Le PS veut porter plainte après des "incidents" à son référendum

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-LesVerts, Emmanuelle Cosse, qui avait fustigé l'organisation de ce référendum, s'est étonnée d'avoir reçu un e-mail suggérant qu'elle avait elle-même voté.

1 mn

Dès vendredi, des journalistes avaient fait remarquer qu'il était possible de voter plusieurs fois au référendum sur l'union de la gauche, en donnant de fausses identités.
Dès vendredi, des journalistes avaient fait remarquer qu'il était possible de voter plusieurs fois au référendum sur l'union de la gauche, en donnant de fausses identités. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)

Le Parti socialiste a annoncé samedi son intention de porter plainte pour faux et usage de faux, et usurpation d'identité, à la suite d'"incidents" qui se sont produits lors des opérations de vote à son référendum sur l'union de la gauche. Le scrutin, par lequel les sympathisants sont appelés à se prononcer sur l'"unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales" de décembre, s'est ouvert vendredi matin et doit se poursuivre jusqu'à dimanche soir. Pour y prendre part, les votants peuvent se rendre dans l'un des points de vote prévus ou sur internet. Il suffit alors de renseigner un nom, un prénom, une adresse électronique et d'accepter une "charte d'engagement" en cochant une case.

Dès vendredi matin, des journalistes ont fait remarquer qu'il était possible de voter plusieurs fois en donnant de fausses identités. La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-LesVerts, Emmanuelle Cosse, qui avait fustigé l'organisation de ce référendum, s'est étonnée vendredi soir via Twitter d'avoir reçu un e-mail suggérant qu'elle avait elle-même voté. "Le Parti socialiste a décidé de porter plainte pour faux et usage de faux, et usurpation d'identité, pour les quelques incidents constatés dans la journée de vendredi", peut-on lire dans un communiqué du PS publié samedi. "Depuis que nous avons annoncé cette plainte, il n'y a plus de problème", a déclaré le premier secrétaire du parti, Jean-Christophe Cambadélis, interrogé par BFM TV.

Annoncée en septembre par Jean-Christophe Cambadélis, la tenue de ce vote a suscité la perplexité, voire l'hostilité chez une partie de la gauche, notamment EELV et le Front de gauche, qui n'ont pas souhaité s'y joindre. Le chef de file des socialistes a dit espérer la participation de 200.000 à 300.000 votants (REUTERS).

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 18/10/2015 à 20:16
Signaler
Heureusement que ces charlots ne sont pas au pouvoir sinon je te raconte pas la cata...

à écrit le 18/10/2015 à 19:51
Signaler
Qui cela intéresse ? À part le PS

à écrit le 18/10/2015 à 18:07
Signaler
Depuis quand les arroseurs portent-ils plainte contre le tuyau qui les arrose ?. Décidément ces socialistes sont impayables et extravagants. Cambadélis, qui connait bien la justice pour avoir été condamné, ne manque pas une initiative pour ridiculise...

à écrit le 18/10/2015 à 10:49
Signaler
PS dans le stress. Quand on lit la presse, on se marre quand même parce que, quand Cambadélis avec son référendum creux et Ries à Strasbourg qui référendum aussi faute de résultat pour savoir si on doit ajouter au nom de Strasbourg, soit Strassburg s...

à écrit le 18/10/2015 à 10:47
Signaler
avec ce fumeux référendum, le parti socialiste de Jean-Christophe Cambadélis et Manuel Carlos Valls Galfetti né le 13 août 1962 , dans le quartier d'Horta à Barcelone démontre une fois de plus à quel point le PS est d'une chienlit la plus absolu ; ...

le 18/10/2015 à 19:18
Signaler
Ho là là rigolons un peu, vous avez utilisé le mot chienlit..............c'est grave pour le PS !!!

à écrit le 18/10/2015 à 10:45
Signaler
La couleur de la robe ne fait pas le moine ... Nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus se fier aux étiquettes, à ne plus croire aux promesses jamais tenues, à attendre des politiques des actes, du courage et de l'exemplarité. Quand allons-nous...

à écrit le 18/10/2015 à 9:31
Signaler
Etonnant à l'heure où tout le monde se réclame du "numérique". Alors qu'il y a des dizaines de systèmes de votes open source élaborés par des universitaires, chacun spécialiste mondial du vote électronique, voilà que dans les partis politiques França...

le 18/10/2015 à 11:36
Signaler
Le vote électronique est totalement bidon sur le plan de la sécurité. Vos soit disant applications ne peuvent pas être sécurisées car il faut entrer un code pour voter et ce code peut être vendu où prêter à des tiers.

à écrit le 18/10/2015 à 9:21
Signaler
La morale de cette affaire cette affaire, c'est que le vote par internet est une illusion démocratique. Je n'ose imaginer un tel vote aux élections nationales avec l'achat des codes dans les maisons de retraites et pour les plus pauvres. Les Républi...

à écrit le 18/10/2015 à 6:53
Signaler
Très grande mascarade, merci au PS pour ce film très comique. Bravo au scénariste.

à écrit le 17/10/2015 à 22:06
Signaler
110% d'inscrits sont pour la fusion. 150% des votants sont pour. 190% des urnes sont pleines. C'est donc un franc succès pour la direction du PS. Cambadélis réfléchit déjà à un système similaire pour le bac.

à écrit le 17/10/2015 à 20:06
Signaler
Ces élections sont une bizarrerie : on connaît d'avance le résultat. Ce sera surtout une justification post élection toute trouvée pour Camba, mais aussi quelle publicité pour le PS ! Des nulls. Quand on pense que le PS nous promet une sécurité info...

à écrit le 17/10/2015 à 19:40
Signaler
Le référendum de Camba prend l'eau. Naufrage en vue. Un journaliste du Figaro a pu voter 3 fois de suite en quelques minutes.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.