La Corée du Nord s'arme d'un sous-marin nucléaire tactique d'attaque

La Corée du Nord a annoncé ce vendredi avoir construit un « sous-marin nucléaire tactique d'attaque » dans le cadre de ses efforts pour renforcer sa force navale. Mais selon des experts, « il présentera des limites et des vulnérabilités fondamentales ».
« Armer la Marine avec des armes nucléaires devient une tâche urgente », a affirmé Kim Jong Un.
« Armer la Marine avec des armes nucléaires devient une tâche urgente », a affirmé Kim Jong Un. (Crédits : KCNA)

La Corée du Nord a fêté mercredi en grande pompe son nouveau sous-marin nucléaire tactique d'attaque, dévoilé d'une cérémonie présidée par le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Les images diffusées par les médias d'État montrent le dirigeant, vêtu d'un costume léger et chapeau assorti, s'adressant à des marins en uniforme blanc à côté du sous-marin, dont la proue est décorée du drapeau nord-coréen. Au cours de la cérémonie avec confettis et ballons, il a évoqué, selon l'agence officielle KCNA,  le « plan stratégique et tactique visant à continuellement renforcer la modernité des forces sous-marines et de surface et la progression de l'armement nucléaire de la Marine dans le futur. » Il a aussi inspecté le sous-marin qui se préparait à effectuer une sortie d'essai jeudi. « Armer la Marine avec des armes nucléaires devient une tâche urgente », a-t-il affirmé.

Lire aussiWashington et Séoul soupçonnent la Corée du Nord de développer un nouveau missile balistique intercontinental

Pour le dirigeant du pays, il « accomplira sa mission de combat » et sera « l'un des principaux moyens offensifs sous-marins des forces navales » nationales. La Corée du Nord va, par ailleurs, transformer ses sous-marins existants pour en faire des vaisseaux de combat équipés d'armes nucléaires. Le lancement du sous-marin numéro 841, baptisé Hero Kim Kun Ok, marque « un nouveau chapitre dans le renforcement des forces navales de la RPDC », ajoute l'agence d'Etat qui fait référence à l'abréviation du nom officiel de la Corée du Nord.

L'une des plus importantes flottes de sous-marins au monde

Selon la Nuclear Threat Initiative, un groupe de réflexion basé aux États-Unis, la Corée du Nord possède entre 64 et 86 sous-marins, soit l'une des plus importantes flottes de sous-marins au monde. Toutefois, les experts doutent qu'ils soient tous opérationnels étant donné l'âge des navires.

En outre, celui présenté mercredi pourrait n'être qu'une version améliorée d'un précédent datant de plusieurs années. En 2019, les médias d'État avaient, en effet, montré Kim Jong Un inspectant un sous-marin qui n'avait jamais été signalé auparavant. Et selon Joseph Dempsey, chercheur à l'Institut international d'études stratégiques, sur X (anciennement Twitter), « il s'agit du même sous-marin - bien que modifié en profondeur - ».

« Bien que la Corée du Nord ait ajouté un compartiment à missiles et imité extérieurement des caractéristiques de conception plus contemporaines... (le sous-marin) à la base est un classe Romeo à propulsion diesel-électrique obsolète, conçu à l'origine dans les années 1950 », a-t-il déclaré.

Ankit Panda, analyste basé aux États-Unis, a ajouté que les capacités du nouveau sous-marin « ne seront pas révolutionnaires, mais augmenteront la complexité de la menace nucléaire posée par la Corée du Nord ».

La Corée du Sud condamne

Kim In-ae, porte-parole adjoint du ministère sud-coréen de l'unification, a déclaré que Pyongyang « gaspille ses maigres ressources dans le développement futile d'armes tout en négligeant les difficultés de vie de son peuple ». Des programmes d'armement « qui ne font que mettre sa sécurité en danger face à la réponse écrasante de la position conjointe renforcée de la Corée du Sud, des États-Unis et du Japon ».

En août, le pays avait échoué dans sa deuxième tentative de mise en orbite d'un satellite espion, qui s'est soldée par un échec. En réponse à ces essais, Séoul et Washington ont renforcé leur coopération en matière de défense, en organisant des exercices militaires conjoints. Car la Corée du Sud et les Etats-Unis soupçonnent Pyongyang de développer un nouveau missile balistique intercontinental.

Par ailleurs, la Maison Blanche a mis en garde mardi la Corée du Nord contre toute vente d'armes à la Russie en soutien de sa guerre en Ukraine. Une telle livraison d'armes n'améliorera pas « l'image » de la Corée du Nord et « ils en paieront le prix au sein de la communauté internationale », a déclaré le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, faisant part de « discussions actives » entre Moscou et Pyongyang à ce sujet. Selon Cho Han-bum, chercheur à l'Institut coréen pour l'Unification nationale, la Russie et la Corée du Nord ne s'inquiètent « pas » des sanctions car les deux pays en font déjà l'objet, ajoutant que la coopération militaire entre les deux pays semble « inéluctable ». De son côté, la Chine a dit jeudi espérer renforcer ses liens avec la Corée du Nord, par l'envoi à Pyongyang d'une délégation pour assister aux célébrations samedi du 75e anniversaire de la fondation du pays.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 08/09/2023 à 12:48
Signaler
Gardons notre sang froid. Il s'agit d'un sous-marin à propulsion classique diesel transformé pour pouvoir lancer des missiles potentiellement nucléaires. Probablement très bruyant sous l'eau,sauf s'il arrête tous ses moteurs y compris électriques et ...

à écrit le 08/09/2023 à 10:36
Signaler
Évidemment, lorsque les États-Unis font monter la température sur le thermomètre géopolitique en jouant avec le feu, comme par exemple avec le second lancemement d'un missile balistique intercontinental Minuteman III - d'une portée de 13 000 km - le ...

à écrit le 08/09/2023 à 10:26
Signaler
Je ne comprends absolument pas comment Kim et son pays en carton peuvent maîtriser ces technologies de pointe. La Chine et à un degré moindre la Russie doivent évidemment l'alimenter, mais quand même c'est assez surréaliste ...ou alors c'est simpleme...

à écrit le 08/09/2023 à 9:16
Signaler
Au vu des photos, un jouet!

à écrit le 08/09/2023 à 8:31
Signaler
Ah enfin un peu d'originalité ! Parce que ça commençait à être ennuyeux à mourir ses tirs en mer du Japon, GS a du lui conseiller d'apprendre à se renouveler. Pas facile de faire un bon méchant quand on a un si petit pays. La Suisse est bien meilleur...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.