Les filiales européennes de la banque russe Sberbank sont en faillite, selon la BCE, en raison des sanctions occidentales contre la Russie

Plusieurs filiales européennes de la banque russe Sberbank, détenue majoritairement par le gouvernement russe, sont en faillite ou susceptibles de faire faillite en raison l'impact du conflit en Ukraine sur leur réputation, a déclaré lundi la Banque centrale européenne (BCE). Par ailleurs, le rouble russe a plongé de près de 30% par rapport au dollar ce lundi après que les puissances internationales ont imposé de nouvelles sanctions plus sévères à Moscou en raison de son invasion de l'Ukraine, notamment le blocage des transactions de la Banque centrale russe.

3 mn

(Crédits : Reuters)

L'impact des sanctions occidentales sur le système financier russe ne se font pas attendre. Selon la Banque centrale européenne (BCE) Sberbank Europe, la filiale européenne de la banque russe Sberbank, l'une des plus grandes du pays avec VTB Bank, est en faillite ou susceptible de l'être, à cause des retraits "significatifs" des dépôts en raison du conflit en Ukraine et des sanctions décidées par les pays occidentaux.

Pour rappel, les deux plus grandes banques russes, Sberbank et VTB Bank, sont ciblées notamment depuis jeudi par de lourdes sanctions américaines, visant à limiter largement leurs transactions internationales. Les sanctions visant le système bancaire russe ont depuis été renforcées avec notamment, samedi, l'annonce de l'exclusion du système Swift de certains instituts.

Lire aussi 8 mnUkraine : les pays occidentaux débranchent la Russie du réseau interbancaire Swift (l'arme nucléaire économique)

Sortie de dépôts significatifs

Domiciliée en Autriche, Sberbank Europe, dont le total des actifs s'élevait à 13,64 milliards d'euros à la fin de l'année dernière, ainsi que ses filiales croate et slovène, ont en effet enregistré des sorties de dépôts significatifs en raison de l'impact des tensions géopolitiques sur leur réputation et risquent de ne pas pouvoir rembourser leurs dettes ou autres engagements, indique l'organisme de supervision bancaire de la BCE dans un communiqué, estimant que "dans un avenir proche, la banque risque de ne pas être en mesure de payer ses dettes ou autres engagements à leur échéance".

Les retraits ont entraîné à une détérioration de sa position de liquidité", a ajouté la BCE. "Il n'y a aucun moyen disponible" qui confère une "chance réaliste" de rétablir cette position au niveau du groupe et dans chacune de ses filiales au sein de l'union bancaire."

Le Conseil de résolution unique de l'Europe a imposé un moratoire sur les paiements aux trois banques et va maintenant évaluer s'il est dans l'intérêt public de sauver les prêteurs. Le régulateur autrichien FMA a imposé un "moratoire" sur la filiale européenne, signifiant qu'elle ne peut procéder à "aucun retrait, virement ou autre transaction" au moins jusqu'au 2 mars. En vertu de la régulation européenne, les dépôts de particuliers sont garantis jusqu'à 100.000 euros. Sberbank Europe possède également des filiales en dehors de l'union bancaire européenne, notamment en Hongrie, en République tchèque, en Serbie et en Bosnie-Herzégovine. Comme ces filiales ne relèvent pas de la compétence de la BCE, la banque a pris contact avec les autorités de surveillance locales. Sberbank Europe AG est détenue à 100% par la maison-mère russe de la banque, elle-même détenue majoritairement par l'Etat russe.

Le rouble plonge

Les sanctions occidentales font également chuter le rouble. La monnaie russe a plongé de près de 30% par rapport au dollar lundi. Le rouble était indiqué en baisse de 27% à 114,33 roubles par dollar dans les échanges internationaux, selon Bloomberg News.

Dimanche soir, les ministres européens des Affaires étrangères se sont entendus dimanche, en accord avec les puissances du G7, pour bloquer les transactions de la Banque centrale russe, a annoncé le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell.

Lire aussi 7 mnUkraine : l'Union européenne va bloquer les transactions de la Banque centrale russe

Les pays du G7 - Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Grande-Bretagne et Etats-Unis - ont prévenu qu'ils prendraient "d'autres mesures" s'ajoutant aux sanctions déjà annoncées si la Russie ne cessait pas ses opérations militaires.

(Avec AFP et Reuters)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 01/03/2022 à 16:48
Signaler
la slovenie fait partie de l'europe; le contribuable europeen va t il rembourser les depots des deposants de cette banque mise en faillite volontairement?

à écrit le 28/02/2022 à 12:36
Signaler
Quand le gaz et le blé russes seront indisponibles on verra bien qui fera faillite.

le 28/02/2022 à 15:44
Signaler
Voila qui m'intéresse: qui donc fera faillite, et pourquoi ?

à écrit le 28/02/2022 à 10:38
Signaler
" Dépôt garantie " des particuliers il est passer à 70.000 € depuis 1 ou 2 ans maintenant... et "dépôt garantie " c'est une appellation légèrement tronquée. Tout l'pognon est saisi ( ce n'est pas votre argent )... ensuite... après examen du dossier q...

le 28/02/2022 à 10:48
Signaler
Ne vous plaignez pas il y a beaucoup a de pays ou il n y a aucune garantie mêle en chine… vous perdez tout. De toute façon avoir 100 000 € de manière permanente sur ton compte ´ a aucun sens … le vieil adage dit qu il ne faut pas mettre tous ses œufs...

le 28/02/2022 à 15:57
Signaler
Jade.... pourquoi parler de la Chine a tout propos ? Pourquoi cette obsession ? Je ne conteste pas que la Chine soit fascinante, mais partout ailleurs aussi c'est fascinant à qui sait ouvrir les yeux. Je ne vois qu'un remède, faut épouser une chinois...

à écrit le 28/02/2022 à 8:29
Signaler
Où sont les Suisses ?

à écrit le 28/02/2022 à 7:53
Signaler
Ça leur fait une belle jambe aux ukrainIens qui se battent sur le terrain, ça doit leur fait chaud au coeur cette nouvelle tandis qu'ils meurent. Les gars faudrait redescendre un peu, c'est la guerre hein c'est pas votre monopoly les ahuris. Bon sang...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.