Zone euro : le FMI plaide pour un fonds anti-crise

 |   |  375  mots
(Crédits : BEAWIHARTA)
La directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde a soutenu lundi l'idée française de mettre en place un fonds commun "pour les mauvais jours", qui protégerait les Etats membres de la zone euro en cas de nouvelle crise.

"Pour un coût relativement modeste, une capacité budgétaire centralisée pourrait in fine réduire les effets négatifs de 50%" d'une crise touchant un des Etats membres, a estimé Christine Lagarde lors d'un discours à l'institut économique DIW de Berlin.

Chaque pays membre contribuerait au pot à hauteur de 0,35% de son Produit intérieur brut (PIB), et pourrait bénéficier à titre exceptionnel et sous condition de fonds déclenchés d'urgence en cas de coup dur.

Le président français Emmanuel Macron a appelé ses partenaires européens à renforcer la zone euro notamment en la dotant d'une "capacité budgétaire", pour aider un pays en cas de crise mais aussi, selon lui, pour investir dans des secteurs d'avenir, ce que n'a pas mentionné Mme Lagarde.

"Rejoindre le club"

Ce fonds anti-crise ne peut fonctionner qu'à condition d'imposer une discipline stricte à ceux qui rejoignent "le club", selon Mme Lagarde, qui exclut que certains Etats jouent les cigales quand d'autres s'astreignent à mettre de l'argent de côté.

"Vous ne serez éligible que si vous avez auparavant joué le jeu, et ce que vous avez reçu vous devrez le rembourser, c'est la carotte et le bâton", a-t-elle averti.

Citant la montée du populisme et les "appels au protectionnisme", l'ancienne ministre française de l'Économie et des Finances (2007-2011) a souligné que l'embellie de la zone euro était un moment propice pour envisager les scénarios de crise et se préparer à affronter des périodes de récession.

En cas de "choc extrême", donc de crise, les économistes de l'institution de Washington reconnaissent qu'il faudra emprunter au-delà des actifs mis de côté, dans un document publié lundi et détaillant le fonctionnement de ce projet de fonds anti-crise.

Les 28 pays de l'UE ont acté la transformation prochaine du Mécanisme européen de stabilité (MES), chargé de superviser les prêts aux Etats membres en difficulté, comme la Grèce, en une sorte de "Fonds monétaire européen".

Derrière ce nom --qui ne devrait pas être conservé-- les Européens peinent cependant à s'entendre sur les missions exactes du futur Fonds, qui pourrait se substituer au FMI à l'échelle communautaire pour aider les pays en crise.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2018 à 10:01 :
LES GEANTS DU NET FONT DES BENEFICES FARAMINEUX DANS LE MONDE ENTIER POURQUOI NE PAS LES SOLICITEZ POUR ALIMENTER CE FOND DE SOUTIEN DES BANQUES? CE NE SERAIS QUE JUSTICE ET CELA SERAIS LEURS OEUVRE SOCIAL PUISQU ILS SONT PLUS RICHE QUE LES ETAT???
a écrit le 27/03/2018 à 6:36 :
Donc les ouvries des pays du nord d'UE vont cotiser pour le gestion financier miserable des gouvernemants incapables des pays du sud d'UE?
Réponse de le 27/03/2018 à 8:27 :
Vous avez raison. Il faut appliquer la note n°6 du CAE. Ce sont les pays du sud qui doivent agir pour se mettre au niveau des pays du nord. Merci.
a écrit le 27/03/2018 à 0:16 :
C'est tout le même bizarre de vouloir créer des assurances pour les comptes des banques et même des états alors qu'on nous assure que tout va bien, que les "tests" de la BCE sont concluants et que nous pouvons dormir tranquilles.
a écrit le 26/03/2018 à 20:29 :
Un fond "anti-crise" ne fera qu’augmenter les crises futures par trop de sécurité, la monnaie commune n'a pas d'avenir, qu'artificiellemen, tout simplement parce qu'elle a enlevé l'effet concurrence des monnaies!
a écrit le 26/03/2018 à 18:59 :
Coucou la revoilou...hormis exhiber ses foulards ses boucles d'oreilles, ses tailleurs hors de prix, son bronzage, elle sert à quoi exactement? Ah oui j'oubliais qu'en qualité de ministre des finances elle avait fourguer à B. Tapie 400 000 millions f'€ sans sourciller....😎😂 alors oui son expertise est précieuse....😉
a écrit le 26/03/2018 à 17:44 :
Madame Christine Lagarde préconise t-elle de mettre en place un fonds anti-crise aux Etats-Unis ? Elle se ferait recevoir.
En Europe, c'est impossible car il y a les cigales (la France est demandeuse car elle fait partie de ce club) et les fourmis.
La distinction entre les cigales et les fourmis est claire mais je ne la donne pas car cela ne passerait pas.
Cordialement
.
Réponse de le 26/03/2018 à 20:37 :
Arrêter avec cette fable ce n'est que la monnaie qui en est la cause, trop chère pour les uns, moins chère pour les autres, dés les origines de l'euro!
a écrit le 26/03/2018 à 17:39 :
Avec le FMI c'est simple, l'argent il faut soit le donner aux banquiers soit le garder pour le donner aux banquiers.

Au secours...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :