Le patron de China Telecom à son tour visé par une enquête anti-corruption

 |   |  140  mots
Chang Xiaobing a dirigé China Unicom avant de prendre la tête de China Telecom en 2015.
Chang Xiaobing a dirigé China Unicom avant de prendre la tête de China Telecom en 2015. (Crédits : Reuters)
Chang Xiaobing est "soupçonné d'avoir commis une violation grave de la discipline" a fait savoir dimanche l'agence du Parti communiste chinois en charge de la lutte contre la corruption.

Le programme de Pékin visant à lutter contre les règles disciplinaires se poursuit. Au tour du président de China Telecom de faire l'objet d'une enquête. L'agence du Parti communiste chinois (PCC) chargée de la lutte contre la corruption a indiqué ce 27 novembre qu'une enquête était lancée contre Chang Xiaobing, le président de China Telecom.

Patrons introuvables

Ce dernier est soupçonné d'avoir enfreint des règles disciplinaires. Il restait introuvable dimanche selon des médias chinois. Une "disparition" qui rappelle celle du patron du groupe Fosun deux semaines plus tôt. L'actionnaire du Club Med est "réapparu" depuis.

Le président Xi Jinping a lancé une vaste campagne de lutte contre la corruption lors de son accession au pouvoir en 2012, promettant de pourchasser à la fois les "tigres" et les "mouches".

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :