Nouvelles attaques de drones opérés par les rebelles Houthis contre l'Arabie Saoudite

Le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Sarea, a déclaré dans un message sur Twitter que deux drones avaient visé des hangars militaires de l'aéroport de Jazan, dans le sud de l'Arabie Saoudite, et une base aérienne militaire à Khamis Mushait.
Les Houthis multiplient les attaques de drones contre l'Arabie Saoudite
Les Houthis multiplient les attaques de drones contre l'Arabie Saoudite (Crédits : KHALED ABDULLAH)

La coalition sous commandement saoudien qui intervient militairement au Yémen a intercepté et détruit un drone lancé par les rebelles Houthis en direction de la ville de Khamis Mushait, dans le sud de l'Arabie saoudite, ont déclaré les médias d'État dimanche. Le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Sarea, a déclaré dans un message sur Twitter que deux drones avaient visé des hangars militaires de l'aéroport de Jazan, dans le sud du royaume, et une base aérienne militaire à Khamis Mushait.

Les Houthis multiplient les attaques contre l'Arabie Saoudite. Ainsi, le 1er avri, un porte-parole des rebelles chiites Houthis du Yémen a déclaré que le groupe avait attaqué à l'aide de quatre drones des cibles importantes à Ryad, la capitale de l'Arabie saoudite. Le 26 mars les rebelles chiites ont annoncé avoir procédé la veille à des attaques contre des installations pétrolières de la compagnie Saoudi Aramco et des sites militaires saoudiens.

Réponse des Saoudiens

La coalition, qui intervient militairement au Yémen depuis mars 2015, a souvent répondu aux attaques transfrontalières contre l'Arabie saoudite par des frappes aériennes au Yémen. Les Nations unies et les États-Unis ont intensifié leurs efforts diplomatiques en vue d'un accord de cessez-le-feu, que l'Arabie saoudite et le gouvernement yéménite qu'elle soutient, ont salué. Ryad a présenté fin mars un nouveau plan visant à mettre fin au conflit au Yémen, prévoyant un cessez-le-feu national et la réouverture des liaisons maritimes et aériennes.

Mais les Houthis font pression pour la levée totale du blocus maritime et aérien de la coalition sur les zones contrôlées par le groupe. Les rebelles houthis ont également lancé une offensive terrestre dans la région de Marib, riche en gaz, dernier bastion du gouvernement dans le nord du Yémen.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 11/04/2021 à 12:08
Signaler
Ça fait un peu penser à l'effondrement également militaire de l'empire romain qui payait des mercenaires étrangers pour se battre contre des autochtones. L'argent ne résout pas tout, loin de là, l'argent étant même le problème de base.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.