Tottenham contracte un prêt important pour son futur stade

 |   |  453  mots
Le Board des Spurs a annoncé en début de semaine avoir contracté un nouvel emprunt à hauteur de 400 M£ (458 M€) permettant de boucler le financement du projet. Ce prêt vient remplacer un précédent emprunt à hauteur de 200 M£ (229 M€), doit la moitié avait déjà été remboursée par les Spurs.
Le Board des Spurs a annoncé en début de semaine avoir contracté un nouvel emprunt à hauteur de 400 M£ (458 M€) permettant de boucler le financement du projet. Ce prêt vient remplacer un précédent emprunt à hauteur de 200 M£ (229 M€), doit la moitié avait déjà été remboursée par les Spurs. (Crédits : DR)
Tottenham a bouclé le plan de financement de son futur stade en contractant un prêt important auprès de trois établissements bancaires américains.

La direction de Tottenham a fait un grand pas en avant concernant la finalisation des travaux de son futur stade. Alors que le chantier a déjà bien avancé au cours des derniers mois, le club s'est activé en coulisse pour boucler le financement du projet.

Le Board des Spurs a annoncé en début de semaine avoir contracté un nouvel emprunt à hauteur de 400 M£ (458 M€) permettant de mettre un point final au financement du projet. Ce prêt vient remplacer un précédent emprunt à hauteur de 200 M£ (229 M€), doit la moitié avait déjà été remboursée par les Spurs.

Les fonds ont été débloqués par trois établissements bancaires américains : Bank of America Merrill Lynch, Goldman Sachs et HSBC. Tottenham s'est engagé à rembourser la somme sous 5 ans. Le taux d'intérêt annuel appliqué devrait être compris entre 225 et 300 points de base au-dessus du taux interbancaire londonien.

Quelles seront les conséquences sur la politique sportive de Tottenham ?

Jusqu'à présent, Tottenham a déjà déboursé 350 M£ (400 M€) pour monter le projet, acheter les terrains et démarrer les travaux. La somme restante sera financée par le prêt contracté et par la somme mise à disposition par ENIC, actionnaire à hauteur de 85,5% du club. Le Bord d'ENIC a notamment ouvert une nouvelle ligne de crédit à hauteur de 50 M£ (57 M€) pour compléter le budget.

Pour sécuriser l'emprunt auprès des établissements américains, la direction de Tottenham a mis en avant l'actif immobilier que représentera le nouveau stade tout en procédant à une évaluation des recettes commerciales additionnelles générées par ce nouvel outil.

Tottenham mise notamment sur une envolée de ses revenus de billetterie et commerciaux via l'exploitation de sa nouvelle enceinte, lui permettant de franchir un palier sportif tout en remboursant sereinement son emprunt. Le club chercherait déjà à nouer un contrat de naming record, à hauteur de 20 M£ (23 M€) par saison. Une tâche qui s'annonce néanmoins ardue compte tenu des données du marché.

Lors de l'évocation de ce prêt, Matthew Collecott, Directeur Financier de Tottenham, a tenu à rassurer les supporters au sujet de la situation du club. Pour le dirigeant du club londonien, la souscription à cet emprunt n'aura aucune conséquence sur la politique sportive menée au sein du club. D'ailleurs, Tottenham a prolongé les contrats de la plupart de ses cadres au cours du dernier exercice.

Ecofoot.fr

Site spécialisé dans l'actualité foot-business, Ecofoot.fr traite quotidiennement des sujets économiques, marketing, stratégiques et organisationnels liés à l'univers footballistique. De la renégociation de droits TV aux stratégies d'expansion commerciale à l'international, en passant par les changements actionnariaux à la tête des clubs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :