Ukraine : alors que le pape François appelle à l'arrêt de ce "massacre", "le pire est encore devant nous", craint Le Drian

Un journaliste américain a été tué par des tirs russes dans la ville ukrainienne d'Irpin, près de Kiev, et un autre journaliste a été blessé, a déclaré dimanche le chef de la police régionale. Il s'agit du premier journaliste tué depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Alors que les combats continuent, que Marioupol est assiégée, le pape François a appelé à l'arrêt de ce "massacre". Si les proches du président ukrainien estime que des progrès étaient possibles dans les jours à venir dans les discussions avec la Russie, Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères assure que la guerre sera longue car Vladimir Poutine est "bloqué dans son maximalisme" malgré "l'asphyxie" progressive de la Russie provoquée par les sanctions occidentales.
(Crédits : GLEB GARANICH)

C'est le premier journaliste étranger mort depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février. Il est américain. Il s'agit de Brent Renaud, 50 ans, un photographe et réalisateur, a déclaré dimanche le chef de la police régionale. Andriy Niebitov. Le journaliste a été tué et un autre légèrement blessé par balles dimanche à Irpin, à la lisière nord-ouest de Kiev, où les forces ukrainiennes combattent les forces russes, en citant des sources concordantes, notamment Danylo Shapovalov, un médecin engagé auprès des forces ukrainiennes qui a pris en charge les victimes. Ils circulaient en voiture avec un civil ukrainien, également blessé.  Un journaliste de l'AFP a vu le corps du journaliste tué, qui avait ses papiers d'identité sur lui, y compris une carte d'accréditation du New York Times.  Brent Renaud avait travaillé pour le New York Times dans le passé, mais ne travaillait pas pour lui en Ukraine, a indiqué le journal américain.  Les autorités ukrainiennes ont rapidement accusé leurs ennemis russes d'avoir tiré sur les journalistes, mais l'origine des tirs était difficile à établir dans l'immédiat. Des journalistes de l'AFP qui se trouvaient dans cette zone dimanche y ont entendu des tirs d'artillerie et d'armes plus légères.

2,7 millions de réfugiés, selon l'ONU

Le sud du pays continue également d'être pilonné et Kiev redoute toujours un encerclement au 18ème jour de l'invasion russe qui a fait près de 2,7 millions de réfugiés selon les chiffres de l'ONU dimanche. Dans la nuit, les forces russes ont frappé une base militaire à une vingtaine de km seulement de la frontière polonaise, pays membre de l'OTAN, qui a servi ces dernières années de terrain d'entraînement aux forces ukrainiennes sous l'encadrement d'instructeurs étrangers, notamment américains et canadiens. Elle était l'un des principaux centres servant aux exercices militaires conjoints entre les forces ukrainiennes et celles de l'Otan. C'est sur cette base qu'arrive une partie de l'aide militaire livrée à l'Ukraine par les pays occidentaux. Selon le gouverneur de la région Maxim Kozitsky, les frappes ont été menées depuis les mers Noire et d'Azov et ont fait 35 morts et 134 blessés.

Lire aussi 3 mnLa Russie bombarde une base ukrainienne à...20 km de la Pologne (un pays de l'Otan)

Dans cette région, des frappes avaient déjà visé samedi un aéroport militaire à Lutsk, tuant quatre soldats ukrainiens.

Parallèlement, l'armée russe continue de pilonner le sud du pays où la ville assiégée de Marioupol espère l'arrivée d'un convoi d'aide humanitaire dimanche.  Le convoi "est à 2H de Marioupol, à 80 km", a déclaré dimanche en fin de matinée le président ukrainien Volodymyr Zelensky. "Nous ferons tout pour casser la résistance des occupants qui bloquent même les prêtres orthodoxes. Les prêtres accompagnent ce convoi de 100 tonnes d'eau, de nourriture, de médicaments", a-t-il dit dans une vidéo sur Telegram.

L'enjeu est crucial pour Marioupol: la cité portuaire stratégique, située entre la Crimée et le Donbass, est plongée dans une situation "quasi désespérée" selon Médecins sans frontières (MSF), manquant de vivres et privée d'eau, de gaz, d'électricité et de communications. Toujours au sud, la métropole d'Odessa continue à se préparer à une offensive des troupes russes, qui se concentrent pour l'heure à une centaine de kilomètres à l'est sur Mykolaïv.

Neuf personnes ont été tuées dans des frappes russes sur cette ville portuaire, a indiqué dimanche le gouvernement de la région, Vitali Kim. Samedi, les frappes avaient notamment touché des zones d'habitation, y compris un centre de cancérologie et un hôpital ophtalmologique, selon une journaliste de l'AFP sur place.

