Merkel : l'époque "où on pouvait compter les uns sur les autres est quasiment révolue"

L'échec du G7, principalement sur la question environnementale, doit pousser les européens à prendre leur destin en main, selon la chancelière allemande.

1 mn

La chancelière allemande, visiblement remontée contre Donald Trump, veut renforcer la relation entre les chefs d'Etat européens, et particulièrement celle avec Emmanuel Macron.
La chancelière allemande, visiblement remontée contre Donald Trump, veut renforcer la relation entre les chefs d'Etat européens, et particulièrement celle avec Emmanuel Macron. (Crédits : FABRIZIO BENSCH)

Le G7, qui s'est déroulé ces derniers jours à Taormina, en Sicile, a visiblement laissé des traces... La chancelière allemande Angela Merkel en tire un constat amer :

"L'époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur les autres est quasiment révolue. C'est mon expérience de ces derniers jours", a dit Mme Merkel lors d'un meeting à Munich, dans le Sud de l'Allemagne.

"Nous, Européens, devons prendre notre destin en main", a-t-elle ajouté. "Nous devons nous battre pour notre propre destin", a poursuivi la cheffe du gouvernement allemand, selon qui les relations avec le président français Emmanuel Macron doivent être d'autant plus étroites.

Angela Merkel s'exprimait dans la capitale bavaroise au lendemain d'un sommet du G7 (Allemagne, France, Italie, Japon, Canada, Etats-Unis, Royaume-Uni) où l'unité des sept pays parmi les plus riches du monde s'est brisée face à un Donald Trump refusant de s'engager en faveur de l'accord de Paris contre le réchauffement climatique. La chancelière allemande avait d'ailleurs jugé les discussions de vendredi et samedi sur le climat "pas du tout satisfaisantes".

Lire aussi : G7-Climat: Macron relativise l'échec, Merkel pas du tout satisfaite

Au cours du premier voyage à l'étranger de sa présidence, M. Trump s'est également rendu à Bruxelles où il a infligé une sérieuse déconvenue à ses alliés de l'Otan en refusant de s'engager explicitement en faveur de leur défense collective. Il y a aussi qualifié les pratiques commerciales des Allemands de "mauvaises, très mauvaises", selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

(avec AFP)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 30/05/2017 à 14:05
Signaler
Merkel en a pris plein son grade surtout face aux américains

à écrit le 30/05/2017 à 0:36
Signaler
Faut se procurer des parapluies blindés. Mme Merkel tombe des nues. elle vient de découvrir que l'on ne peut pas compter sur les autres. Les peuples du Sud de l'Europe le savent bien depuis 7 ans. Les autres vont le découvrir bientôt. Encore d'autres...

le 31/05/2017 à 11:22
Signaler
Les peuples du sud ont bien compris qu'il vallait mieux rester dans l'Euro car la solidarité européenne est intense contrairement à ce que vous croyez - fonds structurel, monnaie forte permettant une inflation limitée, marché unique.

le 31/05/2017 à 23:27
Signaler
Vu vos inepties que j'ai vues -tant ici que dans vos autres commentaires- je crois que c'est compètement inutile de continuer le débat avec vous.

à écrit le 29/05/2017 à 22:32
Signaler
Franchement les Allemands sur les zônes de conflit comme l'Afganistan, on ne les a pas croisés beaucoup, sans doute restés à jouer avec leurs tanks dans leurs plaines de choux raves. Et nous donner un coup de main en Afrique sub saharienne ça leur v...

à écrit le 29/05/2017 à 19:49
Signaler
Le président des Etats Unis est difficile à comprendre d'autant que ses services et notamment l'USGS (service géologique américain) était très engagé sur le projet "Gobal change" dès les années 1980. Signé: Un géologue Français qui a participé à un...

