Le FMI veut s'attaquer à la corruption dans le monde

 |   |  308  mots
Christine Lagarde, directrice générale du FMI
Christine Lagarde, directrice générale du FMI (Crédits : Charles Platiau)
Le FMI a annoncé dimanche l'adoption d'un nouveau cadre réglementaire destiné à évaluer de manière "plus systématique" la corruption dans ses 189 pays membres, soulignant qu'elle mine la croissance, les investissements et les recettes fiscales.

Le FMI a annoncé dimanche l'adoption d'un nouveau cadre réglementaire destiné à évaluer de manière "plus systématique" la corruption dans ses 189 pays membres, soulignant qu'elle mine la croissance, les investissements et les recettes fiscales.

Ce nouveau cadre, approuvé par le comité directeur du Fonds monétaire international le 6 avril, autorise les équipes de l'institution "à évaluer de manière régulière" la nature et la gravité de la corruption, a souligné le FMI. Cette approche sera mise en oeuvre à partir du 1er juillet prochain, a indiqué un responsable de l'institution internationale.

"Nous savons que la corruption affecte les pauvres (...), sape la confiance dans les institutions", a commenté la directrice générale du FMI Christine Lagarde, dans un blog.

"L'accent est mis sur la gouvernance de façon globale, et pas seulement sur la corruption", a expliqué le FMI. Car "les faiblesses de gouvernance (...) ouvrent généralement des portes à la corruption", a-t-il ajouté.

L'institution de Washington a par ailleurs souligné que la lutte contre la corruption ne devait pas se limiter à envoyer les coupables en prison pour être efficace. "Sa viabilité sur le long terme passe par des réformes réglementaires et institutionnelles de grande ampleur pour améliorer la transparence et la responsabilisation".

Blanchiment d'argent

Fait nouveau, le FMI entend s'attaquer également aux acteurs privés que ce soit les entreprises privées qui se livrent à des pratiques de corruption ou qui contribuent au blanchiment d'argent.

Pour ce faire, il encourage les pays membres "à se prêter volontairement à une évaluation de leurs dispositifs juridiques et institutionnels" dans le cadre des missions annuelles de surveillance du FMI. "Il s'agira de déterminer s'ils criminalisent et jugent le versement de pots-de-vin à des fonctionnaires étrangers, et s'ils disposent de mécanismes adéquats pour éradiquer le blanchiment et la dissimulation d'argent sale", précise le Fonds.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2018 à 11:57 :
Ah ah Christine Lagarde s'attaque à la corruption...
C'est à mourir de rire ! ;-)

LAGARDE & JUSTICE " ENTRE SOI "

Le privilège des princes sur le dos des citoyens.
Une justice "sur mesure" pour ministre en exercice !

La Cour de justice de la République (CJR) à Paris est composée de :
trois magistrats, six députés et six sénateurs ! ;-)

https://www.contrepoints.org/2016/12/21/275674-anachronique-cour-de-justice-de-republique

A partir de 3'55" - https://www.youtube.com/watch?v=BBONjcJxRLU&t=282s
a écrit le 26/05/2018 à 21:33 :
Ahahahahahahahahahahahah je dirais même plus ahahahahahahahahah
a écrit le 26/05/2018 à 0:14 :
Elle devait être traduite en justice pour quelque chose qui y ressemble, non?
a écrit le 02/05/2018 à 12:03 :
Enfin ! Pourquoi si tard?

Les " derniers de cordée" n'ont pas forcément fait l' ENA ou HEC, mais ils savent que notre monde nous intime de créer les règles de transparence avant toute chose, or nous mettons toujours la charrue avant les boeufs !
a écrit le 27/04/2018 à 15:17 :
Lol commencer déjà par payer des impôts sur les salaires faramineux dont vous vous gavez sur la sueur des européens et on en reparle. ou quand les escrocs veulent éliminer la concurrence.
a écrit le 24/04/2018 à 11:30 :
Hummmm..... elle n'as pas elle même été mise en cause par la justice ???
a écrit le 24/04/2018 à 7:03 :
y a du boulot ! en commençant par le fmi lui-même peut être !?
a écrit le 23/04/2018 à 19:08 :
Vaste projet et où commencer ? . Souhaitons lui, bonne chance !
a écrit le 23/04/2018 à 17:06 :
Quand je lis ça, je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer , comme le dit iam dans une chanson "les plus gros voleurs ne sont toujours pas en prison". C'est comme si Marc Dutroux en sortant de prison te disait qu'il voulait ouvrir une crèche.
Réponse de le 24/04/2018 à 8:49 :
"C'est comme si Marc Dutroux en sortant de prison te disait qu'il voulait ouvrir une crèche."

Voilà c'est ça, ils osent tout...
a écrit le 23/04/2018 à 15:24 :
Madame lagarde revisite l'oeuvre de Cervantes !!!
a écrit le 23/04/2018 à 11:52 :
Le 13 mai 2016 : Christine Lagarde se rend à Londres pour affoler les Britanniques avec des « expertises » angoissantes du FMI en cas de vote du Brexit
—————————————–

Le vendredi 13 mai 2016, ayant fait exprès le voyage, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde était venue affoler le public britannique.

Lors d’une conférence de presse à Londres, jouant à Madame Soleil, elle avait affirmé que « le PIB britannique pourrait subir un manque à gagner compris entre 1,5% et 9,5% en cas de Brexit » et qu’il y avait un « risque d’une réaction adverse du marché à court terme ».

Dame Christine avait assuré à la planète entière qu’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne représenterait même « un risque important pour l’économie mondiale » et que « ce n’est pas une question intérieure, c’est une question internationale ».

Répondant à des journalistes qui s’étonnaient de la voir venir prendre position dans la campagne référendaire en cours, en invoquant la prétendue « expertise » du FMI, la directrice générale de cette institution totalement dans la main des Américains avait réfuté toute accusation de s’immiscer dans les affaires intérieures britanniques, en soulignant que « les experts du FMI ont fait leur travail » en décortiquant les conséquences attendues d’un Brexit. Et que « nous n’y avons rien vu de positif ».

[ Source : http://www.latribune.fr/…/le-brexit-un-risque-important-pou… ]

Comment faire confiance à quelqu' un qui dans l' opulence de sa fonction ne respecte pas la liberté de choix d' un pays dont les représentants sont démocratiquement élus ....?

https://www.upr.fr/actualite/europe/post-brexit-les-mensonges-de-propagande-euro-atlantiste-eclatent-grand-jour
a écrit le 23/04/2018 à 11:02 :
Pas logique .
Quand un policier veut attraper un voleur
Il le cris pas sur les «  toits »
De toute manière , la corruption fait parti de l’histoire des hommes.
Comment rendre les humains honnêtes ?
Je pense que c’est inné, tu l’as ou tu l’as pas , après je peux me tromper.
Les sanctions ( par expérience) ne rendent pas les gens plus honnêtes s’ils étaient pas à la base.
La corruption c’est comme un moulin à vent.
a écrit le 23/04/2018 à 10:05 :
Pas de déclarations Madame Lagarde, des actions.
Réponse de le 23/04/2018 à 12:25 :
Ah non hein surtout pas d'actions de sa part c'est bon on a déjà donné et beaucoup !

"Une intéressante jurisprudence Lagarde " https://blogs.mediapart.fr/patrick-cahez/blog/191216/une-interessante-jurisprudence-lagarde
a écrit le 23/04/2018 à 9:39 :
Le président Daniel Ortega a renoncé, dimanche 22 avril, à sa réforme controversée des retraites, à l’origine d’une vague de protestations qui a fait au moins 24 morts.
Lors d’une rencontre avec des chefs d’entreprise, le chef d’Etat a annoncé que l’Institut nicaraguayen de sécurité sociale (INSS) ne mettrait pas en œuvre cette réforme, qui devait augmenter les contributions sociales des salariés et des employeurs afin d’essayer d’équilibrer le système des retraites. Elle se traduisait aussi par une baisse de 5 % du montant de ces dernières afin de réduire le déficit de la sécurité sociale, sur recommandation du FMI.
a écrit le 23/04/2018 à 9:17 :
C. Lagarde qui a été condamnée pour favoritisme dans l'affaire Tapie est bien la plus mal placée pour mener une croisade contre la corruption !
Réponse de le 23/04/2018 à 10:25 :
C'est le cynisme des dirigeants néolibéraux d'aujourd'hui.
a écrit le 23/04/2018 à 8:49 :
Un titre, une photo et une contradiction totale.
a écrit le 23/04/2018 à 8:37 :
Est-ce que le système Français de népotisme, réseautage, d'exonération et de favoritisme sera la cible de ce nettoyage ? Evaluer les systèmes juridiques ne sert à rien quand le droit n'est pas appliqué.
a écrit le 23/04/2018 à 7:52 :
Je tousse très très fort en lisant cela ! Vu le nombre de journalistes qui dénoncent les politiques et magouilles dans leurs ouvrages à tous les étages, privilèges etc... à la limite de l'illégalité. vu les affaires qui éclatent tous les jours ! et que tous ce petit monde local, régional et national sont intouchables je tousse encore car c'est juste une propagande mensongère... Tout le système est corrompue !!! Le peuple en souffre encore et comme la pub dit "c'est pas fini" donc lutter par devant et faire pire par derrière (pouvoir et argent) rend fou et mégalo... le monde va tout droit à un remake notamment la france de la tour de babel...
a écrit le 22/04/2018 à 22:13 :
De quelle corruption parle cette ancienne avocate ? Du Bitcoin ou de la corruption des politiciens qui ont construit des niches fiscales pour les très riches : holding au Luxembourg , Pays bas etc.... leur permettant de payer moins d'impôts que la classe moyenne.
Je déchiffre son message de la manière suivante : "Arrêtez vos crétineries vous les très riches : (on est très riche pour une banque d'affaire à partir de 15 millions de dollars) car cela devient un peu trop voyant et même nos séances de COM ne suffisent plus auprès de l'opinion et on a peur d'une révolution".
a écrit le 22/04/2018 à 20:11 :
Seul, les "petits" délinquants font de "l'huile" !
a écrit le 22/04/2018 à 20:08 :
Attention, FMI avec Christine LAGARDE cherche à éliminer les opposants comme souvent les médias occidentaux disaient que Xi cherche à éliminer ses opposants en luttant contre la corruption en CHINE!!! LOL.
a écrit le 22/04/2018 à 20:05 :
Mais, c'est pas en France où justement, encore tout récemment, une entreprise pouvait déduire de ses impôts les pots-de-vin qu'elle versait pour obtenir des contrats... et ce système était tellement huilé (c'est le cas de le dire) que Bercy fermait systématiquement les yeux lorsque les dits patrons faisaient leur mea-culpa... et promettaient de ne plus jamais recommencer. La belle blague ! :-)
a écrit le 22/04/2018 à 19:35 :
Nous pourrions aussi installer une baraque à frites une fois !
a écrit le 22/04/2018 à 19:22 :
Pas sur que Mme Lagarde soit la mieux placée pour mener la lutte contre la corruption, dans la mesure où elle était ministre de l’économie et avait un droit de regard, via le fisc et les douanes, sur toutes les affaires politico-financières du quinquennat de Sarkozy.

Affaires qui se comptent par douzaines, qu'elle n'a jamais dénoncé, et dans lesquelles elle a parfois tenu un rôle douteux..
a écrit le 22/04/2018 à 18:20 :
Pristine Lagarde...
C'est la combine à nanard, moi mes billes elles sont partout, elles sont nulle part !!!
a écrit le 22/04/2018 à 17:53 :
Souvenir:

Quelques jours après qu'elle a enjoint aux Grecs de "payer tous leurs impôts", des internautes ont rappelé que la directrice générale du FMI bénéficie d'un statut fiscal particulier.Voilà qui ne devrait pas arranger les affaires de Christine Lagarde. Quelques jours après qu'elle a provoqué un véritable tollé en conseillant aux Grecs, dans un entretien au quotidien britannique The Guardian, vendredi 25 mai, de "s'entraider mutuellement" en "payant tous leurs impôts" – l'obligeant à s'expliquer sur sa page Facebook –, plusieurs internautes ont rappelé, lundi 28 mai, que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) ne paie elle-même pas d'impôt sur le revenu, malgré un salaire annuel de 380 939 euros.
Comme l'indiquait le site Tout sur les impôts en juillet 2011, la directrice générale du FMI bénéficie en effet d'un statut fiscal spécifique en qualité de fonctionnaire internationale. Tous ses revenus et traitements issus du Fonds ne sont pas imposables.Cette situation est définie par les articles 34 et 38 de la convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques, qui affirment que "l'agent diplomatique est exempt de tous impôts et taxes, personnels ou réels nationaux, régionaux ou communaux".
a écrit le 22/04/2018 à 17:38 :
Haha.
Nan mais arrêtez là xD Vous allez m'achever pour de bon.
Si ils veulent lutter contre la corruption, ils peuvent purger l'ensemble des gouvernements occidentaux, des classes politiques mondiales, des classes financières, des banquiers, ect ect..

Allez merci pour cette barre de rire.
a écrit le 22/04/2018 à 17:32 :
Comme dans l'affaire Tapie du Crédit lyonnais?
a écrit le 22/04/2018 à 16:40 :
Il parait que dans certains pays ce qu'on nomme corruption est le fonctionnement normal. Il faut payer les intermédiaires pour avoir des contrats, des marchés. Chez nous on a des marges chez les intermédiaires qui se servent, légalement, ou des cabinets d'avocats pour conseiller les entrepreneurs, il faut les payer ('toute peine mérite salaire'). Question de culture. Ensuite si c'est pour frauder, c'est autre chose.
(les (centaines, voire milliers de) milliards dans les paradis fiscaux, ils servent à quoi ? Acheter des iPhone par cartons entiers (anonymement) ?)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :