La Chine fait encore souffrir les marchés asiatiques

 |   |  187  mots
La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,63%, pénalisée par les indicateurs chinois mais aussi par un recul du secteur des télécoms après des propos du Premier ministre Shinzo Abe invitant les opérateurs à réduire leurs tarifs.
La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,63%, pénalisée par les indicateurs chinois mais aussi par un recul du secteur des télécoms après des propos du Premier ministre Shinzo Abe invitant les opérateurs à réduire leurs tarifs. (Crédits : CHINA DAILY)
En Asie, les Bourses ont de nouveau reculé fortement lundi après des indicateurs chinois publiés ce week-end qui confirment la panne de la croissance chinoise.

Les places de marchés finissent une fois de plus en net repli. L'indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 2,67% (85,37 points) à 3.114,87. L'indice CSI 3000 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a cédé pour sa part 1,97% (66,06 points) à 3.281.13.

Et pour cause, la production industrielle et l'investissement ont augmenté moins qu'attendu en Chine au mois d'août, ce qui conforte les anticipations de ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Dans ce contexte, l'annonce par les autorités des grandes lignes d'une réforme des entreprises publiques n'a pas suffi à apaiser les marchés.

Fort recul des télécoms japonais

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,63%, pénalisée par les indicateurs chinois mais aussi par un recul du secteur des télécoms après des propos du Premier ministre Shinzo Abe invitant les opérateurs à réduire leurs tarifs.

L'indice Nikkei a perdu 298,52 points à 17.965,70. Le Topix , plus large, a cédé 1,20% à 1.462,41.

Aux valeurs, les principales baisses sont pour les opérateurs télécoms. Softbank a ainsi cédé 5,51%, ses concurrents KDDI et NTT Docomo abandonnant respectivement 8,58% et 9,83%.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2015 à 14:19 :
Et ce n'est pas fini, ce n'est que le commencement...

Souvenez vous, le blocage de 6 mois pour certains et "le contrôle des capitaux" ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :