Russie : les autorités détruisent fruits et viandes occidentaux sous embargo

 |   |  438  mots
Depuis près d'un an, la Russie interdit l'importation de la plupart des produits alimentaires des pays qui la sanctionnent pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne, une décision qui affecte particulièrement le secteur agricole européen.
Depuis près d'un an, la Russie interdit l'importation de la plupart des produits alimentaires des pays qui la sanctionnent pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne, une décision qui affecte particulièrement le secteur agricole européen. (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
Cette démarche est conforme à un décret du Kremlin mais contestée par la société civile.

Jusqu'à présent, ils étaient simplement renvoyés dans leur pays d'origine par les douanes. Mais la Russie a commencé à détruire sur place les produits alimentaires européens et américains sous embargo, saisis à la frontière ou dans les magasins.

Les autorités russes mettent ainsi en oeuvre un décret en ce sens du Kremlin, et ce, malgré une levée de boucliers dans la société civile et chez des personnalités de tous bords.

114 tonnes de viandes de porc détruites mardi

L'agence sanitaire russe Rosselkhoznadzor a annoncé, jeudi 6 août au matin, une première saisie de 73 tonnes de pêches et de nectarines à la frontière bélarusse, qui transitaient sous un faux certificat turc et seront par conséquent détruites. Un autre chauffeur, transportant 1,5 tonne de tomates sans certificat, contrôlé à la même frontière, a pour sa part détourné son camion pour retourner au Bélarus, selon l'agence Ria Novosti. Une première destruction de 114 tonnes de viande de porc européenne sous embargo avait eu lieu mardi à Samara (centre) comme démonstration de la détermination des autorités.

La Russie interdit l'importation de la plupart des produits alimentaires des pays qui la sanctionnent pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne depuis près d'un an, une décision qui affecte particulièrement le secteur agricole européen.

Les autorités russes, qui accusent des pays tels que le Bélarus ou le Kazakhstan d'introduire sur le territoire russe des produits européens sous embargo en les faisant passer pour des produits locaux, espèrent que quelques cas de destruction suffiront à décourager les personnes tentées d'enfreindre l'embargo.

Pétition pour que la nourriture soit redistribuée aux nécessiteux

Mercredi, des personnalités de tous horizons politiques sont toutefois montées au créneau contre la destruction de ces produits, appelant à leur redistribution aux nécessiteux. Le chef du Parti communiste russe Guennadi Ziouganov a notamment regretté une "mesure extrême", tandis que l'avocat Evguéni Bobrov, membre du Conseil des droits de l'Homme du Kremlin, a dénoncé "une proposition arbitraire".

Une pétition signée par plus de 250.000 personnes sur le site internet Change.org réclame elle aussi que la nourriture saisie soit donnée "aux anciens combattants, aux handicapés, aux familles nombreuses et à ceux qui ont souffert des récents désastres naturels". Le quotidien russe Vedomosti a dénoncé pour sa part jeudi dans un éditorial une "barbarie ostentatoire" et une "guerre absurde contre la nourriture en période de crise économique".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2015 à 15:50 :
trés sincèrement le nombre d'idioties mises en lignes font peur, de tous ces commentaires combien partagent le quotidien du russe moyen....quand je lis entre autre que 85% des russes sont propriétaires, qu'on me dise de quoi, pour vivre en banlieu sud ouest, pas la plus moche comme souvent dans toutes les villes du monde, qu'en autre l'eau chaude courante est coupée 15 à 20 jours par an pour réparation entretien ect... doit ton parler des abords , c'est un autre monde, qu'à mon humble avis vous ignorez, savez vous que mon épouse a perdu 30% de son salaire , faire vous vos achats à la supérette du coin, connaissez vous l'achalendage proposé...depuis les sanctions, certes au bord des routes on trouve toujours à acheter champignons pommes , mais il faut y vivre pour comptrendre l'effort demandé au peuple russe, quelles perspectives....sinon tenir se débrouiller au quotidien, ce peuple à certes toujours connu ça, mais qui ne regrette pas intimement l'avant sanctions, et je parle de Moscou, évitons de sortir d'un rayon de 150kms, prenez le train rapide moscou st péters, ne jugez pas regardez, lisez Anna AKHMANOVA, et peut être comprendrez vous ce très beau pays, toujours rongés des mêmes mots. Dobry vetcher.
a écrit le 07/08/2015 à 17:24 :
Les révolutions qui renversent les gouvernements sont toujours venues par le ventre. Avec aujourd'hui en "prime" des informations qui circulent via des réseaux qui ne sont aux mains des dirigeants. .
a écrit le 07/08/2015 à 13:32 :
Ces produits viennent vraiment de l'Europe ???? Bizarre, car depuis longtemps les fruits et légumes ne sont plus exportés...

L'an dernier, des producteurs français et allemands se sont retrouvés avec une surproduction !

J'ai pu le constater à Jork (ouest d'Hambourg au nord de l'Allemagne), des tonnes de pommes au pied des arbres....

En France, les journalistes en avaient parlé.

Donc je repose ma question : ces produits viennent-ils vraiment de chez nous ?
Réponse de le 07/08/2015 à 16:13 :
De ce que j'ai lu ailleurs, ces produits auraient été accompagnés d'un certificat commercial de complaisance (turc, me semble t'il) ..... Ce qui expliquerait cet événement.
a écrit le 07/08/2015 à 9:37 :
En représailles, l'UE pense détruire les dizaines de millards de m3 de gaz russe.
a écrit le 07/08/2015 à 0:34 :
La Russie de Vladimir Poutine est perçue de manière majoritairement négative dans le monde. Sur un panel de 39 pays étudiés, 26 d'entre eux ont une mauvaise opinion de la Russie, avec en tête de proue la Jordanie et la Pologne (80%). Une position que partagent Israël (74%), l'Allemagne (73%) ou encore la France (70%). Aux Etats-Unis, l'opinion sur le pays des tsars s'est largement détériorée ces dernières années. Alors qu'en 2011 près de 49% des Américains avaient un avis positif de la Russie, ils ne sont plus que 22% en 2015. Avec 75% d'opinions favorables, le Vietnam est le pays qui apprécie le plus la Russie, avec assez loin derrière le Ghana (56%) et la Chine (51%). Pour les besoins de cette étude, 45.435 personnes de 40 pays différents ont été interrogées entre le 25 mars et le 27 mai 2015.
Réponse de le 07/08/2015 à 4:43 :
La pologne ne me surprend même pas, pays vorace voulant prendre du terrain et des marchés autours d'elle en profitant de la situation.

Poutine défend sa zone ce qui est logique, l'ukraine, ce pays qui fait des révolutions tout les 4 matins, ce genre de sondage vaut rien, la plupart d'ailleurs...

