Climat : les patrons américains déçus par la décision de Donald Trump

 |   |  712  mots
Des dirigeants ont quitté le bureau des conseillers de la Maison-Blanche, notamment Elon Musk (Tesla) et Robert Iger (Walt Disney).
Des dirigeants ont quitté le bureau des conseillers de la Maison-Blanche, notamment Elon Musk (Tesla) et Robert Iger (Walt Disney). (Crédits : Reuters)
De nombreux dirigeants de grandes sociétés américaines ont fait part de leur déception suite à la décision du président Trump de sortir de l'Accord de Paris. Malgré le choix du politique, ils assurent poursuivre leurs engagements en matière environnementale.

Le président américain a annoncé, jeudi 1er juin, la sortie des États-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. Après des semaines d'atermoiements, Donald Trump tient ainsi l'une de ses promesses de campagne au nom de la défense des emplois américains. Il s'était engagé à abandonner cet accord multilatéral, qui vise à limiter la hausse de la température moyenne de la Terre. Il a été scellé fin 2015 dans la capitale française entre 195 pays, dont les Etats-Unis via son prédécesseur Barack Obama

Suite à cette annonce, les déclarations de grands patrons américains s'enchaînent, faisant part de leur déception. Des dirigeants ont même quitté le bureau des conseillers de la Maison-Blanche, notamment Elon Musk (Tesla) et Robert Iger (Walt Disney), qui ont annoncé leur décision sur Twitter.

"Je quitte le conseil présidentiel. Le réchauffement climatique est réel. Quitter l'Accord de Paris n'est bon ni pour l'Amérique ni pour le monde."

"C'est une question de principe, j'ai démissionné du Conseil du président suite au retrait de l'Accord de Paris."

> Lire aussi : climat : les entrepreneurs mettent en garde Trump

Les GAFA s'engagent à maintenir leurs engagements pour l'environnement

Les patrons des géants de la tech n'ont pas tardé à exprimer leur déception suite à la décision du président Trump. Tous rappellent l'engagement de leur entreprise sur les questions environnementales et promettent de continuer à faire des efforts, malgré la décision du chef de l'Etat.

  • Google

"Déçu par la décision d'aujourd'hui. Google continuera de travailler dur pour un futur plus propre et plus prospère pour tous", a déclaré dans un tweet Sundar Pichai, Pdg de Google.

  • Apple

"La décision du retrait de l'Accord de Paris est mauvais pour notre planète. Apple s'est engagé à lutter contre le réchauffement climatique et ne flanchera jamais", a écrit Tim Cook, Pdg d'Apple, sur le même réseau social.

  • Facebook

La réaction du patron de Facebook à la sortie de l'accord de Paris

"Se retirer de l'Accord de Paris sur le climat est mauvais pour l'environnement, mauvais pour l'économie, et met en danger l'avenir de nos enfants", a insisté Mark Zuckerberg, le Pdg de Facebook, dans un post sur le réseau social.

"De notre côté, nous nous sommes engagés pour que chaque nouveau data center que nous construisons soit alimenté par 100% d'énergie renouvelable."

"Stopper le réchauffement climatique est quelque chose que nous pouvons faire seulement à l'échelle de la communauté internationale, et nous devons agir ensemble avant qu'il ne soit trop tard."

  • Microsoft

"Nous sommes déçus par la décision de sortir de l'Accord de Paris. Microsoft reste engagé à faire [sa] part pour atteindre ses objectifs", précise Brad Smith, le président de Microsoft.

Mais aussi les patrons Twitter, Goldman Sachs...

D'autres dirigeants ont également réagi négativement à l'annonce. Jack Dorsey, le co-fondateur et Pdg de Twitter, a qualifié la décision du président Trump de "retour en arrière". Tout comme le patron de la banque d'affaires Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, qui a aussi estimé que cela remettait en cause "la position de leadership des Etats-Unis dans le monde".

 > Lire aussi : Climat : le PDG de Goldman Sachs défend l'accord de Paris

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2017 à 18:11 :
Bon ! Donald vient se tirer une balle dans le pied .... l'image des USA est ternie de fait ! Pas dit qu'il fasse un deuxième mandat, la rébellion industrielle , et civile est en marche... aller aux USA est devenu une vraie gageure, sorte d'enterrement du pays ! Donald ... tu pousses le bouchon un peu trop loin !!!!!!!!!! Je crois a un revers des USA !
a écrit le 02/06/2017 à 16:57 :
Je n'ai jamais vu un président aussi primaire grossier et brut que Mr Trump, voire aussi stupide. Il n'y a pas un américain qui doit être fier d'un président pareil..
Réponse de le 03/06/2017 à 15:09 :
S'il a été élu c'est que la majorité des grands électeurs américains l'ont désigné, et presque la moitié des électeurs américains tout court, si je me souviens bien.

Comme il suit une de ses promesses de campagne, dire que personne la bas n'est fier de lui me semble être une erreur plutôt grossière.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :