Patrice Caine, Pdg de Thales, n'ira pas non plus au "Davos du désert"

 |   |  258  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le forum économique prévu par l'Arabie saoudite du 23 au 25 octobre enchaine les annulations. Ce matin, le Pdg de Thales vient d'annoncer qu'il ne se rendrait pas, lui non plus, à ce rassemblement qui se voulait vitrine de l'investissement du royaume wahhabite. Depuis l'éclatement de l'affaire Khashoggi, l'Arabie saoudite est sous le coup de protestations mondiales et son événement phare semble se démonétiser à vue d'oeil.

Le PDG de Thales Patrice Caine a renoncé à se rendre la semaine prochaine au sommet sur l'investissement de Ryad au cours duquel il devait intervenir, a déclaré jeudi un porte-parole du groupe d'aérospatiale, de défense et de sécurité.

"Patrice Caine ne sera pas présent et Thales sera représenté par le président de son activité spatiale Jean-Loïc Galle", a-t-il dit.

Le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé jeudi matin qu'il ne se rendrait pas à la deuxième édition du sommet "Future Investment Initiative", prévu du 23 au 25 octobre à Ryad, le "Davos du désert".

Lire aussi : Affaire Khashoggi : Bruno Le Maire annule sa participation au "Davos du désert"

Annulations de participation en cascade

Plusieurs dirigeants d'entreprises - dont les représentants de Google (groupe Alphabet), Ford ou ceux des banques HSBC, Standard Chartered et Credit Suisse ont annoncé ces derniers jours avoir renoncé à participer à cette conférence destinée à attirer des investissements dans le royaume.

Ces défections font suite à la disparition inexpliquée du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul.

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a également annoncé vendredi dernier qu'il n'irait pas à Ryad et le Fonds monétaire international (FMI), a fait savoir dans la nuit de lundi à mardi que sa directrice générale, Christine Lagarde, reportait un déplacement prévu au Moyen-Orient dans le cadre duquel elle devait participer à cette conférence

Lire aussi : Affaire Khashoggi : le boycott du "Davos saoudien" s'emballe

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :