Trump encourage des élues démocrates à « retourner » dans les pays dont elles sont « originaires »

 |   |  658  mots
Le président américain Donald Trump.
Le président américain Donald Trump. (Crédits : JONATHAN ERNST)
Le président américain fait référence à de jeunes élues du Congrès. Les tweets se sont attiré de vives critiques de responsables démocrates qui les ont qualifiés de xénophobes.

Nouvelle polémique au compteur pour Donald Trump. Le président des Etats-Unis a de nouveau fait usage de son arme favorite : Twitter. Dans une série de tweet, il a invité, dimanche 14 juillet, sur la plateforme, des femmes parlementaires démocrates à « retourner » d'où elles venaient. « Tellement intéressant de voir les élues "progressistes" démocrates du Congrès (...) désormais dire haut et fort et de manière perfide à la population des Etats-Unis, la plus grande et la plus puissante nation de la Terre, comment notre gouvernement doit être dirigé », a tweeté le président américain. Le président américain a ainsi estimé que ces élues étaient « originaires de pays dont les gouvernements sont dans une situation totalement catastrophique, les pires, plus corrompus et ineptes au monde (si même ils possèdent un gouvernement qui fonctionne) ».

« Pourquoi ne retournent-elles pas dans ces endroits totalement défaillants et infestés par la criminalité dont elles viennent pour aider à les réparer », a poursuivi le milliardaire républicain, sans donner de nom. Et d'ajouter : « Et ensuite elles reviennent et nous montrent comment il faut faire. » « Ces endroits ont vraiment besoin de votre aide, il faut y aller vite. Je suis sûr que Nancy Pelosi sera très contente de trouver rapidement des voyages gratuits. »

Les élues originaires d'autres pays contre-attaquent

Mme Ocasio-Cortez, née à New York, a des origines de Porto Rico, qui est un territoire américain. Mme Omar est arrivée aux Etats-Unis en tant que réfugiée de Somalie lorsqu'elle était mineure. Et Mme Tlaib est la première Américaine d'origine palestinienne à siéger au Congrès. « M. le président, le pays d'où je "viens" (...) est les Etats-Unis », a ainsi tweeté Mme Ocasio-Cortez. « En tant que membres du Congrès, le seul pays pour lequel nous prêtons serment est les Etats-Unis », a enchéri Mme Omar. « Je lutte contre la corruption dans NOTRE pays », a insisté de son côté Mme Tlaib, accusant Donald Trump d'attaquer de façon « dégradante » les populations issues de l'immigration. « C'est à CELA que ressemble le racisme. NOUS sommes ce à quoi ressemble la démocratie », a renchéri Ayanna Pressley sur Twitter.

« Je lutte contre la corruption dans NOTRE pays », a insisté de son côté Mme Tlaib, accusant Donald Trump d'attaquer de façon « dégradante » les populations issues de l'immigration. « C'est à CELA que ressemble le racisme. NOUS sommes ce à quoi ressemble la démocratie », a renchéri Ayanna Pressley sur Twitter.  « C'est un tweet raciste, a affirmé le démocrate Ben Ray Lujan, l'un des plus hauts responsables hispaniques du Congrès. Il s'agit de citoyennes américaines élues par les électeurs des Etats-Unis d'Amérique. »

Plusieurs candidats à l'investiture démocrate dans la course à la Maison Blanche ont également critiqué le président américain. « Le racisme et la xénophobie n'ont pas leur place en Amérique », a tweeté l'ancien vice-président Joe Biden, quand la sénatrice Elizabeth Warren a condamné « une attaque raciste et xénophobe » et la sénatrice Kamala Harris a tweeté : « Nommons l'attaque raciste du président exactement par ce qu'elle est : anti-américaine. » Ce n'est pas la première fois que le président fait des commentaires controversés en la matière. Selon des propos rapportés début 2018, il a qualifié de « pays de merde » plusieurs nations notamment d'Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2019 à 23:40 :
Trop d immigrés es France fora ?
a écrit le 15/07/2019 à 19:13 :
Nous pouvons recevoir des réfugiés ce n'est pas le problème mais nous n'en avons pas les moyens. Ils sont sous le périphérique parisien dans des tentes, c'est ça la vie!!! Bien sûr que non. 300 migrants sans papier débarquent à Roissy!!! C'est quoi ça? D'autres exigent des papiers et de rencontrer le Premier Ministre!!! Tous ces jeunes ne devraient-ils pas se battre chez eux comme l'on fait nos anciens qui se sont battus pour avoir tout ce que nous avons maintenant? 1.6 enfants pour les francaises et 2.6 pour les étrangers à ce rythme là notre histoire, littérature et tout ce qui fait la grandeur de la France n'existera plus dans 30 ou 50 ans. Tous ces progressistes détruisent notre beau pays, quel tristesse.
a écrit le 15/07/2019 à 18:11 :
Excellent proposition Donald ! Et pourquoi pas donner l'exemple en retournant en Allemagne, dont vous assurez descendre, pour expliquer aux industriels de l'automobile comment faire pour concevoir de vraies berlines de luxe. Et vous reviendriez ensuite pour donner l'exemple à vos pathétiques constructeurs de daubes et autres Ford. Ainsi serez-vous légitime à taxer les importations d'Europe !
a écrit le 15/07/2019 à 17:07 :
? Raciste et xenophobe ? Heu ou ça ???!!!! Il dit ce que "nous" passons notre temps à dire "sur le voile" ou autre attaque contre nos valeurs (cantine/horaire piscine/nurhini...) ! Il dit simplement que ce ne sont surement pas aux US de s'adapter au voile ou autre ! On croit rêver de tomber instantanément dans la ritournelle "raciste / xéno" !
Donc Macron l'est aussi quand il parle de "communauté" ... Pauvre monde qui croit franchement aux bisounours ! D'ou c'est cool d'être voilé !
a écrit le 15/07/2019 à 15:14 :
En vue des élections, il faut soigner son électorat (blanc, raciste), c'est que fait Trump... c'est ce que font tous les populistes, désigner les "indésirables". Chez nous en France, nos spécialistes sont à droite, RN en tête suivi des LR.
a écrit le 15/07/2019 à 14:49 :
Cela ne vaut pas la peine de laisser un commentaire; Oh mince! je l'ai fait... trop tard !
a écrit le 15/07/2019 à 13:47 :
Tous les americains " blancs" sont des descendants de colons d'Europe en grande majorite.
Trump est du meme tonneaux.
a écrit le 15/07/2019 à 13:13 :
C'est dit à la TRump certes mais cette vérité est dite, si les politiciens des pays desquels partent tout cesm igrants faisaient leur job ou lieu de se faire corrompre par la finance nternationale afin de lui vendre ses habitants ou ses terres, dommage que l'on m'interdise les liens du diplo étant donné que ce phénomèe est loin d'être rare plutôt largement et massivement en expansion même, il est bien évident que les habitants desdits pays resteraient parce que l'on veut toujours rester chez soi, si on part c'est qu'il y a dysfonctionnement des institutions.

Remarquez, encore une fois que jamais cette vérité, jamais cet aspect des choses n'est aprochée par es édias de masse la qualifiant dès lespremires mots de racisme ou autre alors que n'étant qu'une analyse pertinente mais particulièrement compromettante pour les classes dirigeantes de ces pays là.

Mais chuuut regardez comme le doigt de TRump est laid plutôt !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :