Les Etats-Unis allègent encore les restrictions commerciales contre Cuba

 |   |  262  mots
La réouverture en grande pompe de l'ambassade américaine, à La Havane, le 20 juillet 2015.
La réouverture en grande pompe de l'ambassade américaine, à La Havane, le 20 juillet 2015. (Crédits : © POOL New / Reuters)
Le dégel diplomatique entre Cuba et les Etats-Unis entre dans une nouvelle phase avec l'annonce d'une deuxième salve de levées de restrictions commerciales: le plafond des transferts de fonds vers Cuba est supprimé, et les déplacements d'Américains sur l'île sont facilités.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi un nouvel allègement des restrictions commerciales et de voyages pesant sur Cuba dans le cadre du rapprochement historique amorcé entre les deux pays depuis la fin 2014.

Les précédentes limites sur le montant des transferts de fonds des migrants vers Cuba, 2.000 dollars de dons par trimestre, seront entièrement levées, détaille notamment le Trésor américain dans son communiqué.

L'embargo de 1962 reste en vigueur

Des ressortissants américains pourront par ailleurs légalement ouvrir des bureaux ou commerces sur l'île communiste, selon ces mesures qui sont toutefois sans effet sur l'embargo économique décrété en 1962 contre Cuba et qui reste en vigueur.

Cet allègement, le deuxième depuis janvier, marque une nouvelle étape du dégel entre les deux anciens pays ennemis, dégel qui a débuté spectaculairement par le rétablissement des relations diplomatiques entre Washington et la Havane le 20 juillet et la réouverture des ambassades.

Accès au territoire cubain facilité

"Une relation Etats-Unis-Cuba plus forte et plus ouverte a le potentiel de créer des opportunités américaines pour les Américains et les Cubains", a déclaré le secrétaire au Trésor américain, Jacob Lew, cité dans le communiqué ajoutant que les Etats-Unis voulaient soutenir la volonté des Cubains d'obtenir une "liberté économique et politique".

Les mesures annoncées vendredi étendent également les possibilités pour les Américains de se rendre à Cuba, notamment pour des raisons familiales ou pour mener des projets humanitaires, selon le Trésor.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2015 à 18:33 :
C'est assez curieux que vous avancez une telle information. Selon le chanceler cubain Bruno Rodriguez il se passe exactement le contraire, les États-Unis ont même renforcé quelques des sanctions contre Cuba ces derniers mois. Il est vrai que vous à LT ne lisez pas l'espagnol, mais en tout cas je vous laisse l'adresse de la source cubaine, quand-même : www.youtube.com/watch?v=wbHYOEm_YJw&feature=youtu.be
Réponse de le 19/09/2015 à 11:01 :
Ramon, ce genre de RP s'insère dans la ligne d'une stratégie de communication du département d'État US. Les textes sont préparés en plusieurs langues et envoyés aux rédactions du monde entier. Il y en a celles qui, en reconnaissant la teneur partielle et même fallacieuse du sujet, évitent de les publier. Par contre d'autres, par des raisons qui m'échappent, les publient volontiers avec force photos, chapeaux et titres accrocheurs.

De ma part je me méfie systématiquement des communications du département d'État US à niveau public, il s'agit souvent des rideaux de fumée pour cacher la vérité.

Cordialement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :