Panneaux solaires : l'idée hypocrite de Trump pour financer le mur du Mexique

 |  | 305 mots
Lecture 2 min.
Le président Trump a présenté cette possibilité lors d'une réunion avec des parlementaires la semaine passée, selon les informations de Politico, mais il n'est pas totalement certain qu'elle soit retenue.
Le président Trump a présenté cette possibilité lors d'une réunion avec des parlementaires la semaine passée, selon les informations de Politico, mais il n'est pas totalement certain qu'elle soit retenue. (Crédits : Yuri Gripas)
Le président américain envisage d'inclure l'installation de panneaux photovoltaïques dans le très controversé projet de construction d'un mur le long de la frontière mexicaine avec les États-Unis.

Donald Trump chercherait-il à se donner une bonne conscience écologique ? Après avoir décidé de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris début juin, le président américain a émis l'idée de placer des panneaux solaires sur le mur qu'il souhaite faire ériger sur la frontière mexicaine. De quoi amplifier la polémique sur un projet déjà très controversé.

Le président Trump a présenté cette possibilité lors d'une réunion avec des parlementaires la semaine passée, selon les informations de Politico, mais il n'est pas totalement certain qu'elle soit retenue. Cette solution permettrait de financer en partie la construction du mur, dont le coût est estimé à plusieurs milliards de dollars.

L'automne dernier, Donald Trump avait affirmé sa volonté de faire assumer le coût des travaux par le Mexique - une éventualité entièrement rejetée par l'intéressé -, tout en admettant que les contribuables américains devraient avancer les frais avant d'être remboursés, rappelle le quotidien américain.

Une lettre ouverte pour poursuivre la lutte contre le réchauffement climatique

Chefs d'entreprises, gouverneurs d'Etats (notamment en Californie)... aux Etats-Unis la résistance s'organise contre la décision du président Trump de quitter l'Accord sur le climat signé à Paris en 2015. Le 2 juin, plus de 1.200 organisations issues du monde politique et économique américain ont signés une lettre ouverte pour "continuer à tenir les engagements des Etats-Unis en faveur des actions pour lutter contre le changement climatique malgré l'absence de soutien au niveau fédéral".

Pour de nombreux entrepreneurs américains, la décision de Trump peut contribuer à diminuer l'attrait des investisseurs pour les Etats-Unis. Il n'est pas certain que l'installation de panneaux photovoltaïques sur un mur le long de la frontière mexicaine ne suffise à leur faire changer d'avis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2017 à 17:25 :
Moi je propose un mur de 3 km de haut tout autour des USA, ce qui empêchera les mexicains de rentrer mais empêchera aussi à la pollution atmosphérique de sortir.
a écrit le 13/06/2017 à 15:46 :
Et l'oscar du plus gros Troll de la planète est décerné à... Donald TRUMP !!!

Gloire à lui, au plus profond des abîmes
a écrit le 13/06/2017 à 13:10 :
Franchement, quel politique peut exercer sans prêter serment d'hypocrite :-)
a écrit le 13/06/2017 à 13:02 :
Le problème c'est que de contrer trump ne va pas améliorer la situation de la planète non plus.

On attend des propriétaires des outils de production de véritables actes et non des intentions que l'on a du mal à séparer d'une propagande marketing.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :