Le parcours de Trump en 4 dates-clés

 |   |  699  mots
Dès le début de sa carrière, commencée dans l'immobilier, Donald Trump n'a cessé de mettre sa personnalité en avant.
Dès le début de sa carrière, commencée dans l'immobilier, Donald Trump n'a cessé de mettre sa personnalité en avant. (Crédits : © Lucas Jackson / Reuters)
De ses débuts dans l'immobilier à l'émission de télévision qui l'aura rendu célèbre, retour sur 4 dates qui ont marqué la vie de Donald Trump avant son élection en tant que président des Etats-Unis.

Alors que la quasi totalité des sondages annonçaient la candidate démocrate Hillary Clinton gagnante, c'est bien le républicain Donald Trump qui vient d'être élu président des Etats-Unis d'Amérique le 8 novembre 2016. Le milliardaire de 70 ans, qui a fait fortune dans l'immobilier, a un parcours rocambolesque émaillés de quelques moments forts. Les voici.

1983 : La Trump Tower

C'est son premier grand coup médiatique. Son premier signal envoyé au reste du pays, au monde entier. Ayant commencé une carrière dans l'immobilier à la fin des années 1960 par l'entremise de son père, Fred Trump, patron d'une entreprise de gestion immobilière, il réalise son premier "gros coup" en revendant un complexe appelé Swifton Village, qu'il avait acheté 500.000 dollars, pour la modique somme de 6,75 millions de dollars. Dans sa première autobiographie, baptisée The Art of the Deal, il parle de cette vente comme de son premier "multimillion dollar deal". Cette autocélébration sera tempérée par Gwenda Blair, dans son livre "The Trumps: Three Generations That Built an Empire", précisant que c'est principalement son père qui a œuvré pour la conclusion de la vente.

Quoi qu'il en soit, Donald Trump profite de ce premier gain pour s'implanter massivement dans l'immobilier à New-York, privilégiant les architectures clinquantes pour ses projets. La Trump Tower en est donc le premier point d'orgue, sortie de terre en 1979, elle s'ouvre progressivement aux entreprises et particuliers entre 1982 et 1983. Le milliardaire loge toujours dans un énorme penthouse aux trois derniers étages de sa tour.

1987 : Première incursion dans le monde politique

 Un ticket Georges Bush (père) / Donald Trump, voilà à quoi les Américains ont échappé, de peu, à la fin des années 1980. En effet, dans une biographie de l'ex président américain intitulée "Destiny and Power: The American Odyssey of George Herbert Walker Bush", Jon Meacham révèle que Trump aurait demandé à Lee Altwater, conseiller de Bush père, de le parrainer dans l'optique de devenir vice-président du candidat républicain en cas de succès à l'élection de 1988. De son côté, Trump soutien que c'est Lee Altwater qui aurait tenté de le convaincre de rejoindre George H.W. Bush. Les choses n'iront toutefois pas plus loin et Bush gagnera l'élection de 1988 avec Dan Quayle à ses côtés. Ce n'était que partie remise...

2004 : The Apprentice

Se pencher sur l'émission de télévision "The Apprentice" est l'occasion d'aborder l'aspect plus "showbiz" de Donald Trump. A la fois co-producteur et acteur principal de l'émission, Trump lance ce programme au début de l'année 2004. Le concept ? Une télé-réalité sur le monde de l'entreprise où les différents candidats s'affrontent pour obtenir le graal : un contrant d'un an dans une entreprise du groupe Trump, avec un salaire annuel de 250.000 dollars. Cette émission contribuera beaucoup à rendre Donald Trump célèbre, bien aidé par son gimmick "You're fired" ("Vous êtes viré", en VF), envoyé à chaque candidat éliminé.

Depuis 2008, l'émission est remplacée par une version avec des célébrités cherchant à gagner de l'argent pour leur association. Donald Trump restera à la tête de "The Celebrity Apprentice" jusqu'en 2015 et sa candidature aux primaires républicaines. Il est remplacé par l'acteur et ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger.

2008 : Financement de la campagne d'Hillary Clinton pour les primaires

Ironie de l'histoire, avant d'être son adversaire victorieux, Donald Trump était le soutien d'Hillary Clinton. En effet, quand celle-ci s'est portée candidate à l'investiture démocrate en 2008 face à Barack Obama, le milliardaire avait versé quatre chèques afin de financer sa campagne. Ted Cruz, adversaire de Trump lors des primaires républicaines de 2016 ne s'était d'ailleurs pas privé de lui rappeler au printemps dernier.

Ce soutien à la candidate démocrate est surtout la preuve que Trump a longtemps oscillé entre les deux principaux camps au cours de sa vie. Farouchement opposé à Georges W. Bush au cours des années 2000, il était alors connu pour être un soutien régulier du camp démocrate. Les choses ont bien changé depuis...

___

> Suivez notre DIRECT : Trump 45e président des Etats-Unis
+ Retrouvez notre Dossier PRESIDENTIELLE AMERICAINE 2016

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2016 à 4:26 :
votre haine de Trump vous retire toute cohérence ! il a réussi et cela vous horrifie !!! les journalistes nuls , incapables et rentiers ne veulent rien voir de ce qui va contre eux !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :