Matières premières : le chinois Cedar s'intéresse au rachat de la maison de négoce Noble

 |   |  260  mots
(Crédits : Reuters)
Le conglomérat chinois aurait approché la maison de négoce singapourienne qui traverse des difficultés, selon Bloomberg, faisant bondir le titre de 37% à la Bourse de Singapour.

Le conglomérat chinois Cedar Holdings Group a manifesté de l'intérêt pour le rachat de Noble Group , le groupe de négoce singapourien en difficulté, rapporte lundi l'agence Bloomberg en citant des sources proches du dossier. L'information a fait gagner jusqu'à 37% à l'action Noble à la Bourse de Singapour.

En réaction, Noble a dit poursuivre des discussions avec "diverses parties stratégiques potentielles et ses créanciers". Cedar s'est refusé à tout commentaire.

Doutes sur la comptabilité

Noble, qui affichait une capitalisation boursière de six milliards de dollars au début du mois de février 2015, a vu son titre plonger ce mois-là après des doutes sur sa comptabilité exprimés par Iceberg Research. Le groupe a ensuite été frappé de plein fouet par la chute des cours des matières premières à la mi-2015, le pétrole notamment, et n'a jamais retrouvé la confiance des investisseurs. Sa capitalisation a fondu à quelque 200 millions de dollars, d'autant qu'il a multiplié les cessions d'actifs pour rester à flot.

Des cessions révisées à la baisse

Noble a cédé la semaine dernière ses activités de produits liquides dérivés du pétrole en Amérique à Vitol, leader mondial du négoce pétroliers, mais pour un montant de 400 millions de dollars (327 millions d'euros), soit moins que les 580 millions annoncés lors de l'annonce de l'accord en octobre. Une autre filiale aux Etats-Unis, Mercuria, avait été précédemment cédée pour 168 millions de dollars, là aussi moins que l'opération de 250 millions de dollars initialement annoncée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :