« Shutdown » : aux Etats-Unis, un vote du Sénat évite la paralysie de tous les services fédéraux

Le Sénat américain a adopté un texte jeudi prévoyant le financement des services fédéraux jusqu'au 23 décembre, après la Chambre des représentants qui avait fait de même mercredi, repoussant ainsi d'une semaine le spectre d'une paralysie de l'Etat fédéral, le « shutdown ».
Le Congrès a voté la loi de finances qui évite le shutdown et la paralysie des services fédéraux.
Le Congrès a voté la loi de finances qui évite le shutdown et la paralysie des services fédéraux. (Crédits : JON CHERRY)

Les Etats-Unis ne vivront pas à Noël un « shutdown » qui, lorsqu'il survient, paralyse l'activité de tous les services fédéraux. Les sénateurs ont voté en faveur de la loi de finances, déjà adoptée par la Chambre mercredi, avec 71 voix pour et 19 contre. Cette loi doit encore être promulguée par le président Joe Biden pour entrer en vigueur.

Lire aussiLe "shutdown" a coûté 11 milliards de dollars

Le Congrès se donne ainsi une semaine supplémentaire, jusqu'au 23 décembre, pour négocier un accord à plus long terme permettant de couvrir la fin de l'année fiscale 2023. Les parlementaires avaient jusqu'à vendredi minuit pour trouver un accord, faute de quoi tous les financements des services fédéraux auraient été soudainement coupés.

Ministères, mais aussi parcs nationaux, certains musées et une multitude d'organismes auraient été affectés, forçant des centaines de milliers d'employés au chômage technique. Le « shutdown » de l'hiver 2018, le plus long en date, avait notamment affecté le contrôle des bagages dans les aéroports. Malgré les fortes divisions partisanes, la plupart des élus des deux camps ne voulaient pas de cette situation qui aurait risqué de semer la pagaille avant les fêtes.

Avant les élections de mi-mandat en novembre, les élus américains avaient déjà dû négocier en coulisses pour parvenir à un accord temporaire afin d'éviter une paralysie de l'Etat fédéral.

Le budget de la défense porté à 858 milliards de dollars

Mercredi, le Sénat américain a également approuvé un projet de loi prévoyant de porter le budget de la défense à 858 milliards de dollars (806 milliards d'euros), soit 45 milliards de dollars au-dessus du montant proposé par le président Joe Biden. Ce projet de loi, le National Defense Authorization Act (ou NDAA), a été adopté par 83 voix contre 11. Le texte va maintenant être envoyé à Joe Biden qui devrait le promulguer rapidement. Ce budget de la défense prévu pour 2023 comprend notamment un soutien à Taïwan et à l'Ukraine.

 (Avec Agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 16/12/2022 à 15:54
Signaler
Et le 24 décembre le dollar et l'impérialisme US s'effondre sous le poids du déficit commercial, et budgétaire qui sont abyssaux.

à écrit le 16/12/2022 à 15:54
Signaler
Et le 24 décembre le dollar et l'impérialisme US s'effondre sous le poids du déficit commercial, et budgétaire qui sont abyssaux.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.