La Corée du Nord veut encore renforcer son potentiel nucléaire

 |   |  596  mots
Le secteur de la défense, en harmonie avec la politique Byungjin du parti, doit produire en plus grandes quantités des armes de pointe conformes au Juché, a affirmé le Rodong Sinmun.
"Le secteur de la défense, en harmonie avec la politique Byungjin du parti, doit produire en plus grandes quantités des armes de pointe conformes au Juché", a affirmé le Rodong Sinmun. (Crédits : Reuters/KCNA KCNA)
La Corée du Nord célèbre l'anniversaire de la fondation de la nation avec des appels à renforcer son potentiel militaire nucléaire, défiant les menaces de nouvelles sanctions internationales pour se défendre contre les Etats-Unis.

La Corée du Nord a célébré samedi l'anniversaire de la fondation de la nation avec des appels à renforcer son potentiel militaire nucléaire, défiant les menaces de nouvelles sanctions internationales. Dans un éditorial, le quotidien Rodong Sinmun, organe du parti unique nord-coréen, s'est prononcé en ce sens en se référant à la politique dite Byungjin, qui consiste à développer simultanément l'économie du pays et son potentiel nucléaire, et à la philosophie nationale du Juché, ou auto-suffisance.

"Le secteur de la défense, en harmonie avec la politique Byungjin du parti, doit produire en plus grandes quantités des armes de pointe conformes au Juché", a affirmé le Rodong Sinmun.

Le journal a souhaité qu'il y ait davantage d'"événements miraculeux" comme les deux essais de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) récemment réussis par la Corée du Nord. Ces tests, souligne le quotidien, étaient destinés à dissuader les Etats-Unis de leur intention supposée de "décapiter" la direction nord-coréenne.

"Quel que soit le boucan que feront les Etats-Unis et leurs marionnettes", la Corée du Nord "restera une citadelle éternelle et à toute épreuve", a proclamé l'organe du parti, à l'occasion de l'anniversaire de la fondation en 1948 de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), appellation officielle de la Corée du Nord.

Nouvel essai nucléaire?

Lors du même anniversaire l'année dernière, le 9 septembre 2016, Pyongyang avait procédé à son cinquième essai nucléaire. Le régime nord-coréen a mené son sixième essai nucléaire il y a une semaine. Il a déclaré qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène ou bombe H miniaturisée et apte à être placée sur un ICBM. En juillet, il a aussi effectué deux tirs d'ICBM. Ces activités nucléaires et balistiques contreviennent aux résolutions de l'ONU, qui a infligé sept trains de sanctions à Pyongyang.

Le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré samedi qu'il n'y avait pas de signe que la Corée du Nord prépare un essai nucléaire ou un lancement de missile dans la journée. "L'armée (sud-coréenne) maintient sa posture de défense maximale et surveille de près le Nord. Mais il n'y a rien qui sorte de l'ordinaire" samedi, a indiqué un porte-parole du ministère.

Les Etats-Unis veulent de nouvelles sanctions contre Pyongyanp

Depuis le sixième essai nucléaire nord-coréen, les Etats-Unis réclament de nouvelles sanctions contre Pyongyang. Ils veulent que le Conseil de sécurité vote sur cette question lundi, malgré l'opposition de la Chine et de la Russie sur un premier texte. Lors d'une réunion d'experts des 15 membres du Conseil, la Russie et la Chine se sont opposées vendredi à l'ensemble des mesures voulues par les Etats-Unis, sauf sur le textile, selon des sources diplomatiques.

Emmanuel Macron a parlé samedi avec Donald Trump, et le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, de "la nécessité d'une réaction unie et ferme face aux provocations répétées" de la Corée du Nord, a annoncé la présidence française. Ces "provocations" constituent "une menace pour la paix et la sécurité internationale", a souligné l'Elysée. Emmanuel Macron a évoqué avec Donald Trump et Shinzo Abe "la priorité d'accentuer la pression sur Pyongyang par le renforcement des sanctions", a-t-on expliqué de même source. Le chef de l'Etat français a en outre assuré le Premier ministre japonais de la solidarité de la France dans ce contexte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2017 à 19:44 :
Ça commence à chauffer grave ici-bas. Il est temps de terraformer les planètes voisines comme Venus ou Mars.
a écrit le 09/09/2017 à 17:30 :
ca c'est un regime qui n'a rien d'ultraliberal !!!! il est conforme aux ideaux progressistes de nombreux intervenants sur ce forum!!!!!!!!! les objectifs de lenine y sont peut etre meme depasses!
Réponse de le 10/09/2017 à 10:09 :
Ultra libéral ou pas l'excès en tout est mauvais...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :