Michael Bloomberg annonce sa candidature à la Maison Blanche

 |   |  172  mots
Nous ne pouvons pas nous permettre quatre années supplémentaires d'actions immorales et irréfléchies de la part de Donald Trump, a justifié Michael Bloomberg.
"Nous ne pouvons pas nous permettre quatre années supplémentaires d'actions immorales et irréfléchies de la part de Donald Trump", a justifié Michael Bloomberg. (Crédits : Brian Snyder)
L'ancien maire de New-York participera à la course présidentielle aux Etats-Unis avec les démocrates.

L'ex-maire de New York Michael Bloomberg a annoncé dimanche être candidat à l'investiture démocrate en vue de l'élection présidentielle américaine de 2020.

"Je suis candidat à la présidentielle pour battre Donald Trump et reconstruire l'Amérique", a déclaré sur son site internet le milliardaire de 77 ans.

Michael Bloomberg, qui dirigea New York de 2002 à 2013, avait multiplié ces dernières semaines les préparatifs à sa candidature attendue, s'enregistrant notamment jeudi auprès de la commission électorale fédérale.

Une campagne de publicités télévisées pour un 31 millions de dollars

"Nous ne pouvons pas nous permettre quatre années supplémentaires d'actions immorales et irréfléchies de la part de Donald Trump", a-t-il justifié.

"Il représente une menace existentielle pour notre pays et nos valeurs. S'il remporte un nouveau mandat, nous pourrions ne jamais nous en remettre".

Neuvième fortune mondiale d'après Forbes, Mike Bloomberg a lancé dimanche une campagne de publicités télévisées pour un montant record de 31 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2019 à 16:38 :
Je partage totalement son diagnostic, mais est ce que les USA ont forcément besoin de vieux mâles blancs friqués à leur tête?

Clinton a perdu, malgré le soutien d'Obama, parce qu'elle représentait un establishment lointain des préoccupations des classes moyennes laborieuses.
Bloomberg n'en est pas plus proche. Il sera probablement suivi par les classes aisées et moyennes, mais le mineur où l'ouvrier automobile qui viennent de perdre leur job auront du mal à se retrouver derrière lui.
a écrit le 25/11/2019 à 10:07 :
Voilà le retour de " l'état profond du pays" par le positionnement d'un pantin qui ne risque pas une mauvaise presse! Trump est un "Dégagisme" inacceptable pour le néo-NOM!
a écrit le 25/11/2019 à 9:50 :
Il n'a aucune chance mais doit rassurer une partie des barons qui tiennent les caisses des démocrates qui avec cette invasion de gauchistes, des vrais pas des guignols à la Clinton, doivent commencer à s'inquiéter et certainement retirer leurs billes.
a écrit le 25/11/2019 à 7:48 :
ca va nous changer des ultra neo de l'ultra neo gauche americaine qui ultra braille des neo conneries et risque d'ultra faire elire le neo trump2020
a écrit le 25/11/2019 à 6:36 :
Michael Bloomberg en janvier 2021 à la Maison Blanche ce sera quand même une bonne nouvelle!
a écrit le 24/11/2019 à 22:42 :
On ne va pas se dire de mensonge, Trump vient de tomber sur plus riche que lui.
Il va enrager.
a écrit le 24/11/2019 à 22:05 :
Résumé: Trump 72 ans, Nancy Pelosi 75 ans, Joe Biden et Blomberg 77 ans.. Tous évidemment respectables mais comment un jeune de 20 ans peut-il se reconnaitre dans l'action d'un vieillard et comment un vieillard peut-il décemment prétendre préparer le futur d'un jeune de vingt ans... Mais évidemment l'électoral sera souverain.
Réponse de le 25/11/2019 à 3:18 :
Erreur, aux USA. c'est le $ qui est souverain.
Réponse de le 25/11/2019 à 7:49 :
On a toute sa tête à 75 ans, et on est bien plus intelligent qu'à 20 ans.
a écrit le 24/11/2019 à 18:33 :
Quelles que soient ces compétences il aura 78 ans lors de l' élection .
Ils sont fous ces américains
Réponse de le 25/11/2019 à 3:19 :
Mieux vaut un vieux qui connait la vie qu'un jeune qui croit la connaitre, suivez mon regard...
a écrit le 24/11/2019 à 17:51 :
Les démocrates ont la moralité qui les arrange.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :