Le FMI alerte sur le niveau record de la dette mondiale

 |   |  446  mots
L'endettement devrait se poursuivre après l'approbation par les Etats-Unis d'une réforme fiscale qui entraînera une augmentation de leur déficit budgétaire de 1.000 milliards de dollars lors des trois prochaines années, élevant la dette du pays à 116,9% du PIB d'ici 2023.
L'endettement devrait se poursuivre après l'approbation par les Etats-Unis d'une réforme fiscale qui entraînera une augmentation de leur déficit budgétaire de 1.000 milliards de dollars lors des trois prochaines années, élevant la dette du pays à 116,9% du PIB d'ici 2023. (Crédits : Reuters)
La dette mondiale a atteint 164.000 milliards de dollars en 2016, représentant 225% du PIB mondial, un chiffre record selon l'institution internationale. A elle seule, la Chine représente 43% de l'augmentation de la dette mondiale depuis 2007.

L'endettement mondial atteint des records, sous l'impulsion de la Chine, au point de dépasser largement les niveaux de 2009, juste après la faillite de la banque Lehman Brothers, et de représenter un risque pour l'économie, a prévenu mercredi le Fonds monétaire international (FMI).

"Il n'y pas de place pour la complaisance", a affirmé Vitor Gaspar, le chef du FMI pour les affaires budgétaires, lors de la présentation du rapport intitulé "L'observatoire budgétaire", en prélude des réunions de printemps de l'institution financière et de la Banque mondiale. Selon les chiffres de cette étude, l'ensemble de la dette mondiale a atteint 164.000 milliards de dollars en 2016 et représente 225% du PIB mondial.

12% plus endetté que le précédent record de 2009

"Le monde est désormais 12% plus endetté que lors du précédent record en 2009", a déploré le FMI, qui attribue notamment cette hausse de l'endettement à la Chine, qui, à elle seule, représente 43% de l'augmentation de la dette depuis 2007.

L'endettement devrait se poursuivre après l'approbation par les Etats-Unis d'une réforme fiscale qui entraînera une augmentation de leur déficit budgétaire de 1.000 milliards de dollars lors des trois prochaines années, élevant la dette du pays à 116,9% du PIB d'ici 2023.

Le FMI exprime sa "préoccupation" face à cette hausse de la dette mondiale. Pour les pays développés, elle se situe à 105% de leur PIB, soit le niveau le plus haut depuis la Deuxième Guerre mondiale, et celle des émergents atteint 50%, du jamais vu depuis la crise de la dette des années 80 qui avait frappé avec force les économies en développement.

Les Etats invités à prendre des mesures

"L'expérience prouve que les gouvernements qui ont le plus de réussite sont ceux qui se préparent à l'avance quand apparaissent des nuages à l'horizon", a affirmé Vitor Gaspar, appelant les Etats à prendre des mesures pour éviter de se retrouver pieds et poings liés en cas de crise.

"Un endettement et des déficits importants amoindrissent les capacités des gouvernements de répondre avec des politiques budgétaires soutenant l'économie en cas de récession", a souligné le FMI.

Les pays émergents pourraient en être les premières victimes: "L'endettement se trouve à un niveau très élevé dans le monde entier et elle est souvent souscrite en dollars", a rappelé le chef économiste du FMI, Maurice Obstfeld, lors de la présentation la veille des perspectives économiques de l'institution financière.

Dans ces conditions, si les Etats-Unis devaient augmenter de manière plus rapide que prévu leurs taux d'intérêts, les émergents pourraient en subir les conséquences.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2018 à 0:16 :
la dette par français est de environ 36 000 €
la dette française est de 2 299 700 725 000 € en augmentation de 2265€/seconde !
ben tout est dit ... !
la dette mondiale est abyssal : a quand la prochaine guerre !
préparer vous ca vas faire très mal ...
a écrit le 22/04/2018 à 0:35 :
il y a deux mamiere de conquerir t d aservir les nations l une les armes l autre et les dettes ///JOHN ADANS/// la france avec 2200euros de dette par personne et deja entre les mains des banquiers je croie que l on renbourse 50milliards pars ans c est a dire que les interez de la dette? MITERRAND AVAIS DIT APRES MOI IL N Y AURAS QUE DES COMPTABLES? ET MACRON DERNIEREMENT A DIT A UN CHEMINOS JE FAIS MON JOB ?DONC DESORMEZ LES FRANCAIS DEVRONT SE PLIEZ AUX ORDRES DE MACRON AUX ORDRES DE BRUXELLE POUR CONTINUER A EMPRUNTER VUE QUE LA REPRISE AVEC TOUS SES LICENCIMENTS CELA ET MAL PARTIE? NOTRE SEUL CHANCE ET DE SE BATTRE CONTRE CETTE FATALITE ET DE NE PAYEZ QUE CE QUI NOUS ET DU EN ENLEVANT LES DETTES DONT NOUS LE PEUPLE ONT N EST PAS RESPONSABLE?ET FAIRE RENTRE L ARGENT DES EVASSIONS FICALE? ET EN ARETTANT DE NOURIR LES ACTIONNAIRES DU CAT QUARANTE QUI DOIVENT PARTICIPER AUX RENBOURSEMENT CAR SINON LA MACHINE ECONOMIQUE RISQUE DE S ENREILLIEZ CAR UN JOUR LE PEUPLE DEMANDERAS DES COMPTES A CEUX QUI NOUS ONT ENDETTER???
a écrit le 19/04/2018 à 10:55 :
Si les pays était une personne. Cette personne serait SDF en haillons tellement il doit payé pour nourrir ses enfants gâtés qui s'augmentent eux ! contrairement aux peuples qui doivent se serrer la ceinture... et ruiné... le plus triste est que pour une personne physique réel ce passe droit de dettes perpétuelles n'existe pas ! Lui on lui fait la morale même si trop pauvre pour joindre les deux boues et ont le coule pour de vrais ! 225% s'est inadmissible en terme de dettes ! irréaliste, cela ne veut plus rien dire. Le système économique est foutu mais chut faut rien dire. les pays sont en faillite et on les perfusent artificiellement pour donner le change et faire croire le contraire.
Réponse de le 19/04/2018 à 14:49 :
L'analogie avec une personne est malaisée mon lapin.
Aujourd'hui, le lapin moyen qui achète sa maison gagne 40 000 euros par an, et emprunte 240 000 euros pour acheter le clapier de ses rêves. Il se retrouve endetté à 600% de son PIB personnel.
Bref, 225%, peut-être est-ce trop, mais pour en juger il faut une approche un peu plus construite que l'analogie simpliste.
a écrit le 19/04/2018 à 10:11 :
Mais si tout le monde est endetté, qui prêtent cet argent et quelles sont le contrepartie. Serait-ce la planche à billet? Qui a intérêt à augmenter les dettes? Le taux de réserve des banques étant de plus en plus faible, bien inférieur à 10% dans la plupart des pays, avec un dépôt de 100, une banque va prêter au minimum 90 à une autre banque, qui va prêter 81 à une autre etc. Tout remboursement de dette fait baisser la capacité de "prêt" avec le même levier. Il suffit de calculer les taux pour que le nominal de la dette ne puissent être remboursé, et on en arrive à une crise folle de la dette. C'est ce qui se passe dans de nombreux pays, et si vous avez de la peine à vous convaincre regardez ce que bouffe l'intérêt de la dette dans le budget français. C'est sidérant. Tous cela, avec de l'argent créé à partir de rien, pardon si, à partir de 10% de quelque chose économique (dépôt ou garanties...).Merci à nos dirigeants qui nous ont mis en soumission aux banques depuis 1973 et aux français pour avoir mis un banquier à la tête de l'état!
Réponse de le 19/04/2018 à 14:54 :
Comme vous le dite, l'argent est créé à partir de rien, en émettant de la dette, et c'est ce qui permet au système de tourner de façon fluide. S'il fallait attendre que quelqu'un nous prête son épargne pour pouvoir emrpunter:
1/ les taux d'emprunt seraient nettement plus élevés
2/ les pékins moyens (99% de la population) ne pourraient prétendre à aucun patrimoine, puisque tout serait aux mains des possédants, qui proposeraient des loyers pour habiter les maisons plutôt que des emprunts pour les acheter. C'était comme cela au XIXeme siècle, et avant également, vous pouvez le regretter, moi pas.
Réponse de le 20/04/2018 à 11:17 :
La contrepartie ce sont les noachides qui vont trimer toute leur vie pour enrichir grassement les FAF, Bildelberg et autres hommes de Davos
a écrit le 19/04/2018 à 8:41 :
L’indécente messe.
a écrit le 19/04/2018 à 8:24 :
dette, ca veut rien dire, faut regarder les actifs en face, faudrait plutot parler de dette nette, et d'actif net reevalue......les banques chinoises posaient deja pb en 2003, de memo, mais en chine les problemes finissent tjs par se resoudre ( mal, si besoin est)...... convenez qu'un pays qui a contribue a l'augmentation de la dette mais a multiplie le pib/capita par au moins 2, ca doit inciter a aller regarder les details...
a écrit le 18/04/2018 à 23:59 :
En fait il ne s'agit pas de la dette mondiale mais de la dette des états : éradiquons la fraude fiscale et le problème est entièrement réglé.
a écrit le 18/04/2018 à 23:31 :
De légumes et fruits. Carottes, banane concombre que je cultivé dans mon jardin secret
a écrit le 18/04/2018 à 19:49 :
Ouvrez le ban: Plan, plan, rataplan plan plan rataplan!
Le monde est endetté.
Fermez le ban: Plal, plan, rataplan plan plan rataplan!
a écrit le 18/04/2018 à 19:04 :
Et on a eut quoi en échange de ces dettes ? rien ? en effet...
a écrit le 18/04/2018 à 19:02 :
Il suffit d'éradiquer les avoirs illégitimes sur les états issus des politiques monétaires accommodantes (sic)
a écrit le 18/04/2018 à 18:13 :
L'incessante messe.
a écrit le 18/04/2018 à 17:38 :
90 A 100% disparition d abeille centre de la France, Aquitaine, Bretagne etc....
30% d oiseaux en moins
eaux polluées par les plantation de résineux en limousin
disparition des insectes a 80% en 30 ans
on continue????? stop ou encore ?
et si on parlait de choses importantes......
a écrit le 18/04/2018 à 17:14 :
Le fiduciaire est géré par des voleurs!!!! J'espère qu'on va vite régler cette dette aux martiens!
Vive la blockchain et la décentralisation!
a écrit le 18/04/2018 à 16:48 :
C'est fou! On parle constamment de dette mais jamais de remboursement donc il est normal qu'elle se creuse....virtuellement! Donc il ne sert a rien d'en parler, a moins que l'on veuille nous distiller des messages subliminaux!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :