En cas d'essai nucléaire de la Corée du Nord, Washington, Tokyo et Séoul promettent une réponse « forte et ferme »

Les dirigeants des Etats-Unis, du Japon et de la Corée ont fait savoir dimanche qu'ils répondraient fermement à un éventuel essai nucléaire nord-coréen, après une série record d'essais d'armement de Pyongyang. Le président américain, Joe Biden, s'est notamment engagé à déployer tout l'éventail des capacités, même nucléaires.
Les essais de Pyongyang réalisés ces derniers mois comprenaient un missile balistique intercontinental et un autre projectile de plus courte portée qui ont de facto franchi la frontière maritime et plongé près des eaux territoriales du Sud pour la première fois depuis 1953.
Les essais de Pyongyang réalisés ces derniers mois comprenaient un missile balistique intercontinental et un autre projectile de plus courte portée qui ont de facto franchi la frontière maritime et plongé près des eaux territoriales du Sud pour la première fois depuis 1953. (Crédits : Reuters)

C'est un rapprochement « sans précédent » de Séoul, Tokyo et Washington, après que la Corée du Nord a procédé à une rafale de lancements inquiétant la communauté internationale. En effet, les dirigeants des Etats-Unis, du Japon et de la Corée du Sud ont promis une réponse « forte et ferme » en cas d'essai nucléaire nord-coréen, le premier depuis 2017, une hypothèse revenue dans l'actualité après une série record d'essais d'armements de Pyongyang. Dimanche, ils ont publié un communiqué commun à l'issue de leur rencontre trilatérale à Phnom Penh, le président américain Joe Biden s'engageant à déployer « tout l'éventail des capacités, mêmes nucléaires » pour défendre ses alliés.

Joe Biden, le Premier ministre japonais Fumio Kishida, et le président sud-coréen Yoon Suk-yeol « réaffirment qu'un test nucléaire de la Corée du Nord sera suivi par une réponse forte et ferme de la communauté internationale », peut-on ainsi lire dans le document. Les trois pays « vont travailler ensemble pour renforcer leur force de dissuasion », est-il écrit.

Lire aussiLa Corée du Nord tire deux nouveaux essais balistiques et joue l'escalade

Tirs de missiles balistiques

Début novembre, la Corée du Nord a notamment tiré un missile balistique, tombé près des eaux territoriales de la Corée du Sud. Et ce n'est pas tout : un autre missile balistique nord-coréen a survolé le Japon en octobre. Dans le détail, les essais de Pyongyang comprenaient un missile balistique intercontinental et un autre projectile de plus courte portée qui ont de facto franchi la frontière maritime et plongé près des eaux territoriales du Sud pour la première fois depuis 1953.

« La Corée du Nord représente une menace non seulement pour les Etats-Unis, non seulement pour [la Corée du Sud] et le Japon, mais aussi pour la paix et la stabilité dans toute la région », a fait valoir dimanche la présidence américaine.

De son côté, Pyongyang a justifié ses actions par l'attitude « agressive et provocante » de Séoul et Washington, qui opéraient au même moment les plus grandes manœuvres militaires aériennes jamais réalisées jusque-là entre eux.

Pression sur Pékin

Le sujet promet de rythmer la rencontre entre Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping, prévue lundi à Bali en marge du G20. Et pour cause, le locataire de la Maison Blanche a d'ores et déjà notifié de son intention de lui demander de dissuader Pyongyang d'aller plus loin.

En effet, la Chine est le principal allié de Pyongyang, et les responsables américains affirment que, si Joe Biden ne posera pas d'exigences, il préviendra Xi Jinping que la poursuite du programme de missiles et du nucléaire signifierait que les Etats-Unis renforceront leur présence militaire dans la région, ce à quoi Pékin s'oppose farouchement.

Lire aussiJoe Biden veut définir des « lignes rouges » lors de sa rencontre avec Xi Jinping

[Avec AFP]

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 16/11/2022 à 0:32
Signaler
Ahh je rigole bien...ils vont faire quoi en représailles .. rien comme dab.... à si... attention c'est pas bien ce que vous faites....

à écrit le 14/11/2022 à 12:11
Signaler
2 commentaires , et 2 commentaires sortis tout droit du comptoir du café des sports du Groland . affligeant de bêtise

à écrit le 13/11/2022 à 19:25
Signaler
Ils vont sûrement les priver de déssert ! Ils vont comprendre quand que l'occident c'est terminé ?

le 13/11/2022 à 23:20
Signaler
Et que faites vous des pays riverains comme la Corée du Sud , le Japon , le vite nam etc… qui ne sont pas à l anti d une catastrophe nucléaire par la pete de contrôle d un missile nord coréen …

le 13/11/2022 à 23:20
Signaler
Et que faites vous des pays riverains comme la Corée du Sud , le Japon , le vite nam etc… qui ne sont pas à l anti d une catastrophe nucléaire par la pete de contrôle d un missile nord coréen …

à écrit le 13/11/2022 à 18:53
Signaler
Bref, les USA cherchent un prétexte pour déployer davantage de troupes en Asie en prévision de l'invasion de Taïwan par la Chine, pour retarder encore un peu l'attaque qu'ils reconnaissent inéluctable de la Chine. Mais pour la Corée du Nord, ils cont...

le 13/11/2022 à 23:18
Signaler
Ah bon parce que vous savez ce qu et pense la Corée du Sud et le Japon … sûr depuis Paris vous ce pouvez parler en leur nom…

à écrit le 13/11/2022 à 18:32
Signaler
On se demande toujours, où sont construite ces fusées ? A moins qu'il ne fasse les essais pour le compte de la Chine ! ;-)

le 14/11/2022 à 3:21
Signaler
Technologies importees d'Iran il y a plus de vingt annees. Quand a la construction elle est faite sur place sous les montagnes existent moultes abris usine ou sont assembles ces vecteurs. Tout cela est connu depuis des lustres, manifestement il y a e...

à écrit le 13/11/2022 à 18:06
Signaler
Il faudrait que les maîtres du monde arrêtent de tout déstabilisé et se concentrent sur leur rôle de stabilisateur et sifflent la fin de la récréation en Corée du Nord.

le 14/11/2022 à 8:28
Signaler
Bonjour, Pour commencer il faudrait que les usa se calme et cessent d'intervenir dans les affaires des autres

à écrit le 13/11/2022 à 17:13
Signaler
je comprends pas bien cet article : Pekin capital du Japon ? on parle de Pekin ou de Tokyo alors?

à écrit le 13/11/2022 à 16:52
Signaler
Pékin n'est pas la capitale du Japon...

à écrit le 13/11/2022 à 16:38
Signaler
Tokyo capitale du Japon, pas Pekin....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.