Sécurité : Donald Trump coûte trop cher pour New York

35 millions de dollars. C'est le montant estimé par le maire de New York, Bill de Blasio, pour assurer la sécurité de Donald Trump jusqu'à la fin de la période de transition. Il s'apprête à envoyer la facture à la Maison Blanche.
Anaïs Cherif
Assurer la sécurité de Donald Trump coûte 500.000 dollars par jour à la ville de New York, selon son maire Bill de Blasio.
Assurer la sécurité de Donald Trump coûte 500.000 dollars par jour à la ville de New York, selon son maire Bill de Blasio. (Crédits : © Carlo Allegri / Reuters)

L'addition va être salée pour la Maison Blanche. A l'initiative du maire Bill de Blasio, la ville de New York va demander le remboursement des frais de sécurité déployés pour Donald Trump. Lors d'une conférence de presse, Bill de Blasio a évoqué lundi des "ressources considérables" allouées pour la sécurité du nouveau président des Etats-Unis.

En se basant sur un coût de 500.000 dollars par jour, le maire de New York réclame 35 millions de dollars au Congrès afin de couvrir les frais de sécurité sur la période de transition - du 8 novembre au 20 janvier.

La Trump Tower sous haute surveillance

Depuis la victoire du républicain à l'élection présidentielle américaine, la police locale collabore avec les services secrets : rues bloquées, heures supplémentaires... Les forces de l'ordre surveillent les alentours de la Trump Tower, où réside le magnat de l'immobilier et sa famille. Située sur la luxueuse 5th Avenue, au coeur de Manhattan, la tour de 58 étages se trouve dans "une aire urbaine très fréquentée" par les véhicules et les piétons, souligne Bill de Blasio dans une lettre adressée au Congrès. "Aucun autre Président dans l'histoire moderne n'a eu sa résidence principale dans un quartier aussi peuplé", affirme le maire de New York.

Bill de Blasio assure vouloir rencontrer des membres de l'administration Obama afin de discuter des modalités de remboursement. Il rapporte également avoir échangé avec Steven Mnuchin, futur secrétaire au Trésor de l'administration Trump. Selon le New York Times, il dit "comprendre parfaitement qu'il allait falloir discuter sérieusement de la manière de gérer les questions de remboursement".

| LIRE AUSSI : Trump nomme un ancien dirigeant de Goldman Sachs au Trésor

Anaïs Cherif

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.