La Chine s'abstient de féliciter Joe Biden

Et si Pékin avait plus à craindre de Biden que de Trump? En novembre 2016, le président chinois Xi Jinping avait adressé ses félicitations au vainqueur Donald Trump dès le lendemain du scrutin.

2 mn

(Crédits : Aly Song)

La Chine s'est abstenue de féliciter Joe Biden pour son élection à la présidence des Etats-Unis, Pékin expliquant lundi que le résultat final du scrutin n'était pas encore connu. Devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a expliqué la position de l'Empire du Milieu deux jours après la victoire du candidat démocrate, contestée par le président sortant Donald Trump:

"Nous avons pris note que M. Biden a déclaré être le vainqueur de l'élection" (...) "À notre connaissance, le résultat de l'élection sera déterminé par les lois et les procédures en vigueur aux Etats-Unis."

La Russie, le Mexique et le Brésil également attentistes

Si les messages de félicitation ont afflué dès samedi, outre la Chine, d'autres pays comme la Russie, le Mexique ou le Brésil se sont jusqu'à présent abstenus d'adresser un message à Joe Biden.

Lors de l'élection de Donald Trump en novembre 2016, le président chinois Xi Jinping avait adressé ses félicitations au vainqueur dès le lendemain du scrutin.

Et si la Chine avait plus à craindre de Biden que de Trump?

Si la défaite du milliardaire républicain est de nature à soulager la Chine, qui a fait les frais d'une guerre commerciale déclenchée par Washington en 2018, certains experts notent que Pékin pourrait redouter de voir Joe Biden lui mettre davantage de pression en matière de droits de l'Homme.

Interrogé sur ce point, le porte-parole chinois a averti que son pays resterait déterminé à défendre "sa souveraineté, sa sécurité et son développement".

"Nous espérons que la prochaine administration américaine fera preuve d'une volonté de conciliation", a-t-il dit.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 08/01/2021 à 19:58
Signaler
Si des pays comme la Chine ou la Russie s'abstiennent de féliciter Biden, c'est peut être qu'ils ne croient pas à son élection. Pas plus que Kamala Harris la soi disant futur vis-présidente qui n'a toujours pas démissionné de son poste de sénateur po...

à écrit le 09/11/2020 à 21:18
Signaler
La question des droits de l'homme n'est qu'une petite leçon de morale non suivie d'effet pour satisfaire l'opinion publique. La Chine s'en fout. Sérieusement la Chine est encore en guerre commerciale avec les USA et l'électorat conservateur va contin...

à écrit le 09/11/2020 à 15:22
Signaler
Plus de "droits de l'homme" hahahaha j'adore les articles bobos hahahaha ! N'importe quoi Biden menacer la Chine, la Russie ... avec .... ça !!!! MDR !!!! Un peu de sérieux, tout d'abord il n'est pas encore élu , et oui c'est la réalité !!! Et f...

à écrit le 09/11/2020 à 14:35
Signaler
"Si la défaite du milliardaire républicain est de nature à soulager la Chine, qui a fait les frais d'une guerre commerciale déclenchée par Washington en 2018" ??? Le libéralisme économique qui domine les échanges mondiaux est une guerre perpétuelle a...

à écrit le 09/11/2020 à 11:36
Signaler
Biden n'est pas le bon choix pour la Chine. Ce qui peut encore entraver l'expansionnisme économique et diplomatique de la Chine c'est un front commun USA-Europe. Ce front n'avait aucune chance d'exister avec Trump, qui avait déclaré la guerre à ...

le 09/11/2020 à 12:17
Signaler
Il faut pas oublier que la vice présidente, Mme Harris est d'origine indienne ! Elle défendra bec et ongles son pays maternel contre toutes les attaques de Xi!

à écrit le 09/11/2020 à 11:29
Signaler
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Editions (sortie le 09 mars 2020). Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile les menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et jubilatoire ! ...

à écrit le 09/11/2020 à 10:48
Signaler
La Chine sait très bien que les""démocrates" sont le parti des impérialistes faisant "leurs coups en douce" sur la scène internationale!

à écrit le 09/11/2020 à 10:28
Signaler
Le vrai moyen de pression sur la Chine, la Russie, le Brésil et d'autres, c'est les Droits de l'Homme. Les sanctions économiques sont une punition qui crée des tensions et du ressentiment. La défense des Droits de l'Homme est inattaquable.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.