Pétrole, gaz, Swift... l'UE se prépare à une rupture totale avec Moscou

"Nous devons nous préparer à une suspension des approvisionnements", a averti la Commissaire européenne à quelques heures de la présentation de son sixième train de sanctions à l'encontre de la Russie de Vladimir Poutine. Au menu, un échelonnage progressif de l'embargo sur le pétrole, une potentielle rupture des contrats de gaz et une extension de Swift, sur fond de dialogue proche de la rupture entre le Kremlin et les Occidentaux.

5 mn

Dimitri Peskov, porte-parole du Kremlin.
Dimitri Peskov, porte-parole du Kremlin. (Crédits : MAXIM SHEMETOV)

Après la découverte de plusieurs crimes commis en Ukraine par des militaires russes, le 6ème paquet de sanctions de l'Union européenne est particulièrement attendu ce mardi. Tandis que les cinq premiers visaient principalement des avoirs russes, la Commission européenne doit détailler cette fois-ci un calendrier d'arrêt progressif des importations de pétrole russe, qui représentent 30% des importations de pétrole de l'Union. Autrement dit, il s'agit de commencer à peser réellement sur le financement de la guerre menée par le Kremlin.

Si cet embargo sur le pétrole échelonné dans le temps est confirmé par les 27, celui-ci pourrait être un tournant dans le conflit déclenché par la Russie depuis le 24 février. Jusqu'ici les achats en direction de la Russie restaient massifs et plusieurs pays particulièrement dépendants du gaz russe, tel l'Allemagne, affichent des résistances.

En théorie, l'arrêt des achats de pétrole et de produits pétroliers à la Russie sera progressif, sur six à huit mois, mais avec des mesures à effet immédiat, notamment une taxe sur le transport par tankers, a confié un responsable européen.

Vers une rupture des contrats

L'autre riposte européenne doit se trouver sur le refus de payer ses achats de gaz à la Russie en roubles. Dès lors, l'UE doit se préparer à une rupture dans ses approvisionnements, ont averti la Commission européenne et la présidence française du Conseil à l'issue d'une réunion d'urgence des ministres de l'Énergie des 27 à Bruxelles.

La demande de Moscou de payer les achats en roubles est "une modification unilatérale et injustifiée des contrats et il est légitime de la rejeter", a déclaré la commissaire à l'Énergie Kadri Simson.

"97% des contrats (conclus par les entreprises européennes) spécifient la devise pour le paiement et il s'agit soit de l'euro, soit du dollar américain", a-t-elle précisé.

Kadri Simson a affirmé ne pas avoir connaissance d'ouverture de comptes en roubles. "Des paiements sont prévus pour la mi-mai et la majorité des entreprises respecteront les règles des contrats", a-t-elle assuré. La ministre française de la Transition écologique Barbara Pompili, présidente de la réunion, a confirmé la "volonté de respecter les contrats".

L'Europe à court de gaz

Or, la Pologne et la Bulgarie ont réglé leurs achats dans la devise prévue dans leurs contrats avec Gazprom, le géant gazier russe, et ont refusé d'ouvrir un second compte en roubles. La compagnie gazière russe a en rétorsion suspendu ses livraisons, considérant que le règlement n'avait pas été effectué.

"Il n'y a pas de risques immédiats pour les approvisionnements", a assuré la Commissaire. "Mais nous ne pourrons pas remplacer les 150 milliards de m3 de gaz achetés à la Russie par d'autres sources. Ce n'est pas tenable", a-t-elle reconnu.

"Nous pouvons gérer le remplacement de 2/3 des approvisionnements en gaz russe", a-t-elle précisé. En remplacement, ce sont les livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) américaines qui sont attendues.

Extension du blocage de Swift

Les nouvelles sanctions concerneront aussi "le secteur bancaire, il y aura d'autres banques russes qui sortiront de Swift", a précisé le haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères, Josep Borrell, en visite à Panama, en référence au système interbancaire qui permet de communiquer rapidement et de manière sécurisée sur les transactions.

Plusieurs sources diplomatiques européennes avaient indiqué ce week-end que la plus importante banque russe, la Sberbank, qui représente 37% du marché, devait ainsi être exclue de Swift.

Lire aussi 6 mnUkraine : l'UE exclut sept banques russes du réseau Swift, Gazprom et Sberbank épargnées

L'annexion de la Crimée

Toutes ces sanctions économiques imposées par l'UE à la Russie depuis l'invasion de l'Ukraine ne seront pas levées tant qu'un accord de paix n'aura pas été conclu entre Moscou et Kyiv, a déclaré lundi le chancelier allemand Olaf Scholz.

"Notre objectif est que la Russie mette fin à la guerre et retire ses troupes du territoire ukrainien", a déclaré le dirigeant allemand lors d'un entretien accordé à la chaîne publique ZDF.

'UE n'acceptera jamais le fait accompli de l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014, a-t-il ajouté. Une annexion qui avait déclenché les premières sanctions occidentales.

Hitler "avait du sang juif"

Sur le front diplomatique, les relations continuent de se détériorer avec la Russie. Le ministre des Affaires étrangères israélien Yaïr Lapid a fustigé lundi les propos de son homologue russe Lavrov, qui avait affirmé qu'Hitler "avait du sang juif" et a convoqué l'ambassadeur russe pour obtenir des "clarifications".

Le président ukrainien Volodymyr "Zelensky fait valoir cet argument: comment le nazisme peut-il être présent (en Ukraine) s'il est lui-même juif. Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif", avait dit M. Lavrov, dont la déclaration a été retranscrite sur le site de son ministère.

La Russie a répété à maintes reprises vouloir "dénazifier" l'Ukraine. Depuis l'invasion du pays par les Russes, le 24 février, l'Etat hébreu a tenté de maintenir un équilibre délicat entre Kiev et Moscou, mais les propos dimanche de M. Lavrov ont suscité l'indignation.

De son côté, le Premier ministre britannique Boris Johnson va s'adresser mardi par visioconférence au Parlement ukrainien, une première pour un dirigeant occidental depuis le début de l'invasion russe, et annoncer 300 millions de livres d'aides militaires supplémentaires à Kiev.

Le Danemark et la Suède ont annoncé lundi la réouverture de leurs ambassades à Kiev, en signe de soutien à l'Ukraine contre l'invasion russe.

Enfin, sur le front militaire, l'Ukraine espère pouvoir reprendre mardi l'évacuation des civils de la ville assiégée de Marioupol.

(Avec AFP et Reuters)

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 44
à écrit le 04/05/2022 à 14:43
Signaler
ce qui me renverse en dépit de l horreur de cette guerre qui fait souffrir tant de gens c'est que certains pays dont les USA tirent les marrons du feu et font des affaires fantastiques : vente d armes , GNL etc sans se préoccuper du climat. Ceci di...

à écrit le 04/05/2022 à 10:32
Signaler
L'avenir du monde est à l'alliance stratégique Chine communiste / Russie redevenue soviétiqie. Merci Biden!

à écrit le 04/05/2022 à 0:16
Signaler
on va se saigner pour acheter le gaz americain au prix fort. Un point negatif en plus pour l industrie europeenne. A rajouter aux faits suivants; l industrie de faible valeur ajoutee est phagocytee par les chinois (facil a copier) , l industrie d...

à écrit le 03/05/2022 à 17:29
Signaler
Merci Biden! Merci Macron! Merci l'UE! Merci l'Allemagne! Quel plaisir de ne plus travailler pour vous.... Je vais à présent travailler pour moi, la Russie avec la Chine communiste! Enfin!!!

à écrit le 03/05/2022 à 17:28
Signaler
Les crimes de guerre et contre l'humanité étant imprescriptibles, nous attendons que la france, la grande bretagne et les usa soient jugés pour ces crimes commis contre les pauvres et faibles peuples du tiers monde avant de s'occuper de la russie

à écrit le 03/05/2022 à 17:23
Signaler
C'est clair et net avec ces sanctions la Russie va se tourner complètement et définitivement vers une alliance stratégique avec la Chine communiste. Bye bye l'occident capitaliste mafieux! Bye Bye le Dollar et l'Euro! Vive le Rouble et le yuan!!!!

le 03/05/2022 à 18:16
Signaler
@snowden Une alliance Russie Chine? Même pas en rêve. Il ne peut pas y avoir 2 coqs dans le même poulailler. Démographiquement, la Russie est pliée d'avance. Les Chinois ne pourront jamais se passer du bloc occidental pour leur économie. Tout l'Est ...

à écrit le 03/05/2022 à 15:58
Signaler
Des lions menés par des ânes. Savez vous que les américains n'ont pas suspendu leurs achats à la Russie et qu'ils nous revendent ces biens avec une jolie plus value ?

à écrit le 03/05/2022 à 15:42
Signaler
L'hypocrisie politique et économique qui entretien cette guerre est à la mesure de la naïveté de l'U.E et de sa lâcheté.

à écrit le 03/05/2022 à 13:20
Signaler
Un pas de plus vers le chaos. On n'arrête jamais un pays par des sanctions (voir Cuba ,Iran). Le plus grand danger serait une humiliation de la Russie suivi d'un chaos interne .Il n'en sortira pas une démocratie .N'oublions pas que la Russie comme le...

le 03/05/2022 à 14:24
Signaler
Ceci dit, je suis d'accord avec vous sur le fait que le chaos en Russie pourrait amener au pouvoir une équipe encore plus irresponsable et dangereuse que l'actuelle...détenant le contrôle de l'arme atomique ! Et aussi sur le fait que la Russie n'a hi...

le 04/05/2022 à 11:29
Signaler
@Chamechaude: >"la Russie n'a historiquement jamais eu de visées de conquête territoriale au-delà des pays slaves." Si, le Caucase, l'Asie Centrale, la Sibérie (entière si on prend la période avant l'Empre Russe et au moins, certaines parties de la ...

à écrit le 03/05/2022 à 13:04
Signaler
Pendant ce temps : Le groupe français Engie, qui cherche à diversifier ses approvisionnements gaziers hors de Russie, a signé un contrat d'approvisionnement de gaz naturel liquéfié (GNL) sur 15 ans auprès de l'américain NextDecade, a annoncé lundi...

le 03/05/2022 à 15:17
Signaler
Il est clair que la guerre en Ukraine va faire oublier une grande partie des bonnes résolutions prises dans le souci de l'environnement. EN outre se passer du gaz russe va accroitre les achats de LNG pour lequel l'europe n'a pas assez de terminaux et...

à écrit le 03/05/2022 à 12:46
Signaler
Dans une telle perspective, le respect "à minima" de la démocratie impose de consulter les peuples qui sont les premiers concernés.

à écrit le 03/05/2022 à 12:39
Signaler
Le député Pozzo di Borgo citant l' avocat international REINER FUELLMICH : « Ils veulent le chaos, par la guerre car le Covid ne fonctionne plus… Ils vont tout faire pour que nos gouvernements nationaux explosent ! Ils nous imposeront alors l...

le 03/05/2022 à 18:25
Signaler
@biglouton Propos conspirationnistes basés sur...du vent. En fonction de la situation, que chacun essaie de préserver ses intérêts est normal, mais ne perdez pas de vue que pour l'instant, celui qui fait la guerre, de la misère et des morts, c'est ...

le 03/05/2022 à 21:52
Signaler
@valbel Ah, ah, ah, conspirationniste le mot à la mode quand on est à cours d' idées et pour fermer le débat. Mais très cher, lisez le bouquin de Schwab de Davos "Covid 19 the great reset". Puisque vous savez écrir...

à écrit le 03/05/2022 à 12:07
Signaler
Et pendant ce temps, dans la vraie vie et non pas dans celle fantasmée des médias subventionnés, la politique des sanction US voulues par les globalistes ..us, suzerains de l' UE dégrade et détruit l' UE et la monnai...

à écrit le 03/05/2022 à 11:59
Signaler
L'UE au service exclusif des intérêts américains, ou le suicide programmé de l'industrie européenne.

à écrit le 03/05/2022 à 11:19
Signaler
Est ce que l'union européenne peut empêcher la Hongrie de payer en roubles je n'en crois rien. Les paiements commerciaux a ma connaissance n'ont aucune obligation de devise particulière dans les traités de l'union européenne nous payons bien d'autre...

le 03/05/2022 à 12:03
Signaler
La perversion des mondialistes qui ont installé et soutiennent les ukronazis en Ukraine est juste exceptionnelle. A 38'20, ce brave député ukrainien invité sur le plateau de France 5 C Politique, explique qu'il est nazi. Simplement. Et ...

le 03/05/2022 à 14:15
Signaler
Pour l'uranium, c'est la France qui a exclu le nucléaire des mesures européennes. 45% de l'uranium enrichi utilisé dans les centrales françaises vient de Russie.

à écrit le 03/05/2022 à 10:19
Signaler
La devise chinoise vient de supplanter le jadis tout-puissant yen. Le système international de paiements SWIFT doit en effet désormais compter avec le Yuan dont les volumes sont devenus les quatrièmes plus importants après le dollar, l'euro et le fra...

le 03/05/2022 à 10:36
Signaler
Le yuan n est pas convertible donc ne sera jamais ce que votre voeux appelle …et ça reste une monnaie de dictature …

le 03/05/2022 à 17:44
Signaler
@Solange. Il y a le cny et le cnh, le yuan offshore. La porte d'entrée du cnh en europe c'était la citi de londres. Si les chinois décidaient de nous facturer leurs produits en yuans, on serait obligés d'aller les chercher à londres. Nous en échange ...

à écrit le 03/05/2022 à 10:05
Signaler
ils veulent se priver de gaz en admettant que c'est pas tenable? ils veulent finir pendus? ca va pas sauver l'ukraine, mais ca va mettre l'europe en guerre civile

à écrit le 03/05/2022 à 9:54
Signaler
Ces sanctions plus elles seront fortes plus elles sortiront la Russie du capitalisme mafieux otanien, et plus elle permettront à la Russie devenir aux fondamentaux de l'URSS et de se rapprocher solidement et définitivement de la Chine communiste. A ...

le 03/05/2022 à 16:25
Signaler
Toujours votre fond de commerce habituel.. vous n êtes pas fatigué ?…travaillez vous pour les russes ? Que faites vous des viols massacres de population civile en Ukraine?

le 03/05/2022 à 17:10
Signaler
Tu passes sur la chaine 12 ce soir .

à écrit le 03/05/2022 à 9:48
Signaler
Bref! Rien de mieux que d'isoler les individus pour maintenir la rancune, idem pour les Nations! Qui veut faire croire que "l'Europe" c'est la paix! Elle cherche simplement une excuse pour assujettir sa propre population!

à écrit le 03/05/2022 à 9:28
Signaler
Bonjour qui peut imaginer que la Russie va laisser faire la suppression de son marché et le remplacement de son volume d'affaires par ses concurrents du Moyen-Orient d'Asie et d'Amérique une seule certitude à cette politique de l'Union européenne le ...

le 03/05/2022 à 14:20
Signaler
La Russie a sacrifié des millions de personnes entre 1941 et 1945 pour libérer son territoire et sauver son peuple de l'extermination et de l'esclavage. Pas sûrs que les Russes aient envie d'en faire autant pendant longtemps pour conquérir le Donbass...

le 03/05/2022 à 14:21
Signaler
La Russie a sacrifié des millions de personnes entre 1941 et 1945 pour libérer son territoire et sauver son peuple de l'extermination et de l'esclavage. Pas sûrs que les Russes aient envie d'en faire autant pendant longtemps pour conquérir le Donbass...

à écrit le 03/05/2022 à 9:20
Signaler
L'administration biden doit halluciner de notre stupide docilité. Espérons que la hongrie et l'autriche calment un peu tout ça.

à écrit le 03/05/2022 à 9:07
Signaler
Quelle démarche pour un cessez le feu et trouver un accord gagnant gagnant.. Pauvre monde, la Russie n'est pas toute noire et les USA tout blanc..

à écrit le 03/05/2022 à 9:05
Signaler
Des sanctions stupides, où les premiers sanctionnés sont les européens, et qui mettent en péril nos stratégies (le gaz est utile pour gérer l’intermittence de l’éolien). Européen, je n’aime pas cette Europe là! Ce conflit n’est pas le notre!

le 03/05/2022 à 10:48
Signaler
Ce conflit nous concerne. Si on laisse faire Poutine il ne s'arrêtera pas à l'Ukraine. Vous oubliez également qu'en 40 les USA aurait pu dir aussi que le conflit en Europe n'était pas le leur !

le 03/05/2022 à 11:43
Signaler
@marc469 Les USA sont entrés dans la guerre suite à l'attaque japonaise, pas pour "sauver l'Europe". Il ne faut réécrire l'histoire.

le 03/05/2022 à 17:29
Signaler
@marc469 Désolé ,mais cela nous concerne pas ,nous ne sommes pas en guerre ,c'est Macron qui l'a dit ,non ? et la Russie n'a pas déclaré la guerre à la France ni à l'Otan que je sache .Il faut surtout quitter l’Otan comme de Gaulle l'avait fait en...

le 03/05/2022 à 21:32
Signaler
@ Cheng C'est pour cette raison que cette fois les US ont compris et qu'ils soutiennent leurs alliés ET l'Ukraine. Ce conflit NOUS concerne. C'est une évidence qu'il faut avoir le courage d'affronter.

le 03/05/2022 à 21:32
Signaler
@ Cheng C'est pour cette raison que cette fois les US ont compris et qu'ils soutiennent leurs alliés ET l'Ukraine. Ce conflit NOUS concerne. C'est une évidence qu'il faut avoir le courage d'affronter.

à écrit le 03/05/2022 à 8:52
Signaler
Donc on interdit à la Russie de recevoir des dollars ou d'utiliser ceux qu'elle reçoit, mais on prétend dans le même temps la payer en dollars ? Qui est le plus schizophrène ?

à écrit le 03/05/2022 à 8:39
Signaler
Ils sont prêts à tous nos sacrifices afin que le camp du bien bien l'emporte sur le reste du monde. "Je travaille, tu travailles, il travaille, nous travaillons, vous travaillez, ils... profitent" Slogan anarchiste.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.