La Chine reçoit le soutien du FMI pour sa Banque asiatique d'investissement

 |   |  188  mots
Christine Lagarde, numéro 1 du FMI, dit soutenir le projet chinois de banque d'investissement.
Christine Lagarde, numéro 1 du FMI, dit soutenir le projet chinois de banque d'investissement. (Crédits : DR)
Près de 35 pays ont rejoint la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), selon le dirigeant intérimaire de cette organisation en phase de création et dont l'idée émane de Chine.

Pékin séduit avec sa Banque d'investissement. Christine Lagarde, la dirigeante du Fonds monétaire internationale s'est dite "enchantées" de coopérer au projet de création de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII, ou AIIB en anglais).

Elle a en outre affirmé qu'il y existait un "énorme" potentiel de coopération entre son organisation et la BAII lors d'un forum international organisé par Pékin ce dimanche qui réunit notamment les patrons de Ford, Microsoft, IBM ou encore de la banque HSBC.

>> Pékin défend une croissance maîtrisée face à l'élite économique du monde

35 pays rejoignent les fondateurs

Avec ce projet, le gouvernement chinois n'a a également su convaincre une trentaine de pays, en dépit des réticences de Washington. D'après Jin Liqun, actuel numéro un de l'organisation en court de création, 35 pays se sont joint au projet d'organisation, dont la France, le Royaume-Uni, l'Italie, le Luxembourg mais aussi l'Inde, l'Indonésie, la Nouvelle Zélande ou encore l'Arabie saoudite

>> Banque asiatique pour les infrastructures : comment la Chine a doublé Washington

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2015 à 17:58 :
Hé les journalistes! vous n'avez pas une autre photo de Lagarde pour illustrer vos papiers ?…. toujours la même…. toujours la même…. :--()()
a écrit le 23/03/2015 à 0:31 :
Au fait : la Chine qui participe au cours de l'or, c'est toujours pour fin mars ou c'est déjà en route..??
a écrit le 22/03/2015 à 21:34 :
Le FMI, donc les US sentent le vent du boulet passer, ils se disent finalement qu'il vaut mieux être parti prenante dans cette institution plutôt que de l'affronter. Avoir une position à l'intérieur, une voix au chapitre, des informations et plus confortable que de rester à l'extérieur. Pour saboter, manipuler c'est aussi plus facile, d'autant que les Anglais sont déjà dans la place.. Aux autres de se garder, et dans ce domaine, je pense qu'on peut faire confiance aux Chinois
a écrit le 22/03/2015 à 14:21 :
hahahaha c'est que le FMI pense déjà à faire des prêts à la BAII dans quelques années, vous allez voir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :