mars.

L'argent servira à soutenir les troupes militaires ainsi que les civils "ayant cruellement besoin d'aide humanitaire", indiquent les membres du partenariat dans le communiqué.

(Avec AFP)

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 15/03/2022 à 18:27
Signaler
Les dix familles les plus riches de France (Arnault, Hermès, Bettencourt, Wertheimer, Pinault, Dassault, Mulliez, Omidyar, Castel, Drahi, ont accru leur fortune de 20% pendant le covid ! Pourquoi ne prouvent-elles pas leur patriotisme et leur empathi...

à écrit le 15/03/2022 à 14:50
Signaler
Manifestement dans tous les conflits les escrocs ne meurent jamais...

à écrit le 15/03/2022 à 11:15
Signaler
Ils ont besoin d'aide , d'eau de paix , pas de foutus cryptos. Encore une pub pour acheter des crytos ... Est ce que les gens font de la pub sur les dollars ou les euros donnés ? Crypto = pub = Capitalisme 2.0

à écrit le 15/03/2022 à 8:52
Signaler
Merci beaucoup pour cette information qui consolide toujours plus le bitcoin donc et la Russie elle aussi doit beaucoup l'utiliser en plus.

le 15/03/2022 à 10:26
Signaler
La Russie ne pourra pas utiliser les crypto monnaie .. les opérateurs occidentaux ( 95% du volume ) sont en train de la déconnecter … elle ne pourra utiliser que sa monnaie pour ses échanges mais comme le rouble perd de sa valeur (-50%) depuis le déb...

le 15/03/2022 à 12:03
Signaler
@ madame Irma: "les opérateurs occidentaux ( 95% du volume )" Heu tu veux dire que la Chine, la Corée du Sud et le Japon ne pèseraient même pas 5% des monnaies virtuelles ? Ben pour affirmer ça faut venir avec du concret vieux hein...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.