à écrit le 29/05/2017 à 13:41
Signaler
L'indigence intellectuelle des patrickb, citoyen frustré, dom et autre adolescents me donne envie reagir. Pendant que nous nous endettons pour maintenir un systeme d'assistanat et les fonctionnaires qui vont avec, les Allemands se sont endetteé pou...

le 29/05/2017 à 16:23
Signaler
@Steph: encore un bac+2 qui a séché les cours ! Si tu avais pris des cours d'histoire, notamment, et si ta famille s'était battue au lieu de collaborer, tu saurais de quoi je parle :-) "We shall never surrender !"

à écrit le 29/05/2017 à 13:35
Signaler
elle qui a refuse voir traine des pieds pour une armee europeenne la voici avec vingt ans de retard apres avoir aspire toute l'ecconomie de l'Europe la crise greque comme la sortie des anglais sont en grande partie de sa responsabilite de son intr...

à écrit le 29/05/2017 à 13:15
Signaler
Merkel va nous la jouer naïve ! c'est trop comique ! Le pangermanisme économique va trouver ses limites ? alléluia.

le 30/05/2017 à 4:29
Signaler
Je travaille bcp avec l'Allemagne, aussi avec la France. Avec les allemands, zero pb. Jamais un laius. On ne peut pas en dire autant des francais. Travail souvent bacle, a remettre a plus tard. Votre refus d'evoluer, de vous adapter aux nouvelles...

à écrit le 29/05/2017 à 13:08
Signaler
Le repli sur soi des états unis illustré par le G7 représente un manque à gagner en matière de développement économique orienté sur l'environnement. La mondialisation de cette orientation ne séduira pas la cupidité des investisseurs qui favorise ...

à écrit le 29/05/2017 à 10:00
Signaler
Compter sur les autres pourquoi ? C'est surtout cela la question. Jusqu'à présent, la RFA et Mme Merckel ont tenu une politique commerciale avec leurs partenaires, dont américains, d'un expansionnisme quasi impérialiste. La RFA est gagnante sur tou...

à écrit le 29/05/2017 à 9:36
Signaler
Par delà les questions environnementales il y a en effet l’économie et la défense. "America First" était le slogan de campagne de D.Trump et cela reste plus que jamais à son programme. Les USA restent et resteront notre allié, mais le dirigeant actu...

à écrit le 29/05/2017 à 8:45
Signaler
Merkel qui parle de solidarité, c'est à mourir de rire ! Les Allemands ont profité du parapluie américain pour devenir une puissance mondiale et jusqu'à présent, ils n'ont fait que montrer qu'ils voulaient absorber les autres économiquement puisque c...

à écrit le 29/05/2017 à 8:39
Signaler
Il est temps que l Europe se prenne en main !!toujours compter sur les USA pour financer ceci ou cela c est fini avec Trump et il a bien raison !!!Je comprends que ceci agace et gêne les Allemands qui enfin vont devoir mettre la main à la poche

à écrit le 29/05/2017 à 8:31
Signaler
Le point commun entre TRUMP et POUTINE c'est dézinguer l'Europe ainsi que l'euro !

à écrit le 29/05/2017 à 7:23
Signaler
Globalement le monde se verrouille de tous les cotés ... rien de bon !

à écrit le 28/05/2017 à 20:57
Signaler
Et oui, les allemands vont devoir payer pour leur defense et n'ont plus seulement d'engranger les contrats economiques

à écrit le 28/05/2017 à 20:49
Signaler
Les américains ne demandent que ça : que l'Europe se prenne en charge, notamment en matière de défense. Ca risque de nous coûter très cher et je ne suis pas sûr que des pays comme la Pologne, la Hongrie ou la Grande Bretagne soient prêts à suivre Mer...

le 31/05/2017 à 11:08
Signaler
Les polonais et les hongrois sont lucides, et leur seul chance de résister à l'ogre russe c'est de s'appuyer sur une europe forte. Ils savent très bien qu'ils ne peuvent pas compter sur les USA - souvenez de le Georgie, abandonnée par les USA avec p...

le 31/05/2017 à 12:38
Signaler
@danusse: n'importe quoi ! 1) Les Américains ont installé des missiles en Pologne soit disant pour arrêtrer d'éventuels missiles iraniens, mais personne n'est dupe, c'est contre la Russie. 2) La Pologne se sert de l'UE à des fins revanchardes vis-à-v...

à écrit le 28/05/2017 à 20:48
Signaler
Elle ne manque pas d'air ! Elle dirige une Allemagne parfaitement égoïste, qui accumule des excédents commerciaux monstrueux, sur le dos de ses voisins et "amis", par des moyens douteux (voir VW et le contrat sans adjudication des sous-marins). Une ...

le 29/05/2017 à 10:24
Signaler
On peut penser que ce discours est à destination principalement interne. Mme Merkel prépare psychologiquement ses électeurs en leur disant ce que nous et même les américains leur répétons plus ou moins publiquement depuis des années. Ensuite, au d...

à écrit le 28/05/2017 à 20:16
Signaler
M. Trump est une chance pour avoir enfin une Europe digne de sa puissance mais aussi une Europe qui met fin à sa mollesse qui met fin à tout attendre des US pour sa défense mais aussi et SURTOUT enfin une Europe qui aura une puissance diplomatique pa...

le 29/05/2017 à 0:32
Signaler
@une chance - Le problème, ce n'est pas les USA. Le problème, c'est la Pologne, la Hongrie, les Pays-Bas, la Suède...

le 29/05/2017 à 8:28
Signaler
En phase 5 sur 5. Les déclarations de Merkel sont très encourageantes et effectivement l'attitude de Trump, un bon catalyseur. A l'épreuve, le choix de la Pologne ne fera guère de doutes s'il y a une locomotive européenne.

le 29/05/2017 à 13:24
Signaler
Il NE peut PAS y avoir une armée européenne : nous sommes tous soumis à l'otan.

à écrit le 28/05/2017 à 19:47
Signaler
Enfin ... il était temps. Je propose que nous ayons une défense européenne en sus de l'OTAN, que nous ayons un programme spatial ambitieux qui nous envoie d'ici 2025 sur la lune y construire une base puis en 2035 sur Mars pour une exploration humain...

le 29/05/2017 à 8:35
Signaler
Voilà une bonne définition du patriotisme et du protectionnisme sans nul besoin de le désigner d' "intelligent" puisqu'il s'agit seulement de nos intérêts en tant que citoyens français :)

à écrit le 28/05/2017 à 19:29
Signaler
En effet l'UE voit bien qu'elle ne peut plus compter sur l’Allemagne et franchement à quoi sert une union européenne si les uns ne sont pas solidaires avec les autres ? Alors il est évident que les prêtres néolibéraux vont faire dire à cette décl...

le 31/05/2017 à 11:06
Signaler
Mais que racontez vous ? L'Allemagne est largement solidaire des autres, c'est le plus gros contributeur net au budget de l'UE. On peut toujours demander d'avantage, mais il ne faut pas non plus les prendre pour des pigeons. Vous avez peut être rema...

le 31/05/2017 à 11:30
Signaler
"Vous avez peut être remarque que c'est l'Allemagne qui a fait un effort d'accueil des réfugiés syriens" Parce que leur déficit démographique est catastrophique et que le pays est ultra vieillissant ils n'avaient pas d'autres choix, donc cela n'a...

à écrit le 28/05/2017 à 19:13
Signaler
C'est vrai, Les Grecs ont tellement pu compter sur l'Allemagne... Et François HOLLANDE a tellement obtenu de l'Allemagne, du temps où l'un de ses conseillers s'appelait Macron...

le 29/05/2017 à 13:34
Signaler
Oui, les Grecs ont pu compter sur l'Allemagne qui est le premier pays preteur dont 100 milliards sur 170 sont à 0% pendant 50 ans, c'est une faveur et rien d'autre ! En contrepartie, il a ete demandé aux Grecs de revenir à l'equilibre, effectivement ...

à écrit le 28/05/2017 à 19:09
Signaler
"L'époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur les autres est quasiment révolue.". Ca doit lui faire plaisir, en tant que femme de droite...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.