Poutine n'est pas le "top" pour la russie mais il a le mérite de faire entendre sa voix dans la région.
Réponse de le 07/08/2015 à 12:14 :
@image dégradée..: sûr que 39 pays sur 243 pays dans le monde, on a une représentativité absolue :-) et encore faudrait-il voir de plus près les pays "étudiés". La Pologne par exemple a des griefs de longue date (et une opposition féroce à Bruxelles) à la Russie qui ne la laisse pas importer sa viande de porc (qui ne répond pas aux critières sanitaires) ou ses pommes. Je crois plutôt qu'on prépare psychologiquement les Occidentaux à une guerre avec les Russes...qui ne sera pas dans l'intérêt de l'Europe, mais dans celle des US.
Réponse de le 07/08/2015 à 16:50 :
Cela prouve que la propagande américaine fonctionne bien. Bon, au Vietnam, un peu moins bien... Ça peut s'expliquer, c'est un marché difficile pour les balivernes US.
A propos de sondages, Poutine "l'autocrate", combien d'opinions favorables en Russie ? Et notre motocrate, combien en France ?
a écrit le 07/08/2015 à 0:18 :
Je ne sais pas la qualité des produits agricoles Russes, mais ce que je sais , c'est que le porc et toutes les volailles élevées en batterie dans les pays de l'Ouest de manière intensive sont bourrées d'antibiotiques, de soja ogm... Pour les fruits, ce sont les pesticides qui tiennent le pompon. Les tomates: itou. Tous ces "aliments " n'ont aucun goût et sont des poisons pour la santé. Les détruire évitera aux Russes de futurs cancers. Ils ont suffisamment donné avec Tchernobyl.
Réponse de le 07/08/2015 à 15:54 :
Tchernobyl... ne serait-il pas en Ukraine?
Réponse de le 07/08/2015 à 16:37 :
Oui, c'est bien en Ukraine, mais lors de l'incident a la centrale atomique, c'etait en URSS.
a écrit le 06/08/2015 à 23:24 :
S'il y avait encore besoin de prouver que le gouvernement de Poutine et sa maffia, avec entre autres leur invasion de l'Ukraine après la Géorgie et leur embargo sur les produits agricoles, n'apportent rien, ni aux russes, ni à la Russie, ni à ses voisins, ni au monde, en voici encore un exemple flagrant s'agissant de nourriture, alors qu'il y a 22 millions de russes en dessous du seuil de pauvreté, que ce chiffre s'accroît de + 5 % par an actuellement et que çà ne stoppera pas les importations déguisées. Cà n'a rien à voir avec la contrefaçon comme j'ai lu, ni avec des agriculteurs qui jettent parfois des excédents quand les prix sont trop bas. Là c'est de la nourriture, il y a des manques dans de nombreux magasins, l'inflation est à 2 chiffres et le climat a été défavorable cette année. Dire que Poutine est le modèle de partis extrêmes comme le F N qu'il finance, quelle grande bêtise et quelle honte.
Réponse de le 07/08/2015 à 9:04 :
Considérez aussi le taux de pauvreté aux USA, plus élevé qu'en Russie (toutes choses égales par ailleurs).
Réponse de le 07/08/2015 à 16:11 :
C'est vrai que la mafia européenne est mieux On laisse crever des gens pour faire plaisir aux banques et aux fonds de pension
Faut arreter l'hypocrisie et balayer devant notre porte
Réponse de le 07/08/2015 à 16:41 :
Oui mais, En Russie 85 % des gens sont proprietaires de leur logement.
50 % seulement en France. Cherchez l'erreur....
Réponse de le 07/08/2015 à 16:55 :
C'est vrai quoi ! Détruire de la nourriture importée, c'est pas en France qu'on verrait ça... Ah bon, on me dit que la viande importée légalement aurait été bloquée puis arrosée de divers produits pour la rendre impropre à la consommation par Poutine. Ah non, par la FNSEA... Bon, c'est sans doute un coup des Russes !
a écrit le 06/08/2015 à 21:24 :
la Mafia russe risque bien d'être le grand bénéficiaire de ces saisies. Le petit peuple, lui, continuera de trinquer...
a écrit le 06/08/2015 à 21:05 :
C'est vrai ! Il faudrait distribuer ces denrées gratuitement aux plus nécessiteux plutot que de les détruire , on verrai vite la machine faire marche arrière avec la gratuité totale !!! Les tricheurs et les magouilleurs en seraient pour leurs frais .....Poutine devrait y songer sérieusement !
Réponse de le 06/08/2015 à 22:01 :
Quoi ? distribuer ces denrées gratuitement aux plus nécessiteux ? Est-ce qu'on veut cela en France lors des manifestations des agriculteurs ? alors pourquoi devraient-elles les autorités russes en faire de même ? selon plusieurs sources d'information indépendante il y avait beaucoup de contrebande et il fallait absolument l'arrêter. La prochaine mesure, dit-on, ce sera la prison pour les contrevenants. C'est correct. Et tant pis pour nos exportateurs, c'est la faute à Hollande, pas aux Russes.
Réponse de le 08/08/2015 à 17:21 :
EXAT???
a écrit le 06/08/2015 à 19:36 :
Il aurait été plus intelligent, après la saisie, de les distribuer gratuitement à la population. L'importateur en aurait été pour ses frais, de même que l'exportateur.
Réponse de le 06/08/2015 à 19:57 :
@Ridicule: pour être traités de voleurs et faire la Une de la presse occidentale en la matière ? L'importateur et l'exportateur en sont pour leurs frais, mais en plus Poutine met en demeure les Occidentaux d'être cohérents en respectant leur propre embargo. D'autre part, tu noteras que les douanes françaises détruisent aussi et ne distribuent pas :-)
Réponse de le 06/08/2015 à 20:38 :
Je ne vois pas en quoi les Russes seraient traités de voleurs ; les fautifs étant sanctionnés par la perte financière et matérielle du bien en question Il est bien de leur ressort de faire respecter l'embargo et c'est pas la France qui pourrait dire le contraire.
a écrit le 06/08/2015 à 19:20 :
"une levée de boucliers dans la société civile et chez des personnalités de tous bords" ? Ce n'est pas ce que je vois et j'entends aux infos russes (vesti.ru par exemple). Ce sont les importateurs maffieux qui ne sont pas contents, le quidam peut toujours acheter des produits russes qui sont tout aussi bons et moins chers :-). Sans doute donc un autre article manipulateur pour calomnier les vilains Russes :-)
Réponse de le 06/08/2015 à 22:05 :
Votre remarque est tout à fait correcte, Patrick, et ceux qui disent le contraire ce sont ou des gens mal informés ou comme d'habitude, de trolls otanistes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :