Ukraine : les pays occidentaux débranchent la Russie du réseau interbancaire Swift (l'arme nucléaire économique)

Les pays occidentaux ont adopté de nouvelles sanctions contre Moscou après l'invasion de l'Ukraine, en décidant notamment d'exclure de nombreuses banques russes de la plateforme interbancaire Swift, rouage essentiel de la finance mondiale, a annoncé le gouvernement allemand. Bruxelles va proposer aux pays de l'UE de "paralyser les actifs de la Banque centrale russe" afin d'empêcher Moscou d'y recourir pour financer le conflit en Ukraine, a annoncé samedi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

8 mn

(Crédits : DADO RUVIC)

C'est une avancée cruciale dans les sanctions financières contre la Russie que vient de décider, samedi dans la soirée, les puissances occidentales. Une annonce qui constitue aujourd'hui la sanction la plus importante prise par les pays occidentaux à l'encontre de Moscou, à l'exception bien sût d'une confrontation militaire. A savoir couper la Russie du réseau de messagerie bancaire et financière Swift, ce rouage discret mais essentiel des échanges bancaires internationaux puisqu'il permet notamment le transit des ordres de paiement entre banques, les ordres de transferts de fonds de la clientèle des banques, les ordres d'achat et de vente de valeurs mobilières. Une mesure souvent qualifiée d'"arme nucléaire économique" au regard de l'ampleur de son impact sur les relations économiques du pays puni avec le reste du monde.

A LIRE AUSSI | En Ukraine, la guerre contre la Russie est aussi sur Internet

En effet, les puissances occidentales ont annoncé samedi l'exclusion de plusieurs banques russes du réseau interbancaire Swif ainsi que des sanctions ciblant les réserves en devises de la banque centrale de Russie. Sont concernées "toutes les banques russes déjà sanctionnées par la communauté internationale, ainsi si nécessaire que d'autres instituts", a précisé le porte-parole du gouvernement allemand, dont le pays préside actuellement le forum du G7

Le communiqué dévoilant ces nouvelles sanctions a été endossé par les Etats-Unis, le Canada, la Commission européenne, la France, l'Italie, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Ces sanctions seront appliquées dans les prochains jours, ont déclaré les signataires. Elles prévoient également la fin des "passeports dorés" délivrés aux riches ressortissants russes et à leurs familles.

"Nous paralyserons les avoirs de la banque centrale de Russie, cela gèlera ses transactions et il lui sera impossible de liquider ses avoirs", a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ces mesures devraient affecter sensiblement les capacités de financement de la Russie à financer sa guerre contre l'Ukraine, a-t-elle dit.

Lire aussi 10 mnExclure la Russie du système bancaire mondial : le réseau Swift en six questions

Cette décision a pu être prise grâce au ralliement des pays européens, hostiles jusqu'ici à déclencher cette mesure maximaliste.  Alors qu'elle était jusqu'ici réticente à appuyer cette solution par crainte pour ses approvisionnements en gaz et de charbon russes dont elle est dépendante, l'Allemagne s'est dit prête, ce samedi, à accepter une "restriction ciblée" de l'accès à la Russie à Swift, tout en voulant "limiter les dommages collatéraux" d'une telle sanction.

"Nous travaillons à la manière de limiter les dommages collatéraux d'une déconnexion de Swift (...) Ce dont nous avons besoin, c'est d'une restriction ciblée et fonctionnelle", ont indiqué dans un communiqué samedi les ministres des Affaires étrangères, Annalena Barbock, et de l'Economie, Robert Habeck.

Lire aussi 6 mnGaz russe : pourquoi l'Europe est piégée

Position intenable

La position de Berlin devenait en effet difficilement tenable, alors qu'elle pensait avoir éteint les polémiques autour de sa dépendance envers la Russie et sa trop grande complaisance à l'égard du Kremlin en suspendant le gazoduc germano-russe Nord Stream II, dans le collimateur de Kiev, des Etats-Unis et des partenaires d'Europe de l'Est.

Alors que d'autres pays présentés comme réticents à cette mesure maximaliste (comme l'Italie, la Hongrie ou l'Autriche) ont sauté le pas, l'Allemagne n'était plus que le seul pays européen à hésiter à prendre cette mesure radicale en représailles de l'invasion de l'Ukraine, malgré les demandes incessantes du président ukrainien Volodimir Zelensky, mais aussi d'autres pays européens comme la Pologne, très inquiète de l'offensive russe. En visite samedi à Berlin, le Premier ministre Polonais Mateusz Morawiecki a qualifié "d'égoïsme en béton" l'attitude de l'Allemagne concernant Swift.

