La Serbie prolonge avec satisfaction sa dépendance au gaz russe

Aleksandar Vucic n'a visiblement pas eu de cas de conscience au moment de signer une extension de contrat de trois ans pour poursuivre les importations de gaz russe. Le président serbe s'est fait fort d'avoir obtenu auprès de Vladimir Poutine le "meilleur deal en Europe", alors que son pays bénéficiait déjà d'un prix d'ami depuis dix ans.
Emmenée par son président Aleksandar Vucic, la Serbie prolonge son approvisionnement en gaz russe pour trois ans.
Emmenée par son président Aleksandar Vucic, la Serbie prolonge son approvisionnement en gaz russe pour trois ans. (Crédits : ZORANA JEVTIC)

Trois ans de plus. Alors que la plupart des pays européens tentent de s'affranchir de leur dépendance aux importations de gaz et de pétrole russes, la Serbie exclut complètement cette possibilité. Bien au contraire, le président serbe Aleksandar Vucic a annoncé ce dimanche avoir signé avec Moscou une extension de trois ans de son contrat d'approvisionnement en gaz russe. Celui-ci garantit à Belgrade un accès à bas prix à la précieuse ressource, dont les prix se sont envolés en Europe au début de la guerre en Ukraine avant de revenir à des niveaux plus raisonnables.

Pour conclure ce qu'il a qualifié "de loin le meilleur deal en Europe", Aleksandar Vucic s'est directement entretenu avec le président russe Vladimir Poutine. Il doit désormais rencontrer les dirigeants de Gazprom, le géant du gaz russe à capitaux publics, pour fixer les détails de ce nouveau contrat, notamment en termes de prix et de volumes de gaz fournis. Ils seront communiqués "dans les jours qui viennent", a précisé le président serbe lors d'une conférence de presse télévisée. Il a tout de même déclaré avoir convenu avec Vladimir Poutine que le prix du gaz serait lié au prix du pétrole, sans donner plus de détails.

Lire aussi 9 mnGaz naturel liquéfié (GNL) : pourquoi une crise d'approvisionnement se profile au niveau mondial

Un prix d'ami

L'actuel contrat d'approvisionnement, signé pour 10 ans avec Gazprom, expire le 31 mai. Grace à lui, la Serbie reçoit 6 millions de mètre cube par jour à un tarif de 251 euros le millier de mètre cube. La facture "est presque trois fois moins élevée que partout en Europe et cet hiver ce sera 10 à 12 fois moindre", selon Aleksandar Vucic, qui affirme ainsi avoir sécurisé les approvisionnements de son pays pour cet hiver.

Le président serbe a également indiqué avoir discuté avec Vladimir Poutine d'une extension des capacités de stockage dans son pays. Il a aussi déclaré : "Poutine m'a dit de l'appeler si je sens qu'il y a quelque chose de plus à discuter."

Forte de ce prix d'ami, la Serbie, pourtant candidate pour intégrer l'Union européenne, n'entend pas réduire sa dépendance quasi totale au gaz russe. Depuis 2008, le pays des Balkans a placé ses secteurs gazier et pétrolier entre les mains d'entreprises russes. Gazprom et sa filiale pétrolière Gazprom Neft détiennent ensemble une participation majoritaire dans la compagnie pétrolière nationale serbe, la seule du pays, tandis que Gazprom est l'actionnaire majoritaire de son unique installation de stockage de gaz.

Belgrade est ainsi restée proche du Kremlin depuis l'invasion de l'Ukraine. Si elle a condamné l'agression russe à l'ONU, elle s'est refusée à s'aligner sur les sanctions européennes contre Moscou en dépit de pressions de la part des pays occidentaux. La Serbie apparaît ainsi comme le principal allié de la Russie en Europe, si ce n'est la Biélorussie.

Du côté de l'Union européenne, les 27 peinent toujours à s'accorder sur un embargo à l'encontre du gaz et du pétrole russes, notamment bloqués par les réticences de la Hongrie de Viktor Orbán.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 31/05/2022 à 19:50
Signaler
Bonjour, Chaqu'un choisissez sont camps ... La Serbie n'est nullement dans le camps Ukrainiens... Dommage, car en cas de victoire, nous serons nous souvenir de cette état de fait....

le 02/06/2022 à 0:08
Signaler
victoire des ukrainiens? Mais ....ils ont tout perdu !

à écrit le 30/05/2022 à 14:59
Signaler
On voit le camp soutenu par la Serbie, et le fait que ce Pays serve de cheval de Troie de la Russie au sein de l’Europe ….. Elle a de fait signer un contrat lui permettant de rester aux portes de l’UE pour un certain temps et il n’y a pas de raison q...

à écrit le 30/05/2022 à 13:13
Signaler
Il me semble que lorsque les séparatistes croates et kosovars ont demandé leur indépendance, l'OTAN a fourni des armes et a bombardé la SERBIE. Loin de moi l'idée qu'on serait dans le 2 poids deux mesures.... Surtout que l'UKRAINE n'a pas appliqué le...

le 30/05/2022 à 17:17
Signaler
"l'OTAN a fourni des armes et a bombardé la SERBIE." Et sans sans mandat de l'ONU d'ailleurs.Près de 600 avions de 13 pays dans le bombardement quotidien au Kosovo, en Serbie et au Monténégro.

à écrit le 30/05/2022 à 11:09
Signaler
Heu... Très récemment, l'Otan (Clinton, Albright, ..) a bombardé et détruit l'économie de la Serbie qui se défendait contre les separatistes musulmans venus de l'Albanie voisine. Pourquoi, 30 ans après, la Serbie devrait elle faire des courbettes...

à écrit le 30/05/2022 à 10:37
Signaler
Un bon prix pour les serbes , au passage il pourrait nous remercier. Moins d'argent pour la guerre russe. Une alliance serbe/ russe à méditer pour les européens. Pas forcément des nouvelles dramatiques .

à écrit le 30/05/2022 à 9:46
Signaler
Ton pays et attaquer et mr zelnsky et au festival de Cannes mdr tous le monde et aveugle ses quoi se clown Festival de Cannes mdr mais ses quoi sa notre président j'espère qu'il ne se mêlera pas recevoir une bombe nucléaire on france sa peu vite arr...

à écrit le 30/05/2022 à 9:44
Signaler
Ton pays et attaquer et mr zelnsky et au festival de Cannes mdr tous le monde et aveugle ses quoi se clown Festival de Cannes mdr mais ses quoi sa notre président j'espère qu'il ne se mêlera pas recevoir une bombe nucléaire on france sa peu vite arr...

à écrit le 30/05/2022 à 9:40
Signaler
La dépendance au gnl américain et qatari reviendrait nettement plus cher, donc choix assez logique en plus ils sont enclavés, pas de port méthanier et les ports européens équipés risques d'être saturés. Logistiquement pas le choix.

le 30/05/2022 à 10:19
Signaler
Bonjour, je pense que nous. Allons avoir le plus grand conflit de tous les temps. Voilà est arrivé le temps pour tout le monde. Pour les américains aussi qui paierons le plus durement. Dans les mois à venir. Prier car la Russie sera le fouet de dieu....

à écrit le 30/05/2022 à 9:29
Signaler
Il on raison de pas faire les moutons pourquoi se privé de gaz ou de pétrole russe pleurer pour l ukraine et personne ne se soucis de la libye Syrie Mali palestine pierre contre obus ses scandaleux et jen passe il n avait pas le droit de rentrer dans...

à écrit le 30/05/2022 à 9:15
Signaler
En même temps, le Gaz et le pétrole sont à moyen terme condamnés. Quant à la Serbie, elle n'a rien à faire dans l'UE...un peu comme la Hongrie, tant que ces pays seront dirigés par des autocrates.

le 30/05/2022 à 14:41
Signaler
Cher Valbe189.. vous oubliez que dans les deux pays que vous citez leurs presidents ont été elus démocratiquement .. sauf si démocratie est un mot inconnu par vous..

à écrit le 30/05/2022 à 5:24
Signaler
Réponse du gouvernement? du président de la CE?

à écrit le 30/05/2022 à 3:58
Signaler
Forza Serbia* ! . ... AFF ISS .

à écrit le 29/05/2022 à 19:44
Signaler
La petite information " serait " donc que le prix du gaz ( et donc de toutes les énergies ) " seraient " cet hiver 10 fois plus cher qu'aujourd'hui... ce n'est pas un rigolo qui parle mais un insider.. un fait certain c'est que quand on pense avoir t...

à écrit le 29/05/2022 à 18:15
Signaler
La balkanisation de l'Europe est en marche au bénéfice des oligarques russes, ukrainiens, serbes, etc L'ukraine est envahie par son voisin russe uniquement parce que les oligarques ukrainiens ont refusé de se soumettre à l'autorité du Kremlin p...

à écrit le 29/05/2022 à 17:56
Signaler
Dommage que les particuliers ne peuvent pas acheter leur gaz directement en Russie . Le véto américain enrichi les américains et appauvri les petits pays d'Europe .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.