Le bilan des victimes, dont certains jonchent les rues de villes, est impossible à vérifier. Au moins 596 civils ont été tués, selon le décompte dimanche des Nations unies, qui souligne que ses bilans sont probablement très inférieurs à la réalité.

"Environ 1.300" militaires ukrainiens ont été tués depuis le 24 février, a indiqué samedi Volodymyr Zelensky. L'armée russe, elle, a perdu "environ 12.000 hommes", affirme le chef d'Etat. La Russie, de son côté, a annoncé le 2 mars son seul et unique bilan à ce jour de 498 soldats tués.

Kiev, dont seules les routes vers le sud restent dégagées, est de plus en plus cernée par les soldats russes, qui ont détruit samedi l'aéroport avoisinant de Vassylkiv, selon les Ukrainiens. Présentes dans les faubourgs, les troupes russes tentent de neutraliser les localités environnantes pour "bloquer" Kiev, selon l'état-major ukrainien, et la banlieue nord-ouest (Irpin, Boutcha) a été lourdement bombardée ces derniers jours.

Ils se heurtent toutefois à la résistance de l'armée ukrainienne, tant à l'ouest qu'à l'est de la capitale, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le pape dénonce la "barbarie"

Le pape François a appelé dimanche à la fin du "massacre" en Ukraine, envahie par des troupes russes depuis le 24 février, estimant qu''il n'y a aucune justification à l'attaque de civils. S'exprimant après son angélus dominical, le pape a jugé que la ville de Marioupol,  "est devenue une ville martyre dans la guerre atroce qui est en train de dévaster l'Ukraine".

"Face à la barbarie qui consiste à tuer des enfants, des innocents, des civils sans défense, il n'y a aucune raison stratégique. L'agression armée inacceptable doit simplement cesser, avant qu'elle ne réduise les villes en cimetières", a déclaré le souverain pontife.

Appelant à des négociations et à la mise en place effective de couloirs humanitaires, le pape a exhorté: "Au nom de Dieu, je vous demande d'arrêter ce massacre!"

Il a également prié pour la paix, ajoutant "Dieu n'est qu'un Dieu de paix, pas un Dieu de guerre, et ceux qui soutiennent la violence déshonorent son nom".

Dimanche dernier, le pape avait déjà déploré "des fleuves de sang et de larmes" coulant en Ukraine après l'invasion russe le 24 février et demandé l'instauration de couloirs

"La Russie commence à discuter de manière constructive" (conseiler de Zelensky)

Dans ce contexte funèbre, le négociateur ukrainien et conseiller présidentiel Mikhaïlo Podoliak a déclaré dimanche que des progrès étaient possibles dans les jours à venir dans les discussions avec la Russie, qui a adopté selon lui une attitude plus constructive.

"Nous ne céderons rien par principe sur aucune position. La Russie comprend cela désormais. La Russie commence déjà à discuter de manière constructive. Je pense que nous parviendrons à des résultats littéralement d'ici quelques jours", a dit Mikhaïlo Podoliak dans une vidéo diffusée en ligne.

Un membre de la délégation russe, Leonid Sloutski, cité dimanche par l'agence de presse RIA, a pour sa part fait état de "progrès importants" dans les discussions et a jugé possible de parvenir bientôt à une "position commune".

Les discussions n'avancent pas, dit Le Drian

Pour autant, la guerre en Ukraine sera longue car Vladimir Poutine est "bloqué dans son maximalisme" malgré "l'asphyxie" progressive de la Russie provoquée par les sanctions occidentales, a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Au lendemain d'un nouvel entretien entre le président français Emmanuel Macron et son homologue russe, en compagnie du chancelier allemand Olaf Scholz, Jean-Yves Le Drian a déclaré sur France Inter que les discussions "n'avancent pas puisque le président Poutine est bloqué dans son maximalisme".

"Nous sommes devant un mur, une logique de sièges qui risque de durer longtemps si bien que (...) je pense que le pire est encore devant nous", a poursuivi le chef de la diplomatie française, qui s'est dit "pessimiste" alors que plusieurs villes ukrainiennes sont encerclées et bombardées par l'armée russe.

"Cette guerre sera longue sauf arrivé le moment où elle ne sera plus possible pour Vladimir Poutine devant l'ampleur des conséquences des sanctions que nous mettons en oeuvre", a dit Jean-Yves Le Drian.

"C'est à lui d'arbitrer", a-t-il ajouté.

"A un moment donné, il va falloir qu'il apprécie s'il peut continuer à laisser la Russie, son peuple s'affaiblir parfois à un point de non-retour pour un certain nombre d'activités (...) ou est-ce qu'il veut trouver une solution en Ukraine et c'est pour cette raison là qu'il faut toujours (...) garder un canal de dialogue pour que ce soit possible au moment où lui appréciera que l'étouffement, l'asphyxie de la Russie par les sanctions ne devient plus possible", a dit Jean-Yves Le Drian, en constatant que Vladimir Poutine "n'est pas aujourd'hui dans cette logique là".

(Avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 16/03/2022 à 17:25
Signaler
"être le leader du monde, c’est être le leader de la paix" Nos dirigeants sont ils devenus aveugles ? Alors que nous, citoyens et citoyennes du monde entier, avons les yeux rivés sur nos écrans, nos portables...vous choisissez de fermer les yeux ! ...

à écrit le 14/03/2022 à 12:45
Signaler
Notre candidate le répète tous les jours elle seule peut être entendu pour un obtenir la fin de la guerre

le 15/03/2022 à 9:23
Signaler
Vous parlez de Nathalie Arthaud? Elle arriverait à faire rire même (Ras)Poutine :-)

le 15/03/2022 à 9:23
Signaler
Vous parlez de Nathalie Arthaud? Elle arriverait à faire rire même (Ras)Poutine :-)

à écrit le 14/03/2022 à 10:40
Signaler
Nous devrions être aussi attentif au deuxième front en Afrique de l'Ouest mené par Wagner et son Milliardaire qui se finance sur la bête. C'est un guerre asymétrique ou l'information à une grande importance en particulier pour virer les Français.. En...

le 14/03/2022 à 15:09
Signaler
qu'il remettre au pas les dirigeants allemand

à écrit le 14/03/2022 à 10:19
Signaler
Le pire pour l'UE, mais le meilleur pour les américains. On ferai mieux de se poser les bonnes questions en évitant le politiquement correct sur les causes réelles de l'attaque russe.

à écrit le 14/03/2022 à 5:14
Signaler
Il devrait parler de notre situation économique et des déconvenues en Afrique

à écrit le 14/03/2022 à 1:05
Signaler
Je pense que Le Drian a malheureusement raison. Poutine ne veut pas de compromis, parce que s'il perd (il se rend compte que la situation actuelle et le compromis acceptable pour l'Ukraine et l'Occident, c'est une perte pour lui), il est foutu. Cepen...

le 14/03/2022 à 3:09
Signaler
"Poutine est foutu", dixit ex mo0sco.. Rien que cela. Votre russophobie n'est plus a demontrer, mais la vous faites fort. Poutine restera au pouvoir, il tient tout avec ses oil garques qui perdront tout si ces derniers s'avisaient a tourner casaque.

le 14/03/2022 à 7:39
Signaler
les oligarques de ce jour sont les boyards de yvan et si l'europe avais considere la russie comme l'un des siens tout cela n'existerais pas mais voila a vouloir a tout prix etre bisounous des usa l'europe a oublier son honneur et sa culture nos ...

à écrit le 13/03/2022 à 21:03
Signaler
Le pire est bien derrière nous...La Russie a pu nettoyer notre continent dès terroristes ukrainiens, il reste que se débarrasser des américains pour que la paix s'installe...

à écrit le 13/03/2022 à 20:46
Signaler
Le pauvre minable DE villepin sur FRance 2 est en dessous de tout. Il montre sa haine contre la Russie et son anticommunisme viscéral. Il est mort politiquement depuis longtemps. Laissons le mourrir en paix. La Chine communiste soutiendra à fond ...

à écrit le 13/03/2022 à 20:31
Signaler
Les télespectateurs des JT de TF1 et FRance 2 protestent par millions de l'occupation de l'antennene par la cIA-MOSSAD/OTAN/UE/EURO/DOLLAR de 95% du temps des JT par la guerre en ukraine et de l'occultation des pb d'actualité en FRance (inondation, C...

le 14/03/2022 à 3:11
Signaler
Qu'ils cessent de regarder tv elisier, ca leur ouvrira le cerveau, s'il en reste....

à écrit le 13/03/2022 à 20:22
Signaler
ET su le Jt de TF1 sa copine encore plus friquée payée très grassement par l'oligarque macronien mafieux Bouygues, fait de même.

à écrit le 13/03/2022 à 20:08
Signaler
Elle est très jolie votre image. Il suffirait de se retourner et elle serait derrière. Sacré Averell

à écrit le 13/03/2022 à 20:01
Signaler
Dans sa vidéo du 4 mars, le président Vladimir Poutine a déclaré (24:45) : « Quelques mots très importants pour ceux qui seraient tentés de s’ingérer dans les évènements en cours. Quiconque essayera d’interférer contre nous et plus encore pour créer ...

à écrit le 13/03/2022 à 19:57
Signaler
A visionner absolument, "OTAN: 70 ans de crimes impunis"– Un résumé choc de Daniele Ganser Daniele Ganser, né le 29 août 1972 à Lugano, est un historien suisse. Il étudie à la faculté de philosophie de l’université de Bâle ..

à écrit le 13/03/2022 à 19:56
Signaler
A visonner absolument, "OTAN: 70 ans de crimes impunis"– Un résumé choc de Daniele Ganser Daniele Ganser, né le 29 août 1972 à Lugano, est un historien suisse. Il étudie à la faculté de philosophie de l’université de Bâle ..

à écrit le 13/03/2022 à 19:11
Signaler
Sans les armes fournies par " les gentils occidentaux " ,Poutine aurait changé le gouvernement rapidement, car pas de résistance . Les Ukrainiens auraient gardé leurs logements et leurs familles . L'économie et la vie seraient reparti après quelques...

à écrit le 13/03/2022 à 19:10
Signaler
Quel est le véritable but du psychopathe au pouvoir en France ? C'est évident : Le but véritable est de créer le maximum de terreur et le chaos pour instaurer la dictature du Nouvel Ordre Mondial !

à écrit le 13/03/2022 à 19:03
Signaler
J'ai la haine contre Micron 1er et tous ces Young Leaders de Davos qui font tout pour attiser la guerre contre les peuples, en les appauvrissant. Ils n'en ont rien à taper de la France nation : ce n'est pas dans leur plan. Et une majorité de français...

à écrit le 13/03/2022 à 19:00
Signaler
Encore nos politiciens commentateurs spectateurs, encore des paroles inutiles sauf pour nous faire toujours plus plonger le moral.

à écrit le 13/03/2022 à 18:58
Signaler
On sent comme une certaine dispersion des mondialistes, au milieu de la guerre en Ukraine ils parlent de cyberattaque, famine ou de retour de virus en vrac. Je vais laisser la guerre aux spécialistes, aux vrais, pas le drian.

à écrit le 13/03/2022 à 18:42
Signaler
J'écoute un pseudo débat sur LCI avec des caciques de L'ota/CIA-MOSSAD/UE/DOLLAR/EURO, et la pauvre Hélène Carrere d'encausse prebnd ses désirs pour la réalités et ne comprend strictement rien à POutine qui a déjà gagné la guerre par échec et Mat!!!

à écrit le 13/03/2022 à 18:40
Signaler
Et le Donbass avec ses 13 000 morts et les millions de réfugiés en Russie, le Drian, le Pape et compagnie les ont oublié? Ils se sont bien accommodés de ces ukro nazis au pouvoir à Kiev depuis 8 ans?

à écrit le 13/03/2022 à 18:40
Signaler
Comment faire confiance a des gens si peu optimiste, qui nous gouvernent et qui n'ont rien prévu?

à écrit le 13/03/2022 à 18:31
Signaler
le drian fait partie de cette oligarchie mondialiste répugnante, qui détruit la France et les Français sournoisement ! Poutine a raison de le mépriser. La stratégie mondialiste d'asphyxier financièrement est à la mode puisque mise en place contre les...

à écrit le 13/03/2022 à 18:30
Signaler
Sur LCI l'agent de la CIA-MOSSAD/UE/DOLLAR/EURO/OTAN Pierre servant ment effrontément et ne parle of ourse pas du Yémen....et pour cause car Macron et Le Drian y sont coupables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité avec plusieurs centain...

à écrit le 13/03/2022 à 18:29
Signaler
"alors que le pape François appelle à l'arrêt de ce "massacre"" le pope russe, le grand chef de l'église orthodoxe qui n'apprécie pas que les orthodoxes ukrainiens se soient écartés de son autorité, dit que c'est une "guerre sainte" ! Et Poutine semb...

à écrit le 13/03/2022 à 18:22
Signaler
• Le pire c'est le Yémen ou Le Drian et Macron sont coupables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité avec plusieurs centaines de milliers de civils assassinés par des armes françaises depuis 10 ans.

à écrit le 13/03/2022 à 18:20
Signaler
Le pire c'est le Yémen ou Le Drian et Macron sont coupables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité avec plusieurs centaines de milliers de civils assinés par des armes françaises depuis 10 ans.

à écrit le 13/03/2022 à 18:10
Signaler
Le Drian c' est comme Macron ! F Asselineau : "MANIPULATION, PREUVE en VIDÉO Interrogé par les tv françaises sur la situation en Ukraine, Macron veut faire peur aux Français pour qu'ils le réélisent. Il se déclare donc «inquiet et pessimiste»....

à écrit le 13/03/2022 à 17:58
Signaler
Négocions un "fair fight" avec Poutine ! Négocions un conflit purement conventionnel, le 1er qui tire des armes chimiques ou nucléaire a perdu ! La guerre doit avoir un vainqueur et un vaincu, si tout le monde meure c'est juste un suicide... comme d...

à écrit le 13/03/2022 à 16:53
Signaler
Le drian, personnage insignifiant

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.