"Je suis venu ici, chez le chancelier Olaf Scholz, pour ébranler les consciences, ébranler la conscience de l'Allemagne", a-t-il asséné.

Les réticences allemandes étaient triples : crainte de se voir couper les robinets du gaz et d'autres matières russes (le gaz russe représente 55% de ses importations) ; crainte aussi, en cas de maintien des échanges, de ne plus pouvoir régler ses paiements d'énergie (concrètement, ce système permet à l'Allemagne de régler électroniquement ses achats de gaz russe, sans avoir à payer en liquide à Gazprom); crainte encore qu'une telle mesure soit inefficace dans la mesure où Moscou a tissé en parallèle des liens étroits avec la Chine notamment.

De nombreuses voix se sont élevées pour exclure la Russie de Swift afin de faire pression sur la Russie en la touchant en portefeuille. C'est "une option" selon Joe Biden, mais que le président américain s'est pour l'instant refusé à prendre, soulignant que certains pays européens s'y opposaient pour le moment.

Selon le site de l'association nationale russe Rosswift, la Russie est le deuxième pays après les Etats-Unis en nombre d'utilisateurs de ce système, avec quelque 300 banques et institutions russes membres. Plus de la moitié des organismes de crédit russes sont représentés dans Swift, est-il précisé par cette source. Moscou met cependant en place ses propres infrastructures financières, que ce soit pour les paiements (cartes "Mir", voulues comme l'équivalent de Visa et Mastercard), la notation (agence Akra) ou les transferts, via un système baptisé SPFS.

Paralyser les actifs de la Banque centrale russe

Par ailleurs, Bruxelles va proposer aux pays de l'UE de "paralyser les actifs de la Banque centrale russe" afin d'empêcher Moscou d'y recourir pour financer le conflit en Ukraine, a annoncé samedi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

"Cela gèlera ses transactions financières de (la Banque centrale) et rendra impossible la liquidation de ses actifs", a-t-elle expliqué dans une allocution vidéo après une réunion avec les dirigeants américain, français, allemand et italien. L

Toucher la Russie au portefeuille

Jusqu'ic, les pays occidentaux avaient décidé de frapper au portefeuille en gelant les avoirs du président russe Vladimir Poutine et de son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et sanctionné le secteur financier de la Russie. Tous les membres de la Douma, la chambre basse du Parlement, figurent désormais sur liste noire de l'UE, ainsi que 26 personnalités du monde des affaires. Les banques de l'UE auront interdiction d'accepter des dépôts de citoyens russes de plus de 100.000 euros et plusieurs entreprises étatiques russes se verront bloquer l'accès aux financements européens. Le Canada va sanctionner "58 personnes et entités" russes dont des "membres de l'élite russe", des "grandes banques russes" et des "membres du Conseil de sécurité russe", ainsi que MM. Poutine et Lavrov. Tokyo a annoncé le "gel des actifs et la suspension de la délivrance de visas à des personnes et organisations russes", et le gel des actifs des institutions financières russes. L'Australie cible notamment des oligarques et tous les membres de la Douma, et se prépare à sanctionner elle aussi MM. Poutine et Lavrov. Londres et Washington notamment ont ciblé un certain nombre de banques russes, dont VTB Bank. Cette dernière a d'ailleurs annoncé que l'utilisation de ses cartes bancaires de types Visa et Mastercard à l'étranger était désormais "impossible". La Russie dispose par ailleurs de réserves de change qui atteignaient quelque 640 milliards de dollars au 18 février (soit environ le double du montant constaté en 2014, selon une note de Natixis) et d'un fonds souverain évalué à 175 milliards. De quoi potentiellement aider à financer des entreprises stratégiques en grande partie publiques, malgré les sanctions financières.

Lire aussi 7 mnLes sanctions contre la Russie "feront monter l'inflation, accéléreront les sorties de capitaux et éroderont la base industrielle" du pays (Von der Leyen)

"L'agression russe menace l'ordre établi depuis l'après-guerre" (Scholz)

Par ailleurs, L'Allemagne va livrer "dès que possible" à l'Ukraine un millier de lance-roquettes et 500 missiles sol-air de type Stinger pour l'aider à faire face à l'invasion de l'armée russe, a annoncé samedi le gouvernement.

"L'agression russe contre l'Ukraine marque un changement d'époque, elle menace l'ordre établi depuis l'après-guerre", a justifié le chancelier Olaf Scholz dans un communiqué, "dans cette situation il est de notre devoir d'aider l'Ukraine autant que nous pouvons à se défendre contre l'armée d'invasion de Vladimir Poutine".

Cette annonce intervient alors que la Russie a annoncé samedi élargir son offensive contre l'Ukraine malgré un tollé international grandissant et des sanctions qui se durcissent encore, après une nuit d'affrontements et de bombardements visant notamment Kiev.

Mais le Kremlin a déjà déclaré se moquer des sanctions.  "Toutes les unités ont reçu l'ordre d'élargir l'offensive dans toutes les directions, en conformité avec le plan de l'offensive", a ainsi déclaré samedi le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

(Avec AFP et Reuters)

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 45
à écrit le 28/02/2022 à 9:43
Signaler
Oui il faut deconnecté la russie stalinien dirigé par un absolutiste qui veut rester au pouvoir jusqu'en 2036. Le dessein de Poutine est totalement debile, et delirant. Cet homme est paranoiaque. Il veut aneantir toute democratie en Europe en l'attaq...

le 28/02/2022 à 17:43
Signaler
Rien ne vous empêche d'aller vous battre en Ukraine. Ils attendent des gens comme vous. C'est très facile de faire la guerre assis dans son fauteuil en regardant la tele.

à écrit le 28/02/2022 à 3:12
Signaler
Quand ?

à écrit le 28/02/2022 à 1:09
Signaler
Ça va se à une querrre thermos nucléaire. Que nos dieux de chacun de nous sur cette planète terre nous protège. Ainsi soit t'il amen

le 28/02/2022 à 18:18
Signaler
En même temps l'UERSS a dit que le nucléaire est était aussi vert que Bruce Banner et malgré Hiroshima, Nagasaki ou encore Fukushima, le Japon a survécu car la vie est un cancer cosmique que même Thanos n'a pu éradiquer avec le gant de l'infini...

à écrit le 27/02/2022 à 23:55
Signaler
"L'agression russe contre l'Ukraine marque un changement d'époque, elle menace l'ordre établi depuis l'après-guerre" L'ordre établi est aussi de ne pas voir l'OTAN se déployer à l'EST. Bizarrement la trahison est acceptable que dans un seul sens. D...

le 28/02/2022 à 14:20
Signaler
l ukraine n etait pas membre de l otan et n etait pas prete d y entrer. et meme si c etait le cas, est ce que ca justifie de l envahir ? allons nous envahir la belgique si la politique belge ne nous plait pas ? allons nous liberer nos freres suisses...

à écrit le 27/02/2022 à 19:49
Signaler
Donc si on ne plait pas il y a l'arme ultime étasunienes : Swift Les civils ne peuvent plus retirer leurs argents ou le transférer vers un compte étranger pour s'enfuir en cas de banque route ou de guerre . Conclusion avoir son argent coincé dans d...

le 27/02/2022 à 23:05
Signaler
Or et argent physique ( petites once recommandé ) ça s'achète.... anonymement.... en boutique ( nombreuse ) en Allemagne ( 0 taxe sur or ( gold ), 12% argent ( silber) jusqu'a 15 k€ en espèces ( frontière 10k€ )). münzen c'est pièce, barren c'est ...

le 28/02/2022 à 12:38
Signaler
J'ajouterai qu'une société dormante dans un état peut conservée des fonds, même si l'échange automatique d'informations est applicable aux entreprises, rien n'empêche de disposer d'un " tampon " en tête de pont ailleurs ( usa, trust canadien, écossa...

à écrit le 27/02/2022 à 19:08
Signaler
C'est incroyable le nombre de soutien de Poutine sur ce forum qui essaient de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

le 27/02/2022 à 21:17
Signaler
Vous avez raison : trop de lecteurs pensent par eux-même ici. Je vous prescris donc une injection de 30 min de BFMTV toutes les 2h pour que vous gardiez un niveau suffisant de propagande gouvernementale dans le sang.

le 28/02/2022 à 0:51
Signaler
Heureusement toi tu sais donc on est sauvé. Alléluia.

à écrit le 27/02/2022 à 12:51
Signaler
Dr Fuellmich avocat international dans son procès en cours contre les élites mondialistes sur la fabrication de la peur et les buts non avoués de covid par la caste et les young leaders nationaux : le virus ne fonctionne plus : la pro...

le 27/02/2022 à 14:02
Signaler
Oui c'est exactement ça et la guerre contre le Covid-19 avec confinement et couvre-feu, masques faisant allusion aux masques à gaz sont à mettre en lien avec un temps de guerres mondiales. De même l'Armée russe sur le site de Tchernobyl de triste ...

à écrit le 27/02/2022 à 12:30
Signaler
Et pour l'Ukraine pas de sanction ? Pourtant il faut bien être deux pour faire une guerre. Mais bon c'est tellement plus facile de diaboliser les russes

le 27/02/2022 à 17:30
Signaler
Évidemment, c'est les Russes qui attaquent non ? L'Ukraine de défend, pourquoi les sanctionner ? Si quelqu'un rendre chez toi par effraction tu vas te défendre ou lui dire "bonjour Monsieur, bienvenue chez moi, servez vous, faites comme chez vous"?

à écrit le 27/02/2022 à 12:09
Signaler
ca perore mais ca ne fait rien comme d hab attitude bien francaise, ou sont les comites francais -comme dans le reste de l europe-pour soutenir la population ukrainiennienne sous les bombes russes? Réponse de reponse a cldjr:ca né aucun rapport vous...

le 27/02/2022 à 14:14
Signaler
Et vous vous avez un raisonnement de classe primaire où l'enfant croit tout ce qu'on lui enseigne et que d'ailleurs vous n'avez déjà pas si bien assimilé vue votre niveau en ortografe ... L'endettement de la France est de 120 % du PIB et augmente to...

à écrit le 27/02/2022 à 12:04
Signaler
ca perore mais ca ne fait rien comme d hab attitude bien francaise, ou sont les comites francais -comme dans le reste de l europe-pour soutenir la population ukraibiennienne sous les bombes russes? Réponse de reponse a cldjr:ca né aucun rapport vous...

à écrit le 27/02/2022 à 11:07
Signaler
Qua d je lis les commentaires, je suis content de voir que les gens ( enfin certains comme d'habitude) ne sont t pas dupe , moi ce que je realise, c'est que les médias detourne lepen et zemmour pour une raison, ils veule t sortir de l UE et ça, c'est...

le 27/02/2022 à 11:26
Signaler
Votre analyse est enfantine… la réalité c est la lutte de blocs ou guerre systémique : docteures contre démocratie ..en dehors de l Europe la France ne pères rait pas lourd et serait peu crédible toute seule vu que les générations précédentes très en...

à écrit le 27/02/2022 à 10:22
Signaler
Pousser à bout aussi rapidement les russes me semble hasardeux : en termes de stratégie militaire, entre nos gras dirigeants issus du monde bancaire ou de la politique et un ancien du KGB, je crains que ce dernier ait un plan plus riche que les premi...

le 27/02/2022 à 11:22
Signaler
Vous ne connaissez rien aux russes et leur psychologie : comme les chinois on est dans un rapport de force qui seul permet de respecter l’autre… la moindre «  faiblesse » est vu comme un manque de virilité… dans ces pays là on discute pas on tabasse...

le 27/02/2022 à 11:23
Signaler
Vous ne connaissez rien aux russes et leur psychologie : comme les chinois on est dans un rapport de force qui seul permet de respecter l’autre… la moindre «  faiblesse » est vu comme un manque de virilité… dans ces pays là on discute pas on tabasse...

à écrit le 27/02/2022 à 9:59
Signaler
23 banques dont certaines allemandes et suisses sont connectées au réseau russe SPFS depuis fin 2020 (wikipedia). Donc, les transactions commerciales franco-russes vont trouver leur chemin par la Suisse, en particuliers via les banques qui ont une pa...

le 27/02/2022 à 10:46
Signaler
V’faut forcer la main à la suisse sinon out des marchés internationaux financiers

le 27/02/2022 à 12:13
Signaler
Votre analyse est enfantine...

à écrit le 27/02/2022 à 9:48
Signaler
Il me semblerait plus subtil d'augmenter les taxes sur le gaz russe. Cela enrichi l'état et laisse aux acheteurs le temp de se retourner. De plus cette réponse est graduelle et peut être augmentée. @trump,!(même si je ne le supporte pas)

le 27/02/2022 à 20:12
Signaler
Analyse extrêmement simpliste. Si les taxes sont augmentées, c'est le prix final payé par l'importateur qui augmente. Le chiffre d'affaires des exportateurs ne change pas.

