À Washington, le drapeau cubain flotte à nouveau sur l'ambassade de Cuba

 |   |  306  mots
Cela faisait 54 ans que le drapeau de Cuba n'avait pas été hissé à Washington.
Cela faisait 54 ans que le drapeau de Cuba n'avait pas été hissé à Washington. (Crédits : REUTERS/Carlos Barria)
Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a présidé la réouverture de la représentation diplomatique, étape symbolique du rapprochement annoncé simultanément le 17 décembre dernier par Barack Obama et son homologue, Raul Castro. Le drapeau américain ne sera hissé que le 14 août sur l'ambassade des États-Unis à La Havane

Cuba et les États-Unis ont formellement renoué lundi 20 juillet leurs relations diplomatiques, rompues il y a cinquante-quatre ans, et le drapeau cubain a été hissé sur l'ambassade de Cuba à Washington.

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a présidé la réouverture de la représentation diplomatique, étape symbolique du rapprochement annoncé simultanément le 17 décembre dernier par Barack Obama et son homologue, Raul Castro. Plus de 500 personnalités, dont de nombreux parlementaires américains, avaient été conviées pour l'occasion mais aucune invitation n'avait été adressée aux élus du Congrès en pointe dans la lutte anti-castriste.

Autre signe d'une volonté commune de fermer la page d'un demi-siècle d'hostilité: le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a reçu son homologue cubain -le Premier ministre des Affaires étrangères en visite à Washington depuis la Révolution castriste- au Département d'Etat.

La bannière étoilée hissée le 14 août à Cuba

John Foster Dulles et Gonzalo Guell furent les deux derniers chefs de la diplomatie des deux pays à participer à une réunion officielle à Washington le 22 septembre 1958, quelques mois avant la révolution castriste.

Dans la capitale cubaine, l'ambassade américaine a également rouvert, mais en toute discrétion: la "section d'intérêts" américaine a publié un communiqué indiquant qu'elle devenait "officiellement l'ambassade des Etats-Unis". La bannière étoilée n'y sera hissée qu'à l'occasion d'une visite de John Kerry dans l'île, prévue le 14 août prochain.

Pour rappel, les États-Unis ont rompu leurs relations avec l'île communiste en 1961 et imposé un embargo économique et commercial dont certaines mesures ont déjà été assouplies depuis le rapprochement de décembre dernier. Pour que cet embargo soit totalement levé, il faut l'aval du Congrès dominé par les républicains.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :