Un ancien responsable de Goldman Sachs nommé président d'Alibaba

 |   |  366  mots
Alibaba est le numéro un de la vente sur internet en Chine, dans un environnement très concurentiel.
Alibaba est le numéro un de la vente sur internet en Chine, dans un environnement très concurentiel. (Crédits : © Aly Song / Reuters)
J. Michael Evans a intégré le conseil d'administration du géant chinois du commerce électronique, il y a un an, après avoir travaillé vingt ans chez Goldman Sachs. L'ancien vice-président de la banque américaine d’investissement doit développer le groupe à l'international.

Un ancien haut responsable de la banque américaine d'investissement Goldman Sachs a été nommé président du géant chinois du commerce électronique Alibaba, dont il sera chargé de superviser le développement à l'international, a annoncé le groupe mardi 4 août.

J. Michael Evans, qui a travaillé durant vingt ans pour Goldman Sachs, avait intégré le conseil d'administration d'Alibaba comme membre indépendant l'an dernier après l'introduction boursière fracassante de l'entreprise à Wall Street.

Dépendant directement du directeur général, Daniel Zhang, "M. Evans sera chargé de conduire et de mettre à exécution la stratégie de croissance internationale d'Alibaba (...) pour accroître ses activités hors de Chine", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le groupe veut se développer à l'étranger

Si Alibaba est, de loin, le numéro un de la vente sur internet en Chine, il reste peu connu à l'étranger, mais ne cache pas ses ambitions. Il a récemment intensifié ses efforts pour séduire les entreprises européennes et américaines afin de les mettre en relation avec les consommateurs chinois.

Cette nomination intervient alors que la stratégie d'Alibaba fait l'objet d'un scepticisme croissant chez les investisseurs, comme le suggère le vif repli de son titre à New York.
Le groupe est par ailleurs confronté en Chine à un environnement de plus en plus concurrentiel face à ses rivaux locaux Baidu et Tencent --autres géants chinois de l'internet. Alibaba est notamment engagé dans une bataille acharnée sur le lucratif créneau de la finance en ligne.

J. Michael Evans devra établir des partenariats à l'international

En occupant ce poste de "président" nouvellement créé, J. Michael Evans, 58 ans, "aura pour priorité d'établir des partenariats étroits avec des marques et des distributeurs clefs en Europe, en Asie et en Amérique pour les aider à avoir des connexions rapides et efficaces avec l'important marché chinois", a insisté l'entreprise.

Ancien-vice président de Goldman Sachs, M. Evans avait présidé durant près d'une décennie les activités de la banque en Asie. Sportif, il faisait partie de l'équipe canadienne ayant remporté la médaille d'or d'aviron aux jeux Olympiques de 1984.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2015 à 13:30 :
Quoi de plus logique qu'un falsificateur de comptes de la Grèce se retrouve à la tête du plus gros marchand de contrefaçons ?
a écrit le 04/08/2015 à 18:52 :
D'accord je risque la censure car aucun journal de Paris a pipé mot là-dessus, mais je ne peux pas m'empêcher de vous en parler. Selon The Financial Times d'hier, l'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note de l'Union européenne de stable à négative. Pourquoi LT n'en a pas fait un titre ? que veulent-ils nous cacher ? c'est bizarre…
Réponse de le 05/08/2015 à 10:00 :
Il en a été fait état, hier...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :