Venezuela : l'opposition gagne au Parlement, une première depuis 1999

La Table de l'unité démocratique a remporté les trois cinquièmes des sièges du Parlement. Cette coalition d'opposition était depuis plusieurs mois largement favorite pour ces élections, notamment à cause mécontentement populaire dans un climat de crise économique.
La Table de l'unité démocratique (MUD a décroché 99 sièges contre 46 pour le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) du président Nicolas Maduro.
La Table de l'unité démocratique (MUD a décroché 99 sièges contre 46 pour le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) du président Nicolas Maduro. (Crédits : Reuters)

Pas de surprise. L'opposition vénézuélienne a remporté dimanche 6 décembre la majorité parlementaire pour la première fois en 16 ans, ont annoncé les autorités électorales, au terme d'un scrutin marqué par l'exaspération populaire face à la crise économique ayant vidé les supermarchés.

La Table de l'unité démocratique (MUD), vaste coalition d'opposition, a décroché 99 sièges, soit une majorité des trois cinquièmes, contre 46 pour le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) du président Nicolas Maduro, a annoncé la présidente du Conseil national électoral, Tibisay Lucena, précisant que certains sièges restaient encore incertains, en attendant que s'achève le décompte des voix.

Nicolas Maduro reconnait sa défaite

L'annonce des résultats officiels, après plusieurs heures de retard, a été accueillie dans certains quartiers de Caracas par des cris de joie et des pétards.

Immédiatement après, Nicolas Maduro est apparu, le visage grave, lors d'une allocution télévisée.

"Nous sommes venus avec notre morale, avec notre éthique, pour reconnaître ces résultats adverses, pour les accepter et pour dire à notre Venezuela que la Constitution et la démocratie ont triomphé", a-t-il déclaré.

L'opposition était depuis plusieurs mois largement favorite pour ces élections, profitant du mécontentement populaire dans un climat de crise économique provoquée par la chute des cours du brut, dans ce pays aux plus importantes réserves pétrolières au monde.

Sa victoire marque un tournant historique depuis l'arrivée au pouvoir du chavisme en 1999, même si plusieurs analystes préviennent que Nicolas Maduro pourrait tenter de limiter les pouvoirs du Parlement pour contrecarrer cette victoire, au risque de susciter des protestations.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 07/12/2015 à 20:55
Signaler
Sur le plan économique, il ne fallait pas être grand expert pour prévoir le flop magistral du chavisme qui a reproduit à l'identique toutes les erreurs qui ont mené à la chute finale du communisme en Europe de l'est. Et ce ne sont pas les rodomontad...

à écrit le 07/12/2015 à 13:35
Signaler
bon courage a eux, ils ont herite d'un cadeau empoisonne! le pays est exangue, bati sur un budget avec un baril a 110 dollars; en mars ils sont en faillite, ils auront epuise leurs reserves de change; aucune entreprise ne va aller investir la bas, ...

à écrit le 07/12/2015 à 11:39
Signaler
Enfin, le cauchemar commence à se terminer pour le peuple venezuelien. Par contre, en France il commence à se dessiner

le 07/12/2015 à 15:02
Signaler
Maduro qui a grossi de 45kg depuis sa succession directe à Chavez, va limiter les pouvoir du Parlement à ZERO. Il y aura révolution avant cinq ans dans ce pays, qui est le modèle tant défendu par l'extreme gauche Mélenchon. Oui La France va accélérer...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.