à écrit le 27/02/2022 à 9:28
Signaler
Le boomerang va faire plus de dégâts lorsqu'il arroser l'envoyeur ! La Russie a déjà anticipé toutes ces mesures. L'U.E. et les Usa ont beaucoup à perdre en agissant ainsi. Mais sans doute les mondialistes veulent se saisir de cette opportunité pour...

le 27/02/2022 à 9:52
Signaler
Bien vu 👏

le 27/02/2022 à 11:41
Signaler
Ça c'est clairement le but. Notre système économique étant au tapis il convient d'en rendre responsable le premier chien galeux qui passe. Fait 20 ans que l'occident se fabrique des ennemis et des causes à cette fin. Soyons honnête, fait depuis le dé...

à écrit le 27/02/2022 à 9:19
Signaler
Ces "sanctions" (guillemets ironiques) devraient, dans un premier temps, permettent à l'Europe de sortir du coma et en profiter pour rééquilibrer son économie, ses moyens industriels etc .... afin de jouer pour une fois (enfin) gagnant gagnant (faut ...

à écrit le 27/02/2022 à 9:17
Signaler
Le boomerang va faire plus de dégâts lorsqu'il arroser l'envoyeur ! La Russie a déjà anticipé toutes ces mesures. L'U.E. et les Usa ont beaucoup à perdre en agissant ainsi. Mais sans doute les mondialistes veulent se saisir de cette opportunité pour...

à écrit le 27/02/2022 à 9:11
Signaler
Le problème de ce type de mesure c'est qu'elles sont tellement éloignées de nous que c'est invérifiable le truc, qu'on ne peut que passer par intermédiaire du réseau financier international peu fiable pour le vérifier.

à écrit le 27/02/2022 à 8:27
Signaler
ca va mettre 3 mois a prendre effet, apres ils pourront se tourner vers la chine, qui ne pourra pas tout absorber, et qui se garde bien d'etre trop pro russe, des fois qu'elle subisse des sanctions aussi........le pb est de savoir combien de temps l'...

le 27/02/2022 à 12:14
Signaler
Çà va être court faut être réaliste. L'Ukraine ne tiendra pas. C'est terminé. Qui tient les voies de communication ? La Russie. Comment s'approvisionner dès lors ? Les fakes news d'envoi d'armement, munitions et pétrole c'est pour amuser la galerie....

à écrit le 27/02/2022 à 4:26
Signaler
C'est surtout l'europe qui va deguster. L'inflation sur les matieres premieres pour commencer et si le process perdure la Russie fermera le robinet du gaz. Vous devrez alors acquitter aux usa les transports de methaniers qui vous livreront, nais au p...

le 27/02/2022 à 5:23
Signaler
Il ne nous reste donc plus qu'à émigrer en Rusiie pour éviter nos propre sanctions ! :laughing:

le 27/02/2022 à 9:27
Signaler
Merci pour votre commentaire, éclairé celui-là. Beaucoup sont incapables de VOIR ce qui se trame en coulisse. A pousser la Russie dans ses retranchement, ils portent la responsabilité de la suite. La Russie a tenté de leur faire entendre raison, vi...

à écrit le 27/02/2022 à 2:23
Signaler
Sauf que la Russie ( et la Chine aussi) a prévu le coup et elle a crée son propre systeme de swlit et ce systemen va etre mis en parallele a vec celui de l Chine dont cela ne sert a rien quand aux devises la Russie a aussi prévu le coup et ell...

le 27/02/2022 à 5:28
Signaler
Rappelons que la Russie a un PIB à peine égal à celui de l'Espagne. Imaginez ce que pourra etre son économie en circuit fermé !

le 27/02/2022 à 10:40
Signaler
le taux d'endettement de la russie : 13% du pib le taux d'endettement de ta france "modele macroniste" : 120% du pib Qui est riche ? celui qui est endetté et soumis a ses preteurs ou celui qui est independant de sa dette.

le 28/02/2022 à 16:32
Signaler
@jgirardo : Vous ne comprenez pas de quoi vous parlez. Les Russes peuvent créer autant de réseau interbancaire qu'ils veulent, le seul réseau international auquel toutes les banques du monde entier sont raccordées, c'est Swift. A quoi servirait un ré...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.