Relance : Yellen exhorte les grandes économies à ne pas caler au milieu du gué

 |  | 366 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Kevin Lamarque)
"Le travail n'est pas terminé" même si les perspectives mondiales se sont améliorées grâce à la mise des politiques de soutiens à l'économie depuis le début de la pandémie et au lancement de plans de relance économique a soutenu la secrétaire américaine au Trésor face au Fonds monétaire international (FMI). Ce qui inquiète Yellen: le contraste

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a exhorté jeudi les grandes économies du monde à ne pas relâcher l'effort budgétaire pour soutenir l'économie mondiale dans une déclaration adressée au comité de pilotage du Fonds monétaire international (FMI).

Perspectives améliorées, mais grandes incertitudes persistantes

Les perspectives mondiales se sont améliorées grâce à des aides déployées simultanément dans le monde, mais "le travail n'est pas terminé", a souligné Mme Yellen, mettant en avant "la grande incertitude" et les risques d'effets de long terme de la pandémie de Covid-19 sur de nombreux pays.

"J'exhorte les grandes économies à ne pas retirer leur soutien trop tôt mais de s'efforcer de fournir de nouvelles aides budgétaires importantes pour garantir une reprise robuste", dit-elle.

Le FMI a dévoilé cette semaine à l'occasion de ses réunions de printemps des perspectives économiques plus optimistes pour 2021 et 2022 grâce à la solide reprise économique des Etats-Unis.

La reprise est inégale, notamment à cause des retards de vaccination

La première économie du monde a adopté fin mars un nouveau plan de soutien de 1.900 milliards de dollars et l'administration Biden compte faire adopter plus tard dans l'année, par le Congrès un vaste plan d'investissements de plus de 2.000 milliards de dollars sur huit ans.

Mais la reprise est inégale avec des pays émergents à la traîne.

En Europe aussi, la reprise est difficile alors que la campagne de vaccination a pris du retard.

"La priorité numéro 1 est de mettre fin à la crise sanitaire, condition préalable à une reprise économique robuste", a fait valoir Janet Yellen soulignant les "progrès substantiels" dans la vaccination de la population américaine.

Vaccination/Covax: les Etats-Unis aident les pays en mauvaise posture

Elle souligne aussi que les États-Unis "ont engagé 4 milliards de dollars dans (l'initiative) COVAX pour aider à financer l'accès aux vaccins à l'échelle mondiale, et j'exhorte les autres à accroître leur soutien à cette initiative".

La ministre de Joe Biden a également fait part de son soutien aux institutions internationales, le FMI et la Banque mondiale, qui sont au chevet des pays mis à mal par la pandémie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2021 à 9:31 :
"ne pas caler au milieu du gué"

A mettre en perspective avec la poetesse américaine multimillionnaires qui deviendra présidente des états unis en 2028, ils veulent donc accompagner leur crise économique de poésie afin de nous passer de la pommade.
a écrit le 08/04/2021 à 15:42 :
Ben fallait pas arrêter l'économie, assumez de temps en temps vos actes svp, l'économie ne s'en porterait que bien mieux. Mais bon ça fait belle lurette maintenant que vous êtes repus à ne parler qu'à vous-mêmes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :