Le Sénat américain échoue à bloquer des ventes d'armes à l'Arabie saoudite

 |   |  317  mots
(Crédits : Carlos Barria)
Le Sénat américain a échoué lundi 29 juillet à réunir le nombre de voix nécessaires pour outrepasser le veto que Donald Trump avait été contraint d'imposer afin de procéder à d'importantes ventes d'armes américaines à l'Arabie saoudite et ses alliés.

L'entreprise s'est soldée par un échec. Le Sénat américain n'est pas parvenu a rassembler le nombre de voix requises pour faire fi du veto que Donald Trump avait été contraint d'imposer afin de procéder à d'importantes ventes d'armes américaines à l'Arabie saoudite et ses alliés.Le président américain avait pris la décision en mai de contourner le Congrès en utilisant une procédure d'urgence afin d'imposer ces ventes controversées, pour 8,1 milliards de dollars au total, arguant de la menace iranienne. Républicains et démocrates du Congrès s'étaient alors alliés pour adopter plusieurs résolutions visant à bloquer ces ventes à l'Arabie saoudite ainsi qu'à d'autres alliés --notamment les Emirats arabes unis-- infligeant un revers au président Trump.

Nombre d'élus du Congrès se sont notamment dits horrifiés par l'assassinat l'an dernier du journaliste saoudien Jamal Khashoggi par des agents de son pays, ainsi que par le conflit au Yémen, dans lequel est impliqué l'Arabie saoudite. La semaine dernière, le président américain Donald Trump avait ainsi été obligé d'opposer son veto --le troisième de sa présidence-- à ces résolutions, qui selon lui "nuiraient aux importantes relations" des Etats-Unis avec leurs alliés.

Les démocrates condamnent la décision

Lundi, le Sénat américain, où les républicains sont majoritaires, a échoué, comme attendu, à réunir les deux tiers des voix nécessaires pour outrepasser ce veto présidentiel. Pour le sénateur démocrate Ben Cardin, en ne bloquant pas ces ventes, les républicains "ont renoncé à leurs responsabilités" de supervision de l'action gouvernementale. "Nous avons l'obligation à la fois légale et morale de nous assurer que les armes américaines ne sont pas utilisées pour réprimer les droits humains ou perpétrer la violence contre des civils innocentes", a-t-il déclaré.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2019 à 15:46 :
Valbel@,vous rigolez?.Il ne suffit pas d'avoir des armes sophistiquées,il faut savoir les manier et l'armée de l'AS c'est de la rigolade.Si les Saoud avaient une vraie armée,ils n'auraient pas besoin de la protection américaine.
a écrit le 30/07/2019 à 12:36 :
...et sous la pression d'Israël...qui verrait bien l'Arabie des Saoud faire le boulot (le ménage à leur place) en Iran.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :